L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Financer votre projetPlan d'action 2017

  • Partager

Plan d'action 2017

Feuille de route de l’ANR pour l’année à venir le plan d’action 2017 décrit les actions et les appels à projets qui seront proposés par l’ANR aux communautés de recherche dans le cadre de l’exercice budgétaire 2017. Destiné à offrir une visibilité générale sur l’offre de financement proposée par l’agence, il s’adresse à l’ensemble des acteurs publics ou privés impliqués dans la recherche française, y compris les petites et moyennes entreprises (PME) et les très petites entreprises (TPE).

Les nouveautés de l’édition 2017

Des moments de publication distincts pour le plan d’action et de l’appel générique 2017

Pour détacher le stratégique de l’opérationnel et ainsi offrir une meilleure lisibilité à la communauté scientifique, l’ANR a opté pour une modification du planning de publication de son plan d’action 2017 et de l’appel à projets générique. Ce dernier sera en effet publié fin aout 2016. Le site de soumission ouvrira quant à lui fin septembre 2016. Ces adaptations permettent d’être en meilleure cohérence avec le calendrier universitaire.

Elargissement de l’instrument Jeunes chercheuses/Jeunes chercheurs

L’instrument JCJC permet aux porteurs de projets de développer, de façon autonome, des travaux sur une thématique propre. Il favorise la prise de responsabilité et la capacité d’innovation scientifique. Dans le cadre du plan d’action 2017, cet instrument de financement est désormais ouvert aux porteurs non-titulaires (voir modalités dans l'appel à projets générique publié fin août 2016). De ce fait et afin d’assurer une meilleure cohérence entre les différents instruments, le programme Accueil de Chercheur de Haut Niveau (ACHN) est supprimé. Sa finalité est en partie reprise grâce aux nouvelles modalités de JCJC et à la création de T-ERC (voir ci-après).

Création d’un nouvel instrument dédié à préparer une candidature à l’ERC

Un nouveau programme baptisé Tremplin-ERC (T-ERC) est créé. Il vise à permettre à des jeunes chercheurs français ou étrangers rattachés à un organisme public de recherche français de soumettre une nouvelle candidature à une proposition European Research Council (ERC) à l’appel "Starting grants" ou "Consolidator grants" et ce avec de meilleures chances de succès (les modalités de soumission à cet instrument seront publiées courant septembre 2016).

Quatre composantes

Le plan d’action est structuré structure en quatre composantes transversales qui font chacune l’objet d’un budget spécifique. Chaque composante propose des instruments de financement dédiés. Chaque instrument de financement a sa propre raison d’être, des effets attendus spécifiques et des caractéristiques distinctes en termes de sélection et de suivi.

L’appel à projets générique (rectangle grisé sur le schéma) permet de mutualiser la majorité des actions de chaque composante. Il est décrit dans un document spécifique qui détaille les modalités de soumission et le processus de sélection. Les instruments de financements non proposés dans l’appel à projets générique font l’objet d’appels à projets distincts. Les modalités de soumission et de sélection de chaque appel à projets sont décrites dans les textes de chacun d’entre eux. Au moment de soumettre un projet, les chercheurs devront choisir l’instrument de financement qui servira au mieux les objectifs scientifiques et les besoins de leur projet.

 

 

Schéma général du Plan d’action 2017
 (PRC : Projets de recherche collaborative ; JCJC : Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs ;
PRCI : Projets de recherche collaborative - International ; PRCE : Projets de recherche collaborative - Entreprises ; MRSEI : Montage de réseaux scientifiques européens ou internationaux
)

Un outil intégré aux dispositifs national et européens de financement de la recherche

Le plan d’action de l’ANR s’inscrit dans le cadre fixé par l’Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l’innovation « France Europe 2020 », lui-même élaboré en cohérence avec le programme cadre européen « Horizon 2020 ». Le plan d’action est également construit en cohérence avec la Stratégie nationale de recherche (SNR) qui a été initiée par la loi sur l’enseignement supérieur et la recherche du 22 juillet 2013. En phase avec l’Agenda stratégique, la SNR vise à « répondre aux défis scientifiques, technologiques, environnementaux et sociétaux en maintenant une recherche fondamentale de haut niveau ».

Un document construit en concertation

Le plan d’action de l’ANR intègre, dans la partie consacrée aux défis sociétaux, les orientations prioritaires de recherche de notre pays définies dans le document SNR et tient compte également des contributions des cinq Alliances (Allenvi, Allistene, Ancre, Athena, Aviesan), du CNRS et des demandes du ministère chargé de la Recherche qui coordonne l’action interministérielle entre les ministères concernés (Ministères chargés de l’Agriculture, de l’Ecologie, de la Santé, de l’Industrie, la Défense, les Affaires étrangères, la Culture, et l’Education nationale). Ce document a été adopté le 29 juin 2016 par le conseil d’administration de l’ANR.