L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

InformationsActualités

Archéologie : le projet VESUVIA s’expose au salon Innovatives SHS

Le projet VESUVIA – Vivre Ensemble : Société et Urbanisme d'une Ville de l'Italie Antique - a réalisé une étude globale de l'urbanisme, de l'architecture, du décor des maisons et des objets issus du site archéologique d'Herculanum. Ces données ont notamment été utilisées pour réaliser des restitutions 3D des pièces de plusieurs édifices de la cité romaine. Grâce à un casque de réalité virtuelle il est désormais possible de « visiter » ces pièces, une expérience proposée en exclusivité les 17 et 18 mai derniers lors du salon Innovatives SHS.

Les sciences humaines et sociales (SHS) produisent des données aussi abondantes qu'hétérogènes. Des outils spécifiques, souvent d'un maniement complexe, comme les systèmes d’information géographiques (SIG) ou les logiciels 3D, en permettent la gestion et la consultation. Cependant, le partage et la valorisation de ces recherches nécessitent d'imaginer d'autres types d'interfaces plus faciles d’accès. Avec la démocratisation des casques de réalité virtuelle, notamment dans le domaine des jeux vidéo, cette technologie offre des possibilités inédites de découverte et d'immersion dans des espaces archéologiques restitués. La spatialisation des informations et le déplacement dans les modèles 3D ouvrent ainsi la voie à de nouveaux outils d'accès et de transmission des savoirs, qu’il convient de tester.

Mettre à profit la démocratisation de la réalité virtuelle

A partir de données scientifiques provenant de projets récents (polychromie de l'architecture, grottes ornées, stéréophotographie), l’équipe Archéovision du CNRS explore le potentiel de ce nouveau support, en tant qu'outil de recherche ou de partage des résultats dans le cadre de projets. Elle utilise notamment les résultats de recherches soutenues par l'ANR, le Labex Sciences archéologiques de Bordeaux, ou encore des travaux menés en partenariat avec l’UMR Traces, la startup Shinypix, l'IRAMAT-CRP2A, Archéotransfert, le CLEM, la région Nouvelle-Aquitaine et la DRAC.

A l’occasion du salon innovatives SHS qui s’est tenu à Marseille les 17 et 18 mai, Archéovision proposait notamment de visualiser la polychromie restituée de la maison de Neptune et Amphitrite d’Herculanum, des données issues du projet VESUVIA.

Avant / Après d'une pièce restituée grâce aux données recueillies
dans le cadre du projet
VESUVIA - Archéovision - UMS3657

Comprendre comment une société antique « vivait » sa cité

Ce projet soutenu par l’ANR depuis 2014, s’intéresse au site d’Herculanum. Ensevelie en 79 de notre ère par les boues ardentes rejetées par le Vésuve, Herculanum a été découverte au début du XVIIIe siècle., avant Pompéi. Le site a fait l’objet de plusieurs campagnes de fouilles successives, dont l’histoire, bien documentée par des archives, permet de suivre la naissance et le développement de l’archéologie, jusqu’au XXe siècle. Les découvertes qui y ont été effectuées, ainsi que le bon état de conservation ont permis d’enrichir la connaissance de l’habitat, de la société et des manières de vivre des Romains. Pourtant, à la différence de Pompéi, Herculanum n’a pas fait l’objet d’une enquête d’envergure. L’objectif du projet VESUVIA était ainsi de réaliser une étude systématique des structures architecturales et des décors de la cité d’Herculanum, de mettre en place un outil SIG adapté pour analyser l'évolution dans le temps du site et de son occupation mais également de re-contextualiser les œuvres et éléments mobilier extraits des fouilles. Grâce à cette analyse globale du site, il s’agit de mieux comprendre comment une société antique «vivait» sa cité, en terme de circulation de transferts culturels et sociaux, de répartition par genre des espaces aussi bien dans la sphère privée, que publique.

Plus d’information :

Le projet VESUVIA - Vivre Ensemble : Société et Urbanisme d'une Ville de l'Italie Antique.

VESUVIA est un projet Jeune chercheur porté par Alexandra DARDENAY, travaillant à l’Université de Toulouse II-Jean Jaurès, CNRS,  TRACES (UMR 5608) . Il a été financé à hauteur de 150 k€ dans le cadre de l’édition 2013 du programme JCJC.

Le salon Innovatives SHS

Les Innovatives sont un cycle d’évènements organisés périodiquement par le CNRS sur des thèmes transverses afin de mettre en lumière les inventions et innovations issues des laboratoires. La 3e édition des Innovatives SHS s’est tenue les 17 et 18 mai à Marseille. Soixante-dix équipes de recherche, dont une vingtaine venues de l’étranger, ont fait, pendant ces deux jours, la démonstration des produits de valorisation qu’ils conçoivent : applications, outils de réalité virtuelle, robots ou logiciels d’aide à la décision pour les collectivités territoriales en matière de gestion des transports urbains, déplacements individuels, co-voiturage urbain ou encore d’impact sonore sur l’architecture. Certains de ces produits sont conçus en partenariat avec des entreprises ou des collectivités territoriales.

 

Achéovision - UMS3657

Achéovision - UMS3657

Achéovision - UMS3657

31.05.17