L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21

InformationsActualités

  • Partager

Climat : L’ANR mobilisée pour la COP 21

L’année 2015 est marquée par la 21ème Conférence des Parties de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21). A quelques jours de ce sommet mondial, tour d’horizon de la participation de l’ANR et de son action en faveur de climat.

Accueillie à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015 et présidée par la France, la COP 21 a pour but d’aboutir à un nouvel accord international sur le climat dont l’objectif est de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C. Point d’orgue de l’année, ce sommet fait suite à près dix mois de négociations entre les gouvernements. Dans le même temps, l’ensemble des acteurs intéressés par la question du climat sont mobilisés pour éclairer le débat dans leurs champs de compétence respectifs. 

Deux évènements organisés en marge de la COP 21

En tant qu’agence de financement de la recherche sur projets, l’Agence nationale de la recherche s’implique aux côtés des organismes de recherche, dans deux manifestations organisées sous l’égide du ministère chargé de la Recherche à l’occasion de la COP :

  • Du 4 au 10 décembre au Grand Palais, l’agence sera présente au sein d’un espace intitulé « La recherche se mobilise pour le climat », hébergé dans l’exposition Solutions COP 21. Réunissant le ministère chargé de la recherche, quinze organismes de recherche  et l’ANR, cet espace permettra aux visiteurs d’explorer les problématiques liées aux changements climatiques à travers le filtre de quatre thématiques : l'alimentation, la santé, les modes de vie, la planète. Il présentera également les solutions et technologies envisagées pour y remédier. Dans ce cadre, certains des projets financés par l’agence seront mis en valeur.
  • Le 2 décembre au Bourget, l’agence participera à une journée conférence-débat organisée à l’espace « Génération climat ». Huit tables rondes mettront en débat des problématiques scientifiques et sociétales afin de favoriser les échanges entre le public et les chercheurs, les représentants de la société civile et les membres de la communauté internationale.

2015, année de mobilisation particulière

Depuis sa création en 2005, la thématique des changements climatiques est naturellement un axe d’action important pour l’ANR. Grâce aux fonds qui lui sont alloués par l’Etat et à travers les actions qu’elle gère dans le cadre du programme d’Investissement d’Avenir, l’agence a financé plus de 500 projets collaboratifs et pluridisciplinaires qui contribuent largement à l’accroissement des connaissances dans le domaine des changements climatiques et environnementaux planétaires.

De façon complémentaire à son implication dans les deux évènements qui se tiendront durant la COP 21, l’ANR a organisé le colloque « Faire face aux changements climatiques : les apports de la recherche collaborative sur projets », le 6 juillet 2015.

Cet évènement a permis de dresser le bilan de dix années d’action de l’ANR. Evénement satellite de la conférence scientifique internationale « Notre avenir commun face au changement climatique », cette journée a réuni une large diversité de chercheurs et d’équipes de toutes disciplines afin d’échanger sur les champs de l'impact, la résilience, l'adaptation ou la réduction des gaz à effet de serre. L’événement a également offert une base solide encourageant à la coopération entre parties prenantes et acteurs publics et privés.

Soutenir les recherches sur le climat en France et à l’international

Les problématiques liées au changement climatique sont par nature globales et nécessitent une prise en compte à l’échelle transnationale. L’action de l’agence dans ce domaine s’articule ainsi autour de deux axes.

Au plan national, l’agence lance chaque année un appel à projets à travers le défi sociétal « Gestion sobre des ressources et adaptation au changement climatique » de son plan d’action. Au plan européen et international, l’agence s’implique dans la construction et le soutien à des structures visant la mise en synergie des programmations nationales sur des besoins de recherche à fort impact sociétal. L’agence est ainsi membre de quatre initiatives de programmation conjointe (JPI) dans le domaine du climat, des océans, de l’eau et de l’agriculture, de grands domaines affectés par le changement climatique. L’ANR assure notamment actuellement la présidence de la JPI Climate et prépare, avec 16 pays et la Commission Européennes, un large appel 2016 sur les Services Climatiques (pour un montant d’environ 75M€).

Elle est également membre du Belmont Forum. Cette structure informelle, réunit les agences de financement des pays du G8 et des pays émergents du BRICS2 afin de mettre en place des appels à proposition conjoints. L’agence en accueille le secrétariat depuis 2015. Enfin, depuis 2014, l’ANR, aux côtés du ministère chargé de la Recherche, de l’alliance Allenvi et du CNRS, est partie prenante du consortium international animant le secrétariat de Future Earth. Ce programme vise à mieux coordonner la recherche internationale à l’interface environnement - développement durable. Il rassemblera, pendant dix ans, scientifiques de très haut niveau, décideurs politiques, industriels et autres parties prenantes autour des enjeux représentés par les changements environnementaux globaux.

En savoir plus :

Qu’est-ce qu’une JPI ?

Les initiatives de programmation conjointe (Joint Programming Initiative) constituent un mode de coopération entre États membres au service de l’Espace européen de la recherche. Elles visent l’optimisation des efforts de recherche nationaux et la mise en réseau des acteurs (organismes et financeurs), afin de répondre le plus efficacement possible aux grands défis sociétaux auxquels font face les Européens. Elles s’appuient sur un processus structuré permettant de définir une vision commune et un agenda stratégique de recherche sur les enjeux auxquels les programmes nationaux ne peuvent répondre isolément. La JPI a donc pour objectif d’éviter la fragmentation des efforts de recherche en Europe, en articulant et coordonnant les efforts et en établissant des programmes de recherche conjoints sur des enjeux majeurs pour nos sociétés.

Leur action passe notamment par la mise en commun de ressource et l’élaboration et le partage d’un agenda stratégique de recherche et le lancement d’appels à projets multinationaux dont certains peuvent être cofinancés par la Commission européenne.

1 le BRGM, le CEA, le CIRAD, le CNES, le CNRS, l’IFPEN, l’IFREMER, l’IHEST, l’INERIS, l’INRA, l’INRIA, l’INSERM, l’IRD, l’IRSTEA et le MNHN
2 BRICS est l’acronyme de l’association des cinq pays : Brazil, Russia, India, China and South Africa

27.11.15