L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

InformationsActualités

Évolution de la programmation de l’ANR : vers une concertation renforcée

Pour mieux distinguer ses activités de programmation et d’évaluation, l’ANR, en concertation avec le ministère en charge de la Recherche, a créé des Comités de Pilotage de la Programmation (CPP) associant l’ensemble des acteurs institutionnels de la recherche. L’agence poursuit également ses efforts de lisibilité et de simplification en allégeant certaines démarches administratives.

De nouveaux comités de pilotage, dédiés aux axes scientifiques

Sept Comités de Pilotage de la Programmation (CPP) succèdent désormais aux Comités de Pilotage Scientifique de Défis (CPSD). Ils se réuniront dès le mois de mai pour élaborer le prochain Plan d’action de l’ANR, véritable feuille de route des priorités scientifiques et des outils de financement. Responsables de plusieurs axes de recherche , les comités veilleront à la cohérence globale du domaine dont ils assurent le pilotage, et accorderont une attention particulière aux actions de coopérations scientifiques européennes et internationales.

Cinq comités correspondent ainsi aux champs disciplinaires des Alliances nationales de recherche et des départements scientifiques de l’ANR, soit :

  • Sciences de la Vie
  • Énergie et Matériaux
  • Numérique
  • Environnement
  • Sciences Humaines et Sociales

Et deux comités, dédiés aux Mathématiques et à ses interactions, et à la Physique de la matière - Sciences de l’Univers, complètent ce dispositif.

Cette nouvelle organisation vise à opérer une séparation claire entre la programmation, confiée aux nouveaux CPP associant des représentants du ministère chargé de la recherche, de l’ANR, des autres ministères, des Alliances, du CNRS, de la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et de la recherche privée - et l’évaluation confiée aux Comités d’Evaluation Scientifique (CES), composés de personnalités appartenant aux communautés de recherche. Cette nouvelle organisation renforce la concertation du pilotage des axes de recherche proposés dans l’Appel à projets générique (AAPG) et permet une meilleure lisibilité du Plan d’action.

En parallèle, et toujours en vue d’améliorer la compréhension de sa programmation, l’ANR poursuit son effort de simplification avec l’objectif en 2019, de réduire encore le volume des documents du Plan d’action à moins de 100 pages.

Simplifier les procédures

Afin de réduire la charge administrative des équipes de recherche, de nouvelles mesures de simplification ont été mises en place. Le règlement financier a fait l’objet de plusieurs modifications pour alléger les démarches concernant notamment les justificatifs du préciput et la gestion des modifications de projets de recherche.

En savoir plus

16.04.18