L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Voir cette page en français

Projects and Results2013 and previous editionsEnvironment and Biological ResourcesThématiques ERBRessources agricoles et halieutiques

2013 and previous editions

 

 

 

2005 et 2006 : Une poursuite des initiatives des organismes

Avant même la création de l’ANR, l’INRA, le CIRAD, le CEMAGREF, l’IFREMER et l’ADEME avaient décidé de créer un programme fonctionnant par appel d’offres sur le thème « Agriculture et développement durable » - ADD. Ces travaux étaient destinés à définir des orientations de recherche.  En 2005, dès sa création, l’ANR a décidé d’apporter un soutien décisif à l’initiative conjointe en apportant 5M€ aux 800 000€ mis en commun. L’ANR reprenait les termes de référence déjà élaborés .Le programme ADD a connu deux éditions. et a financé 32 projets. Le champ thématique était très large : place de l’agriculture dans les dynamiques de développement, filières et développement durable, gestion des ressources naturelles, réduction des consommations d’intrants et en particulier l’énergie, changement climatique, nouvelles formes de R&D et d’innovation…  Cette dispersion des thèmes a abouti à une dispersion des offres. Mais les propositions ont été nombreuses et de bonne qualité permettant d’ouvrir de nouveaux champs de réflexion. L’évaluation ex ante a pourtant fait apparaître que la notion de développement durable restait floue et qui n’était pas possible de tirer des enseignements à la hauteur des attentes des concepteurs.

2008 à 2010 : Un programme ANR : SYSTERRA

Il a donc été décidé d’organiser une année de réflexion structurée autour de séminaires et de consultations. Une nouvelle orientation en est sortie : réinsérer l’agronomie dans l’écologie, explorer les possibilités d’utiliser les fonctionnalités écologiques des écosystèmes comme base d’une nouvelle productivité.  Cette orientation a reçu le nom « d’écologie intensive » suite à une réflexion menée dans le cadre de la négociation du « Grenelle de l’environnement ». Le programme s’est intitulé «  Systèmes, territoires, ressources, acteurs » - SYSTERRA. Il a connu trois éditions et financé 36 projets pour un budget de 25M€. Tous les projets, actuellement en cours ont été pertinents et les activités de suivi indiquent qu’ils sont de bonne qualité.

2011 à 2013 : Vers une plus forte intégration : Agronomie, écologie et changement global

Après ces trois années, il a été décidé de faire évoluer les contenus. Le thème de « l’écologiquement intensif » a été repris par de nombreux chercheurs et organismes. Une association, à l’initiative de grandes coopératives a été créée pour approfondir la réflexion et échanger sur les expériences concrètes. L’ANR y participe. Simultanément, l’Atelier de réflexion prospective ADAGE (Adaptation de l’agriculture et des écosystèmes) proposait de prendre en compte de manière prospective les changements qui affecteraient l’agriculture et les écosystèmes dans l’avenir : changement climatique, réduction de la biodiversité, rareté énergétique, montée des prix des engrais, volatilité des prix… . Pour aller plus loin, le Comité de pilotage a donc proposé d’explorer le concept d’adaptation dans le cadre d’un nouveau programme : AGROBIOSPHERE prévu pour trois ans. Dans sa première édition, il n’y a pas eu un grand nombre de réponses mais les projets sont de bonne qualité. Les termes de référence seront élargis et proposeront un ciblage sur deux domaines particuliers : les alternatives phytosanitaires et l’ingénierie écologique de la conservation des eaux en contexte de sécheresse.

 

 Revenir à la page Environnement et Ressources Biologiques 

 

 

Programmes actifs "Environnement et Ressources Biologiques"