L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

InformationsActualités

ARP CEP : Changements environnementaux planétaires

L’Atelier de Réflexion Prospective « Changements environnementaux planétaires » (CEP) est un consortium de plus de 120 experts issus de différents organismes publics ou privés menant des actions de recherche sur le changement global. Il est coordonné par l’INSU et piloté par Hervé Le Treut, membre de l’Académie des Sciences, et associé au Comité National Français sur le Changement Global (CNFCG), représentant français du programme international Earth System Science Partnership (ESSP). Ses membres forment un groupe éminemment pluridisciplinaire, recouvrant les sciences du climat, de la physicochimie, de l’écologie, de l’agronomie, de la biogéochimie, de l’économie, des sciences sociales, humaines et politiques. Il a été lancé en janvier 2009 pour une durée d’un an, en interface avec l’ARP ADAGE (ADaptation de l’AGriculture et des Écosystèmes anthropisés au changement climatique).

Afin de proposer à l'Agence Nationale de la Recherche des éléments de programmation de la recherche sur la thématique des changements environnementaux planétaires, le consortium a identifié quatre thèmes :

  1. Aménagement du territoire et utilisation des sols,
  2. Ecosystèmes, biodiversité et vulnérabilité du vivant (continental et marin),
  3. Ressources en eau, en sol et alimentation globale,
  4. Alternatives pour le développement économique et énergétique planétaire sous contraintes environnementales

Pour chacun de ces thèmes, l'objectif a été d'avoir une vision à la fois multidisciplinaire, globalisante et systémique. L'accent a également été mis sur l'agrégation des politiques jusqu'à l'échelle globale, mais aussi sur l'agrégation des politiques interdisciplinaires, parfois antagonistes. Les approches traditionnelles se focalisant sur une discipline, ou ne voyant le changement global que comme une « condition limite » du problème, traitées dans des appels à projets antérieurs (e.g. ANR-VMCS, GICC) n'ont pas été reprises ici.

La finalité de l'ARP CEP a été de contribuer à la préparation de futurs programmes de l'Agence Nationale de la Recherche (en particulier 2009-2011) et d'en définir les principales composantes ainsi que leurs évolutions. Ce travail s'est fondé d'une part sur une synthèse de l'état de l'art de la recherche dans ces thématiques à l'international, en Europe et en France, et d'autre part, sur l'identification des besoins majeurs en recherche fondamentale et appliquée dans ces domaines. Un rapport final en deux parties résume les travaux.

 

La première partie, dédiée au bilan, présente une synthèse des travaux existants pour chacun des thèmes, les situe dans le contexte européen et international et fournit des pistes de recherche nécessaires afin de lever les verrous existants.

Thème 1 : Aménagement du territoire et utilisation des sols

  • Agriculture, forêt et alimentation
  • Villes, urbanisation, bâtiments
  • Zones côtières, aménagement
  • Le suivi et la modélisation des changements d'occupation et d'utilisation des sols

Thème 2 : Ecosystèmes, biodiversité et vulnérabilité du vivant

Partie Terrestre :

  • Modélisation de l'impact des CEP sur la biodiversité et la vulnérabilité des écosystèmes terrestres
  • Impact des changements globaux sur les services liés à la diversité des écosystèmes terrestres
  • Rétroactions des modifications écologiques sur le Système Terre (cycle de l'eau, du carbone, de l'azote, etc.)
  • Amélioration de la représentation de la biodiversité dans les modèles «Système Terre» utilisés pour comprendre et prédire les changements globaux

Partie Marine :

  • Intégration des effets de la biodiversité dans les modèles d'écosystème
  • Rôle des écosystèmes marins dans la dynamique du Système Terre
  • Articulation des approches globales, régionales et locales
  • Vers des approches mécanistes conciliantes

Thème 3 : Ressources en eau, sol et alimentation globale

  • Ressources en sol et en eau
  • Sécurité alimentaire / infrastructures / échanges / alternatives
  • Rétroactions et atténuations concernant l'utilisation croissante de l'eau et des sol

Thème 4 : Alternatives pour le développement économique et énergétique planétaire sous contraintes environnementales

  • Styles de vie, modes de vie durables
  • Environnement mondial et territorial : problèmes énergétiques, sociaux et politiques
  • La gouvernance du Système Terre
  • Modélisation, scénarii et prospective

La seconde partie concerne la prospective. Elle identifie des questions centrales et fédératrices dans la problématique des CEP. Elle propose des thématiques de recherche prioritaires pour chacune de ces questions, et émet des propositions en termes d'implémentation. Les questions identifiées par le consortium sont les suivantes

  1. Quelles sont les trajectoires démographiques, économiques, techniques et sociales, à faible impact environnemental, qui permettent d'assurer les besoins fondamentaux des sociétés ?
  2. Quels sont les impacts globaux des différentes options régionales d'occupation du territoire (urbain, rural, naturel et marin) ?
  3. Comment mieux connaître, comprendre et prévoir les interactions entre écosystèmes (continentaux, marins et côtiers) et les CEP ?
  4. Comment évaluer les interactions alimentation de la population mondiale, ressources naturelles (eau, sol, vivant) et les CEP ?
  5. Quelles relations entre expertise, gouvernance et société face aux CEP ?

Pour chacune de ces questions, le consortium a identifié les enjeux, les axes de recherche prioritaires, les approches de travail à développer. Il a également proposé, à titre d'exemples, une liste de questions de recherche et les a replacées dans le cadre des grands programmes internationaux d'ESSP. Enfin, le consortium a identifié à titre indicatif certains des champs disciplinaires à mobiliser autour de cette question pluridisciplinaire.

Pour en savoir plus

 

 

04.05.11