L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

(DS0805) 2016
Projet IMMOCAL

Modalités imperfectives dans les langues du Caucase

IMMOCAL porte sur la typologie de langues du Caucase peu étudiées et leur documentation. Il prévoit deux volets complémentaires :
- la collecte, l’édition scientifique et la publication en ligne de corpus narratifs oraux dans dix langues pour la plupart en danger et représentant trois familles linguistiques. Certains de ces corpus seront des rééditions de textes devenus peu accessibles, les autres seront constitués au cours de missions de terrain ;
- l’étude typologique des modalités relevant de l’aspect imperfectif, par des spécialistes de chaque langue, dans le cadre d’un échange ponctué par trois colloques suivis de la publication d’articles de haut niveau associant toutes les langues du Caucase afin de fournir une vue d’ensemble des phénomènes hérités ou de convergence et de divergence entre langues et familles de langues.
L’échantillon des langues de corpus (dargi du kaytag, tsakhur, rutul du sud, lezgi du sud, kryz, talyshi du nord, tat musulman, arménien oriental, mingrélien et laze occidental) est équilibré, avec cinq langues caucasiques de l’est, trois langues indo-européennes, et deux langues kartvéliennes.
Ces corpus privilégieront des genres traditionnels (contes, anecdotes, proverbes et devinettes) et incluront un questionnaire de 500 phrases spécialement conçues, en supplément de Dahl (1985) pour l’étude des modalités imperfectives. Les textes traduits et pourvus de gloses, et dont les formes verbales seront étiquetées, permettront des recherches ciblées automatiques et la collecte d’exemples en contexte.
Dans les corpus les plus longs, on sélectionnera les textes présentant des parallèles dans les langues moins documentées, pour lesquelles on sollicitera la production de tels textes. La publication de ces corpus parallèles se fera en ligne, et en accès libre, un an après la fin du projet.
Les missions de terrain, les recherches sur corpus et l’interprétation scientifique des données se concentreront sur les formes verbales imperfectives, toutes les langues de corpus ayant l’opposition perfectif / imperfectif exprimée sur la base verbale, et parfois une répartition ternaire comme en rutul et en tsakhur, où on incluera dans l’étude la troisième base dite ‘potentiel’. Les langues kartvéliennes (laze et mingrélien) ont également des formes verbales hybrides à base perfective mais sans préverbe, dont la valeur aspectuelle et modale demande à être précisée.
L’étude approfondie des fonctions modales du domaine imperfectif fera l’objet d’une discussion impliquant plusieurs sous-domaines de la description des langues et en particulier : - les variations morpho-syntaxiques telles que le marquage différentiel des constituants nominaux, par exemple dans le cas de la construction antipassive du dargi ou des fractures d’actance déterminées par l’aspect ou la télicité en kartvélien ; - la fréquence textuelle ; - la productivité des paradigmes ; - et l’origine et l’évolution des formes, y compris les cas d’influence probable entre langues en contact, qu’elles soient génétiquement apparentées ou non.
L’équipe est internationale. Trois doctorants (canadien, turc, néerlandais) sont associés au projet et encadrés par les trois chercheurs seniors (un français et deux russes), spécialistes reconnus du domaine. 36 mois de postdoc seront financés par le projet et attribués à de jeunes chercheurs (russe, azéri et britanique) spécialisés en morphologie et sémantique verbale du dargi du kaytag, du lezgi du sud, et du talyshi du nord. Le travail de terrain sur chacune des langues visera une qualité d’édition et une précision maximale dans les gloses et les traductions, afin de fournir des données aussi fiables que nouvelles. Celles-ci permettront l’élaboration d’une typologie contrastive des catégories morphosémantiques du verbe fondée sur des connaissances de première main, et la formation de nouveaux spécialistes de haut niveau sur les langues du Caucase, qu’elles soient caucasiques de l’est, kartvéliennes, ou iraniennes.

Partenaires

 COLLEGE DE FRANCE

Aide de l'ANR 281 340 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2017 - 48 mois

 

Programme ANR : (DS0805) 2016

Référence projet : ANR-16-CE27-0006

Coordinateur du projet :
Monsieur Gilles Authier (COLLEGE DE FRANCE)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.