L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

English version

InformationsActualités

Lancement d’un appel à projets international en neurosciences computationnelles

L’Agence nationale de la recherche (ANR) s’associe à la Fondation américaine pour la science (NSF), aux Instituts nationaux de la santé (NIH), au ministère fédéral allemand de l'Éducation et de la Recherche (BMBF), à la Fondation binationale des sciences américano-israélienne (BSF), à l’Institut national japonais des technologies de l'information et de la communication (NICT), à l’Agence nationale espagnole de recherche (AEI) et à l’Institut national de la santé Carlos III (ISCIII) pour lancer un 7ème appel à projets international dans le domaine des neurosciences computationnelles.

Cet appel s’inscrit dans le cadre du programme « CRCNS » en neurosciences computationnelles de la Fondation américaine pour la science (NSF). La date limite de soumission des dossiers est fixée au 27 novembre 2018.

En s’appuyant sur la théorie, les méthodes et les découvertes des sciences de l’informatique, des neurosciences et de nombreuses autres disciplines (biologie, mathématiques, …), les neurosciences computationnelles proposent un cadre théorique et des approches techniques pour améliorer les connaissances sur les systèmes neurobiologiques complexes. Afin de renforcer les collaborations internationales dans ce domaine), l’ANR s’associe aux partenaires du programme CRCNS (Collaborative Research in Computational Neuroscience).

Soutenir les recherches collaboratives et le partage de données

L’appel à projets soutiendra des recherches collaboratives visant à améliorer la compréhension du fonctionnement et de la structure du système nerveux, des mécanismes sous-jacents aux troubles du cerveau et de ses stratégies computationnelles. Des projets de recherche collaboratifs et des projets portant sur le partage de données, peuvent être proposés dans le cadre de cet appel.

Les projets peuvent être binationaux ou multinationaux. Le consortium doit inclure au moins un partenaire français et un partenaire américain. Il peut également impliquer des partenaires allemands et israéliens

19.09.18