L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Innovation médicale, nanotechnologies, médecine régénérative, thérapies et vaccins innovants (DS0412) 2015
Projet Breath-Diag

Analyse de gaz expirés ultra sensible et en temps réel pour le diagnostique médical

Ce projet innovant de recherche translationnelle vise à développer, dans le contexte de la transplantation pulmonaire, un dispositif médical d'analyse de l'air expiré basé sur une technique de spectroscopie laser de pointe. Les mesures exploratoires pour valider l'instrument seront effectuées en parallèle d'une recherche clinique portant sur la réhabilitation ex vivo de greffons pulmonaires. Un réel atout pour mener à bien ce projet ambitieux réside dans la complémentarité des différents partenaires (LIPhy, TIMC-IMAG, CIC-IT/CHU et AP2E).
Ce travail repose sur la technique d'Optical Feedback Cavity Enhanced Absorption Spectroscopy (OF-CEAS), inventée et brevetée par l'équipe de physiciens du LIPhy, porteuse du projet. L'OF-CEAS permet d'effectuer de façon non invasive et en temps réel des mesures de concentration très sensibles et très sélectives. Arrivée à maturité, un transfert technologique vers la société AP2E a été réalisé. Les analyseurs d'AP2E (appelés Pro-CEAS) sont actuellement commercialisés pour l'analyse de la qualité de l'air uniquement. L'équipe de TIMC-IMAG est spécialisée dans l'évaluation et le traitement des lésions d’ischémie-reperfusion pulmonaires telles notamment observées sur des organes greffés. Une collaboration entre le LIPHy et TIMC-IMAG a permis de réaliser une étude préliminaire sur des poumons de porcs pour corréler la concentration de CO endogène produite par les poumons avec la sévérité des lésions observées sur ces organes. Le CIC-IT du CHU de Grenoble est spécialisé dans la recherche clinique de dispositifs médicaux innovants.

Le premier objectif de ce projet est d'obtenir les autorisations nécessaires pour l'utilisation au bloc opératoire d'un analyseur OF-CEAS afin d'effectuer des mesures sur des greffons humains en phase de réhabilitation dans un dispositif médical de perfusion ex-vivo. Pour cela, une phase importante du projet repose sur la réalisation, à partir d'un analyseur Pro-CEAS d'AP2E, d'un instrument compatible cliniquement avec le cadre de la transplantation pulmonaire.

Le deuxième objectif consiste à valider médicalement la pertinence de la mesure du CO exhalé comme marqueur de la qualité des greffons pulmonaires humains. Pour cela, notre étude exploratoire sera une étude ancillaire d'une étude clinique multi-centrique visant à augmenter le nombre de greffons en réhabilitant, grâce à une reperfusion ex-vivo, des organes initialement récusés pour une greffe. La perspective est d'arriver à doubler le nombre d'organes disponibles. L'élargissement des critères de prélèvement à des donneurs "limites" (dont les "donneurs à cœur arrêtés") nécessite cependant des critères d'évaluation simples et rapides de la qualité des organes proposés. Les mesures exploratoires de CO faites grâce à l'analyseur OF-CEAS, seront corrélées aux paramètres classiques d'évaluation des greffons pulmonaires. Dans le cadre de ce projet ANR, la mesure du CO ne sera pas un critère de décision pour la transplantation mais l'enjeu consiste à valider l'intérêt d'une mesure précoce de CO endogène pour prédire la qualité du greffon.

Le troisième objectif consiste à étudier la détection d'autres gaz, en particulier NO et H2S qui sont avec le CO les trois gaz connus pour être des transmetteurs de signaux endogènes dans l'organisme, impliqués dans l'inflammation tissulaire et les lésions d'ischémie-reperfusion observés sur les organes greffés. Pour la détection du NO, il s'agit de franchir un saut technologique en utilisant des lasers fonctionnant dans le moyen infrarouge (MIR) contrairement aux lasers utilisés par les instruments commerciaux d'AP2E qui fonctionnent dans le proche infrarouge (NIR). Après avoir développé et testé au laboratoire des prototypes médicaux pour NO (MIR) et H2S (NIR), ceux-ci seront utilisés pour effectuer les premières mesures OF-CEAS dans un système de reperfusion ex-vivo sur des poumons de cochons pour étudier la pertinence de la mesure de ces gaz pour évaluer la qualité des greffons.

Partenaires

 AP2E

CHUG/CIC-IT Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble - Centre d'Investigation Clinique-Innovation Technologique

LIPhy-UJF Laboratoire Interdisciplinaire de Physique de l'Université Joseph Fourier

TIMC-IMAG-UJF Techniques de l’Ingénierie Médicale et de la Complexité - Informatique, Mathématiques et Applications

Aide de l'ANR 516 997 euros
Début et durée du projet scientifique octobre 2015 - 36 mois

 

Programme ANR : Innovation médicale, nanotechnologies, médecine régénérative, thérapies et vaccins innovants (DS0412) 2015

Référence projet : ANR-15-CE18-0006

Coordinateur du projet :
Madame Irène Ventrillard (Laboratoire Interdisciplinaire de Physique de l'Université Joseph Fourier)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.