L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Voir cette page en français

Projects and Results2013 and previous editionsEnvironment and Biological ResourcesThématiques ERBChangement global & Sociétés

2013 and previous editions

 


 

 
Biosphère                                Sociétés                                  Climat

Les alertes sur les grands changements environnementaux induits par les activités humaines (ozone, climat, biodiversité, etc.) ont été établies à partir de recherches disciplinaires relativement cloisonnées. Toutefois ces recherches n’aident pas directement les sociétés à éviter les impacts conjoints de ces divers changements, ainsi qu’à appréhender leurs vulnérabilités et leurs résiliences pour mettre en œuvre des politiques d’évitements et d’adaptation.

Pour cela, l’ANR a mis en œuvre en 2006 le programme « Vulnérabilité : Milieux et Climat »  un programme transversal très pluridisciplinaire pour appréhender les impacts et les réponses des sociétés face aux changements climatiques (ressources en eau incluses) ; thématique étendue en 2008 aux enjeux d’évolution des sociétés elles-mêmes. Les conséquences qui résultent du changement climatique et des pressions anthropiques  justifient qu’elles soient abordées sous l’angle de la « vulnérabilité des systèmes naturels ou anthropisés » et des concepts associés, ce qui constitue un changement de paradigme en passant de la notion d’impact à celle plus novatrice et complexe de vulnérabilité des milieux physiques, biogéochimiques, biologiques et sociaux et ce, par la mise en œuvre d’approches intégrées, systémiques et transdisciplinaires. Trois appels d’offre ont été effectués en 2006, 2007 et 2008.

Toutefois, l’implication forte des sciences humaines et sociales a nécessité du temps et seul un atelier de réflexion prospective sur les « Changements Environnementaux Planétaires » sensu-largo (ARP CEP)  suivi du nouveau programme CEP(S) 2009-2011, transverse à 4 départements de l’ANR, a permis de les mobiliser. Ce programme vise à renforcer : i) l’effort de recherche multidisciplinaire français dans le domaine des changements globaux, en complément des programmes  nationaux ou du 7ème PCRD, ii) les capacités françaises dans les négociations internationales. Il s’inscrit également dans le cadre du Plan Climat 2004-2012, de la Stratégie Nationale d’Adaptation au changement climatique et de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement Durable. Parmi les points forts, on retiendra de façon non exhaustive : i) une bonne intégration des concepts (vulnérabilité, résilience, adaptation, risques et ses perceptions sociales) par les communautés, ii) le développement d’approches couplées Sciences humaines et sociales x physiques x biologiques, iii) en réponse à l’Année Polaire Internationale, une très bonne mobilisation des équipes sur les aspects physiques et biologiques des milieux arctiques et antarctiques, iv) une couverture jugée satisfaisante des principales zones géographiques/milieux/biomes les plus vulnérables (région méditerranéenne, zones tropicales/subtropicales, milieux polaires, systèmes et milieux urbanisés, interface continentale/côtière), v) une bonne capitalisation des bases de données environnementales (climatiques, hydrologiques, écologiques) avec leur mise à disposition à l’ensemble de la communauté, vi) l’effet levier en réponse à d’autres AAP (UE, internationaux). Trois appels d’offre ont été effectués en 2009, 2010 et 2011

A ce jour sur cette thématique, 264 projets ont été soumis et 75 sélectionnés pour financement. Le suivi régulier de ces projets de 2 à 5 ans est effectué au moyen d’un Séminaire « Changements Environnementaux » afin d’effectuer un regard croisé entre les chercheurs des différentes disciplines concernées : ENS Lyon en 2008, BRGM Orléans en 2009, SupAgro Montpellier en 2011, Bordeaux I en 2012 (voir SOC&ENV : Manifestations - évènements). Le séminaire est ouvert à la communauté ; il a été de plus étendu depuis 2011 aux suivis des projets BLANC et JCJC concernés par ces thématiques.

Principaux thèmes abordés par les projets :
On notera, au cours des premiers appels, des projets à relativement faible pluridisciplinarité sur la vulnérabilité des sols, les changements des budgets de carbone, les changements climatiques et les extrêmes associés, les changements des écosystèmes marins et continentaux. Inversement, les sujets sur la gestion des risques et des ressources biologiques, la gouvernance et les valeurs ont fortement augmentées au fil du temps, reflétant l'évolution du contenu des appels et l’émergence de nouvelles questions scientifiques à l'interface entre développement et environnement.

Principales zones géographiques abordées par les projets :
On notera 43% des projets axés sur la France (outremer inclus) ou en Europe, principalement sur les systèmes urbains (hydrologie, hydrochimie, pollution de l'air) ou les régions côtières ou alpines (extrêmes, les ressources hydrologiques et de l'énergie, les écosystèmes lacustres). Hors d'Europe, les projets sont globaux ou axés sur d'autres continents, en particulier sur les zones vulnérables de l'Afrique (Sahara, Sahel), le bassin méditerranéen et les zones polaires (Année polaire internationale 2007-2009 incluse).

On notera néanmoins : i) la faiblesse des réponses sur les politiques publiques d’adaptation aux changements globaux (climatiques et anthropiques), ii) des développements insuffisants relatifs aux modélisations vues comme des outils d’aide à la décision, iii) un partenariat public-privé, bien que présent, mais demandant à être conforté, iv) une faible mobilisation de la communauté sur l’initiative européenne GMES.

Le retour d’expérience de ces six années de programmation a été analysé par le Comité Scientifique Sectoriel « Science du Système Terre » en lien avec les évolutions de la recherche nationale (Alliance Environnement) et internationale (Programmes « Global Change » de l’ICSU). Les principales recommandations du comité SST  conduisent à la mise en place de 4 nouvelles actions complémentaires à partir de l’édition 2012 :

-    Le programme national « Sociétés et changements environnementaux »
-    Le programme européen « JPI Climat »
-    Le programme international « IGFA/Belmont »
-    L’atelier de réflexion prospective « Géo-ingénierie »

 

Revenir à la page Environnement et Ressources Biologiques 

 

 

Programmes actifs "Environnement et Ressources Biologiques"