L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Protection de zones sensibles vis-à-vis des drones aériens (FLDR) 2015
Projet BORÉADES

Détection, poursuite, brouillage, leurrage GPS et localisation de la télécommande des Drones Aériens

Pour répondre à l’appel à projets ANR sur la protection des zones sensibles vis-à-vis des drones aériens, les sociétés CS, HGH et SPECTRACOM ont choisi de s’associer pour proposer un démonstrateur basé sur un ensemble de technologies innovantes permettant de couvrir les exigences de détection, poursuite et neutralisation des drones aériens. L’originalité de notre projet est de rechercher en priorité les ruptures technologiques les mieux adaptées au besoin opérationnel et de proposer un système commercialisable à court terme.
CS, HGH et SPECTRACOM ont choisi de travailler sur les modules « détection optronique jour-nuit », « neutralisation de la télécommande », « neutralisation du géopositionnement » et l’estimation de la « localisation de la télécommande ». Ces modules, de TRL supérieur à 6, couvrent l’intégralité du besoin opérationnel et pourront déboucher à court terme sur un système performant à coût maîtrisé, donc bien adapté au marché de la sécurité des sites sensibles. Conformément à l’appel à projet, les aspects connaissance de la menace, juridiques et sociologiques sont également pris en compte.

Autour d’un système de supervision, différents capteurs optroniques permettront une localisation précise d’un drone. La position et la poursuite de la cible acquises, le pointage d’une tourelle portant nos systèmes de brouillage-leurrage sera réalisé. La mise en œuvre des différentes contre-mesures permettront d’atteindre un objectif opérationnel de prise de contôle et de récupération (atterrissage forcé) du drone.

Le système de supervision sera basé sur la solution MWPS de CS SI. En effet, MWPS est un système de supervision multi-senseurs et multi-effecteurs. Il a été mis au point pour lutter contre les menaces maritimes et dispose d’une cartographie multistandards où les senseurs et effecteurs sont géo-référencés et contrôlés avec précision. MWPS est compatible avec de nombreux radar et systèmes optroniques existants. Déjà en service, MWPS devra évoluer pour intégrer le contrôle-commande du système de contre-mesure et accepter les pistes en provenance des capteurs.
Pour localiser précisément la cible en X-Y-Z, au moins deux capteurs sont nécessaires. Un capteur optronique dans le domaine visible est proposé par CS SI. Sur la base de la solution SeaScope 360, développée pour la surveillance maritime, CS SI se propose d’utiliser des capteurs mieux résolus pour fournir une détection optimisée des petites cibles. La détection infrarouge longue portée sera fournie par un système Spynel 20° de la société HGH. Sur ce système également, l’expérience acquise permet de connaître les technologies à améliorer pour atteindre les objectifs de détection de drone.

Deux types d’effecteurs de neutralisation sont prévus : un brouillage sélectif des données de télécommande, réalisé par CS SI, et une action de leurrage électronique des données GPS effectué par un système Spectracom. Ces deux systèmes constituent un moyen de neutralisation innovant. Dépourvu de guidage, le drone va tenter de regagner sa base de lancement par les signaux GPS qu’il reçoit. En le maintenant artificiellement sur une position de récupération par l’émission de données GPS décallées, nous pourrons donc localiser la position de la télécommande.

Le projet sera conduit à partir d’études techniques et juridiques pour dimensionner au mieux les capacités de détection et d’action. Notre objectif est la réalisation d’un démonstrateur adapté à la juste réponse face une menace drone. Cette limitation volontaire doit permettre une commercialisation aisée du produit final, grâce à un coût maîtrisé et des risques limités. Les travaux conduits en optronique sur la détection de très petites cibles pourront être réutilisés. La connaissance acquise sur la neutralisation de drones pourra également être exploitée.

Partenaires

CS SI CS Systèmes d'Information

HGH HGH Systèmes Infrarouges

Spectracom Spectracom

Aide de l'ANR 439 290 euros
Début et durée du projet scientifique juin 2015 - 12 mois

 

Programme ANR : Protection de zones sensibles vis-à-vis des drones aériens (FLDR) 2015

Référence projet : ANR-15-FLDR-0001

Coordinateur du projet :
Monsieur André FOUSSAT (CS Systèmes d'Information)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.