L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Ecole d'économie de Toulouse-TSE : FoRmer les Economistes De Demain (FREDD)


Action : Initiatives d'excellence en formations innovantes


N° de convention : 11-IDFI-0020

Informations générales

  • Référence projet : 11-IDFI-0020
  • RST : Stéphane GREGOIR
  • Etablissement Coordinateur : Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées
  • Région du projet : Occitanie
  • Discipline : Divers
  • Aide allouée : 7 000 000 €
  • Date de début du projet : 01/09/2012
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Mots clés : économie; pédagogie par la recherche; pédagogie par projet; multidisciplinarité; bac -3/bac+3; internationalisation;

Résumé du projet

Le projet FREDD est le projet de l’établissement « École d’Économie de Toulouse – TSE ». En 2016-2017, le développement de son modèle pédagogique et économique a été poursuivi. L’objectif est de former les économistes de demain qui auront à construire des réponses aux questions économiques et sociales complexes auxquelles sont déjà et seront confrontées les collectivités politiques ou économiques. Cela nécessite la maîtrise des savoirs disciplinaires et de méthodes expérimentales et quantitatives mais aussi un bagage pluridisciplinaire. L’approche économique permet en effet de proposer des réponses d’autant plus efficaces que les apports scientifiques de l’écologie, du droit, de la psychologie, des sciences politiques entre autres sont mobilisés pour enrichir le cadre d’analyse formalisée retenu. Dans cet esprit, les programmes de Licence et de Master se sont enrichis et vont s’enrichir d’enseignements liés aux sciences du comportement, à la psychologie, à la biodiversité, aux sciences politiques. Le souhait de former des professionnels autonomes et curieux, ouverts sur le monde, demeure le fondement de l’expérience éducative proposée par l’école. Il mobilise une pédagogie par la recherche et par projets, des services individualisés et un accueil important d’élèves étrangers. La pédagogie par projets se diffuse ainsi dans les programmes de l’école et dans différentes disciplines, de l’enseignement des langues à l’économétrie. L’année de césure rencontre un succès important. Les élèves bénéficient des conseils d’un membre de l’équipe enseignante pour préparer et inscrire cette expérience dans un projet professionnel mûri. Le financement IDEFI permet ces expérimentations pédagogiques et ce suivi individualisé des élèves, en particulier dans leur mobilité académique. L’école a accueilli cette année académique ses premiers étudiants du parcours international de Master payant. La seconde année du parcours international sera ouverte en septembre 2017. C’est une étape importante du développement du modèle économique de l’école et de la pérennisation de ses ressources. Elle nécessite un renforcement de l’accompagnement individualisé dans la dimension professionnelle. Des actions de communication ont été menées pour être en mesure d’offrir un nombre croissant de stages à l’étranger. C’est une opération de longue haleine. La visibilité de l’école dans la dimension éducative bénéficie de l’excellence de la recherche réalisée à TSE mais doit encore être développée. Des actions de communication ont été réalisées essentiellement en ligne et sur les réseaux sociaux. Soucieux d’être en mesure d’offrir une formation d’excellence au plus nombreux, l’école a poursuivi ses actions auprès des lycées et mis en place une politique d’exemption de frais de scolarité dans les parcours internationaux pour les élèves aux dossiers académiques remarquables. La poursuite du projet passe aussi par les projets proposés par l’école dans le cadre des appels NCU et EUR.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)