L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

InformationsActualités

Appel à projets ASTRID 2018 : J-15 avant la clôture

Créé en 2011, le programme ASTRID est financé par la Direction générale de l’Armement (DGA) et mis en œuvre par l’ANR. Sa finalité est de soutenir des projets de recherche ayant potentiellement des retombées sur les plans civil et militaire. Les candidats ont jusqu’au 1er mars pour déposer leur dossier.

ASTRID, quels objectifs et quels résultats ?

Depuis 2011, ASTRID, programme entièrement financé par la DGA et opéré par l'ANR, accompagne les ruptures ou idées scientifiques ayant des applications potentielles civiles et militaires. Ce programme soutient des projets stimulant des voies nouvelles de recherches et visant à explorer des points durs ou à identifier des ruptures. La maturité technologique des projets doit être au maximum au stade de TRL 4 (validation en environnement de laboratoire TRL : Technology Readiness Level). La sélection de cet appel spécifique (hors appel générique) s’appuie sur une évaluation scientifique des propositions détaillées (soumission en une étape). Depuis sa création, 229 projets ont été sélectionnés dans 9 thématiques scientifiques et 2 priorités interdisciplinaires.

Quel accompagnement pour les résultats après la fin d’un projet ?

Le programme ASTRID Maturation, financé entièrement par la DGA et opéré par l’ANR, a été créé en 2013. Il accompagne la valorisation des résultats de projets de recherches duaux (dont ASTRID). Le TRL final visé par les projets de valorisation doit être supérieur ou égal à 5 (validation en environnement représentatif). L’objectif est de convaincre un partenaire industriel de s’investir dans la valorisation et d’apporter des arguments décisifs vis-à-vis d’organismes de financement. La participation d’un partenaire, PME au sens de la définition européenne, est indispensable. Les suites d’un projet ASTRID peuvent faire l’objet d’une soumission ASTRID Maturation pendant 2 années consécutives. Le ratio des projets ASTRID édition 2011 et 2012 ayant donné lieu à la sélection d’un projet ASTRID Maturation est 24%.

Quels effets de ces programmes sur les communautés de recherche ?

Les appels à projets ASTRID et ASTRID Maturation se caractérisent par la mise en évidence dès la soumission d’applications potentielles civiles et défense : l’appréciation de leur intérêt intervient dans la sélection finale des projets. Chaque projet est suivi par un expert technique de la DGA connaissant les applications industrielles. Ces programmes permettent donc de développer les liens entre les laboratoires et les milieux industriels ou institutionnels. Plus de 200 unités de recherches différentes (laboratoires publics, unités ou départements d’écoles d’ingénieurs, d’universités ou d’institutions de recherche) ont été financées dans toute la France en tant que partenaire d’un projet ASTRID ou ASTRID Maturation depuis 2011.

Les appels à projets ASTRID et ASTRID Maturation 2018 sont dans le plan d’actions 2018 de l’ANR

Une même personne ne peut pas assurer la coordination de plusieurs pré-propositions ou propositions complètes, tout instrument de financement confondu (dont AAPG et ASTRID). Une personne ne peut être impliquée comme coordinateur ou responsable scientifique de partenaire dans plus de trois propositions, tout instrument de financement confondu (dont AAPG et ASTRID). Toutes les propositions ne respectant pas cette règle sont inéligibles.

 

Plus d’information :

ASTRID, quelques chiffres clés

75% des partenaires financés sont des organismes de recherche (laboratoires, universités, écoles d’ingénieur, institutions…). Près de 20% d’entre eux sont des entreprises (pour moitié des PME-TPE). Plus de 40% des projets incluent une entreprise dans leur consortium. Les projets regroupent, en moyenne 3 partenaires (il n’y a pas de conditions d’éligibilité en nombre de partenaires, si ce n’est l’existence d’au moins un partenaire organisme de recherche). Le taux de sélection moyen est de 23% (nombre de projets retenus / nombre de projets déposés).

ASTRID maturation, l’essentiel en trois chiffres

46% des partenaires des projets retenus lors des cinq premières éditions sont des organismes de recherche. 52% d’entre eux sont des entreprises dont 33% des PME/TPE.

15.02.18