L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

InformationsActualités

Journées ADEME/ANR : des projets innovants au service de la transition énergétique

Quels sont les enjeux de recherche et les résultats valorisables pour la mise en œuvre de la transition énergétique en France ? Afin de favoriser le partage de connaissances et d’expériences entre les acteurs académiques, institutionnels, privés, et les collectivités, l’ADEME et l’Agence nationale de la recherche (ANR) ont organisé deux journées sur la R&D les 4 et 5 juin à Issy-les-Moulineaux. Découvrez les présentations de travaux de recherche remarquables, ayant abouti pour certains à des transferts technologiques et à la création de startups.

Pour faire face aux enjeux d’atténuation du changement climatique et d’approvisionnement en énergies bas carbone, la France s’est dotée en 2016 d’un plan d’action pour la mise en œuvre de la transition énergétique. Il s’agit de réduire notre consommation énergétique, de produire autrement en préservant l’environnement, et de stimuler la croissance verte en favorisant l'activité dans les domaines du bâtiment, des énergies renouvelables, ou encore de l’économie circulaire.

Afin de confronter les travaux en cours et les résultats valorisables dans le cadre d’actions de mise en œuvre de la transition énergétique, l’ADEME et l’ANR ont organisé un colloque dédié les 4 et 5 juin au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux. Rassemblant plus de 300 participants, ces journées ont suscité des échanges constructifs entre scientifiques issus des secteurs public et privé, acteurs institutionnels et collectivités, autour d’approches et d’outils innovants.

Encourager la mise en commun de savoir-faire et d’expériences

Près de 90 projets de recherche financés par l’ADEME et l’ANR étaient en effet présentés lors d’ateliers parallèles portant sur des sujets majeurs de la transition énergétique : « A l'échelle du bâtiment », « Briques technologiques énergétiques innovantes », « Des solutions pour l’industrie » et « Villes et Territoires Durables ». Ces présentations ont été complétées par l’exposition d’une quarantaine de posters scientifiques relatifs à d’autres projets financés.

Certaines présentations ont mis en exergue des avancées scientifiques remarquables, comme le projet ANR ALIBABA. Visant à mieux comprendre les phénomènes interfaciaux et à modéliser le comportement des batteries, ce projet a conduit à la mise au point d’un logiciel multi-échelles modulaire et évolutif MS LIBER-T, utilisé aujourd’hui dans des projets régionaux et européens H2020 et par des industriels, et a aidé un des partenaires à obtenir un ERC consolidator (ARTISTIC). D’autres projets présentés ont quant à eux déjà donné lieu à des transferts technologiques vers les partenaires industriels (à l’image des LabCom DEFIER et SOLARIS) ou à des projets-suite avec ces partenaires, et à la création de startups, notamment dans le domaine des batteries (projets AZTEQUE et SODIUM), des énergies marines (projet BlueEnergy) ou du pronostic de l’état de santé des piles à combustible (projet PROPICE).

Au-delà de la production de connaissances scientifiques, certains projets menés dans le cadre de recherches interdisciplinaires entre sciences humaines et sociales et sciences de l’environnement (projets EUREQUA, JASSUR, MAPUCE), ou entre chercheurs et entreprises (projet SYRACUSE), ont abouti au développement de guides méthodologiques et d’outils d’aide à la décision à destination des urbanistes. L’accent a également été mis sur le développement d’outils destinés aux praticiens, à l’instar du projet OMEGA portant sur la garantie de performance énergétique du bâtiment, ou du projet INVOLVED portant sur des interfaces Homme-Machine permettant de mieux impliquer l’habitant dans la gestion énergétique.

Enfin, deux sessions de réflexion prospective ont été l’occasion d’échanger sur les enjeux et solutions nouvelles de mobilité, mais aussi sur des problématiques de mise en œuvre de la transition énergétique à l’échelle régionale, à l’instar de la Région Occitanie qui s’est engagée à devenir un territoire à énergie positive à horizon 2050. 

De la planification territoriale de la transition énergétique, à l’optimisation des équipements et procédés, en passant par l’évaluation de la performance énergétique des bâtiments : retrouvez les présentations des projets et des plénières sur le site du colloque.

28.08.18