L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Agents de contraste ultrasonore et nanométriques pour l’imagerie et le traitement médical. (nUCA)


Action : Nanobiotechnologies


N° de convention : 10-NANB-0006

Informations générales

  • Référence projet : 10-NANB-0006
  • RST : Nicolas TAULIER
  • Etablissement Coordinateur : CNRS Paris B
  • Région du projet : Île-de-France
  • Discipline : 5 - Bio Med
  • Aide allouée : 725 000 €
  • Date de début du projet : 01/01/2012
  • Date de fin du projet : 31/12/2018
  • Mots clés : nanoparticule ; encapsulation ; ultrasons ; théranostic

Résumé du projet

Le but du projet était de développer et d’optimiser des agents nanométriques combinant une triple modalité : d’imagerie échographique, de ciblage et de libération contrôlée par ultrasons. Les agents développés avaient pour but de cibler l’angiogénèse tumorale. Pour atteindre ces objectifs il était nécessaire que ces agents présentent les propriétés suivantes : - Stabilité in vivo (> 24h), pour favoriser l’accumulation au site ciblé, - Avoir une taille inférieure à 600 nm, afin de réduire leur capture par le foie et leur permettre d’extravaser hors de la vascularisation tumorale, - Être biocompatibles et biodégradables (pour éviter toute toxicité), - Posséder une coque fonctionnalisable (pour cibler les tissus tumoraux) - Être détectables par ultrasons (pour une imagerie échographique), - Encapsuler des principes actifs insolubles (pour une application thérapeutique) - Être détruits seulement sous un champs ultrasonore de forte intensité, afin de permettre la libération in situ du principe actif encapsulé (application thérapeutique). A la fin du projet, nous avons développé des agents qui possèdent toutes les propriétés précédentes sauf une : nous n’avons pas réussi à rendre nos agents suffisamment échogènes pour une utilisation en échographie. Cependant les agents développés s’avèrent être de bons agents de contraste d’IRM du fluor ce qui remplit l’objectif proposé, même si la modalité d’imagerie est différente. Le projet a aussi débouché sur le dépôt d’un brevet international sur de nouveaux tensioactifs fluorés et leur utilisation en théranostic.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)