L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

English version

InformationsActualités

Pré-annonce : la 5ème édition de l’appel à projets « MRSEI» est lancée depuis le 27 octobre 2017 en adéquation avec la publication du Work Programme H2020

L’instrument MRSEI (Montage de Réseaux Scientifiques Européens ou Internationaux) vise à améliorer le taux de réussite de la France aux appels H2020 et à renforcer son positionnement scientifique par la coordination de projets européens (Horizon 2020 principalement) et/ou internationaux.

Dans le cadre de cet appel, sont attendues des propositions ayant pour objet de constituer un réseau scientifique, couvrant des sujets de toutes les disciplines. Ces demandes doivent répondre à des projets européens ou internationaux de grande ampleur, ayant un impact majeur au niveau scientifique, technologique ou sociétal.

Les projets sélectionnés recevront une aide s'élevant à 30 k€ pour une durée de 24 mois. L’aide ANR permet de financer les réunions des partenaires et les workshops des consortia nécessaires pour préparer les projets scientifiques et pour définir la meilleure stratégie de recherche conduisant au montage d’un projet européen ou international. 

Améliorer le taux de participation de la France aux projets de recherche européen

Depuis 2015, l’ANR dispose de l’instrument MRSEI (Montage de réseaux scientifiques européens ou internationaux) visant à accroître la participation française au programme cadre européen Horizon 2020. Il a pour objectif de mettre en place des réseaux à vocation internationale et le dépôt à terme d’un projet au niveau d’une institution comme la Commission européenne.

Au-delà du soutien financier, l’ANR met en place un accompagnement très spécifique des projets qui s’organise en deux volets :

  • Un séminaire d’accompagnement dédiée aux lauréats ;
  • Un suivi plus poussé au quotidien, reposant notamment sur un accompagnement des lauréats MRSEI non financés par Horizon 2020 pour définir ensemble une nouvelle stratégie de soumission.

Le séminaire d’accompagnement de la 4e édition MRSEI s’est déroulé le 19 septembre 2017 (voir le programme). Il a été l’occasion pour les nouveaux lauréats de bénéficier d’un retour d’expérience de la part d’anciens porteurs de projets MRSEI, ayant depuis obtenu un financement européen, mais également de conseils pour les aider à préparer leur proposition à l’Europe.

 

Ouverture du séminaire d’accompagnement des lauréats du 4e appel à projets MRSEI par Yves FORT.

Le Directeur des opérations scientifiques souligne l’importance pour l’ANR de l’instrument MSREI dans le cadre de son action à l’international. Il rappelle également les spécificités de mise en œuvre de l’instrument :

  • un dossier de soumission réduit au minimum ;
  • un bénéficiaire unique de l'aide pour le compte du consortium complet : l’organisme de recherche français ;
  • une sélection par les pairs réalisée par un seul comité ad hoc, sans recours obligatoire à des expertises extérieures impliquant les points de contacts nationaux (PCN) ;
  • des dispositions permettant une grande rapidité dans la prise de décision et la mise en place des financements. Typiquement, il ne s’écoule pas plus de 3 mois entre le dépôt du dossier, sa sélection et son financement.
  • l’accompagnement spécifique des lauréats dans la constitution du dossier et dans le suivi de leurs dossiers.
Chiffres clés de l’instrument MRSEI depuis 2015

257 propositions MRSEI soumises,

120 projets financés par l’ANR pour un montant total de 4 millions d’euros (dont 25 en septembre 2017 qui ciblent les appels H2020 du Work Programme (2018 -2020)).

17 des projets financés ont d’ores et déjà fait l’objet d’un financement européen pour un montant global de 230 millions d’euros (alors que tous les résultats des programmes Horizon 2020 ne sont pas encore connus).

 

 

Zoom sur un projet

Parmi les principaux succès de MRSEI, le programme conjoint européen « One Health » est emblématique. Sélectionné dans le cadre du nouvel instrument EJP de la Commission européenne, ce projet de grande envergure européenne dans le domaine des zoonoses alimentaires et plus généralement sur les thèmes de la santé humaine et de la santé vétérinaire va disposer d’un budget global de 90 millions d’euros sur cinq ans. Coordonné par la France (Anses, Inra, Institut Pasteur), le projet rassemble 40 partenaires de 19 États membre.

« One Health » et son succès qui positionne la France dans un programme de grande envergure, est présenté par son coordinateur Monsieur André JESTIN. Selon André JESTIN, le soutien de l’ANR a eu un effet déterminant dans la préparation du projet. Il a en effet permis de financer l’organisation des réunions et workshops nécessaires au montage du consortium, au choix du coordinateur ou encore à l’extension du réseau à de nouveaux partenaires. Il a permis également la définition des besoins de recherche et des priorités par une consultation d’experts.

 

 

17.10.17