L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

(DS0102) 2016
Projet PENSEE

Evaluation de l'effet des paiements pour services environnementaux

Afin de trouver le juste équilibre entre l'agriculture et l'environnement, les décideurs politiques dans les pays développés et en développement ont de plus en plus souvent recours à des paiements pour les services environnementaux (PSE). Les PSE sont des contrats entre un agriculteur et le gouvernement dans lequel l'agriculteur reçoit un paiement en échange de l'adoption de pratiques plus écologiques. Les programmes de PSE visent généralement des enjeux environnementaux importants, mais peuvent être coûteux. Il est donc essentiel de fournir des évaluations crédibles de l’efficacité de ces dispositifs. Or, la preuve (quantifiée) de leur impact reste rare. Ce projet vise à préciser à combler ce manque, à l’aide des méthodes économétriques modernes, telles que les techniques expérimentales et quasi-expérimentales. L’objectif du projet est de fournir des évaluations fondées sur des analyses micro-économétriques robustes, pour une série de programmes agro-environnementaux en France et au Brésil: le programme de réduction de l’utilisation des pesticides en France, les programmes de conservation des prairies françaises, un programme pilote basé sur un «coup de pouce vert» dans la région Languedoc-Roussillon et un projet pilote REDD+ dans la région transamazonienne au Brésil. Le travail est organisé autour de quatre projets.
Le Projet #1 est une évaluation de l’impact du programme français de réduction de l’utilisation des pesticides. Il s’agit d’une évaluation d'impact quasi-expérimentale, basées sur les données fournies par le Département de la Statistique du Ministère de l'Agriculture et l’Observatoire du Développement Rural.
Le Projet #2 – « Un coup de pouce vert pour aider les viticulteurs à réduire leur utilisation des pesticides: une approche comportementale » - est une évaluation d'impact aléatoire d'un programme de réduction de l'utilisation des pesticides pilote, basé sur des incitations non monétaires. La mise en œuvre du programme pilote sera réalisée en collaboration avec le réseau régional des animateurs de territoires en charge de la mise en œuvre du programme agro-environnemental français en Languedoc-Roussillon.
Le Projet #3 est une évaluation du programme français de conservation des prairies. Il s’agit d’une évaluation d'impact quasi-basées sur les données fournies par le Département de la Statistique du Ministère de l'Agriculture et l’Observatoire du Développement Rural.
Le Projet #4 est une évaluation d'un projet pilote REDD + dans la région transamazonienne du Brésil. Dans ce projet, nous étudions l'introduction d'un projet pour la conservation des forêts mis en œuvre par une organisation non gouvernementale dans la région de Para en 2012. En particulier, nous nous concentrons la permanence des effets de ce projet REDD + en recueillant des données originales environ trois ans après le lancement du programme du PSE. Cela se fera en étroite collaboration avec le CIFOR et avec l'organisation non gouvernementale brésilienne en charge de la mise en œuvre du programme, l’IPAM.

L'originalité du projet PENSEE est double. Tout d'abord, nous traitons à la question centrale de la gestion durable des ressources naturelles dans une série d'études empiriques. En effet, notre projet étend la littérature sur l'évaluation du PSE en fournissant les premières évaluations fondées sur des analyses micro-économétriques pour une série de programmes basés sur PES en France et au Brésil.
Deuxièmement, nous allons fournir des résultats empiriques originaux en utilisant des approches d'évaluation expérimentales et quasi-expérimentales, telles que les techniques d'essais contrôlés randomisés, de différence-en-différences, de discontinuités. Ces approches ont été largement utilisées ces dernières années et ont permis des inférences crédibles sur les impacts d'un large éventail de programmes, mais très rarement sur l'impact des PSE sur les pratiques agricoles et l’environnement. Notre projet vise à combler ce manque.

Partenaires

TSE-R Toulouse School of Economics - Recherche

Aide de l'ANR 229 000 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2017 - 48 mois

 

Programme ANR : (DS0102) 2016

Référence projet : ANR-16-CE32-0011

Coordinateur du projet :
Monsieur Sylvain Chabé-Ferret (Toulouse School of Economics - Recherche)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.