L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Sociétés innovantes (INOV)
Edition 2013


FIP Explo


Exploration des Formes d'Innovation Publiques : modèles en émergence et conditions de déploiement

FIP-Explo (Exploration des Formes d’Innovation Publique)
EXPLORATION DES FORMES D’INNOVATION PUBLIQUE : MODELES EN EMERGENCE ET CONDITIONS DE DEPLOIEMENT

Enjeux et objectifs
Ce projet a pour enjeu de s’intéresser à des pratiques émergentes, apparemment alternatives aux réformes managériales que connaît aujourd’hui l’administration. Elles se présentent explicitement comme des innovations et visent à faire évoluer l’administration en se réclamant des cultures et des méthodes du design, de l’open source, de l’ethnographie etc. Les références théoriques de telles tentatives restent à préciser, de même que leurs effets concrets supposeraient d’être décrits. Elles émergent au Danemark, en Angleterre, en Finlande, au Canada, aux Etats Unis ou en France. Les formes concrètes que prennent ces actions paraissent multiples et ne ressemblent à rien de ce qu’on a coutume de croiser dans les bureaucraties publiques établies : forums de discussion, conception de média de communication (blog, film documentaire, exploration photographique, etc.), « prototypage rapide » de nouveaux services, visites sur le terrain avec photographe ou caméraman «embarqué », projets collectifs associant designers, architectes, chercheurs et créatifs, expositions publiques selon des procédés artistes, etc. Bref, ces formes d’innovation publique ne manquent pas d’intriguer. S’agit-il d’une forme alternative des mouvements de réforme que connaissent, depuis une trentaine d’années, les services publics ? Comment comprendre leur revendication à se réclamer d’approches dites design ? A t-on affaire à d’authentiques innovations organisationnelles, source d’inventions et d’action inédite ? Ces FIP constituent-elles des alternatives crédibles aux doctrines qui portent les actions de « modernisation publique» en cours ?
Sans préjuger a priori ni de leur contenu ni de leur efficacité, ce sont ces FIP (Formes d’Innovation Publique) que ce projet se propose d’explorer, en s’attachant notamment aux questions suivantes : Quelle en est la genèse ? Peut-on en spécifier les traits essentiels ? Peut-on évaluer leur efficacité et, plus généralement, leurs effets ?

Méthodes et approches
Sur la base d’une investigation menée auprès d’une diversité de FIP, en France et à l'étranger, et d’un partenariat de recherche noué avec La 27e Région, qui constitue en France un acteur central du phénomène qu’on cherche à comprendre, ce programme mènera à bien trois objectifs : (a) cartographier les Formes d’innovation publique (FIP) en cours de développement en France et dans différents pays ; (b) caractériser le (les) modèle(s) des Formes d’innovation publique (FIP) et leurs effets ; (c) analyser les conditions organisationnelles et institutionnelles de déploiement de ce(ces) modèle(s) d’innovation publique.

Résultats

Projet en démarrage

Perspectives

Les résultats attendus de cette recherche sont à la fois théoriques, - les processus d’innovation ayant proportionnellement beaucoup plus été explorés dans l’entreprise que dans les administrations, il importe d’en spécifier les formes et les conditions de développement dans ces univers particuliers -, et pratiques – les responsables administratifs sont actuellement en attente de méthodes susceptibles de « réenchanter » la « modernisation publique » et de mieux répondre à la fois aux attentes des diverses catégories d’usagers, et à celles des fonctionnaires.

Productions scientifiques et brevets

Projet en démarrage

Partenaires

ARMINES CGS ARMINES Centre de Gestion Scientifique de Mines Paristech

ENSCI Ecole Nationale Suprieure de la Création Industrielle

 La 27e Région

UPEM Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Aide de l'ANR 372 484 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2014 - 42 mois

Résumé de soumission

Ce projet a pour enjeu de s’intéresser à des pratiques émergentes, apparemment alternatives aux réformes managériales que connaît aujourd’hui l’administration. Elles se présentent explicitement comme des innovations et visent à faire évoluer l’administration en se réclamant des cultures et des méthodes du design, de l’open source, de l’ethnographie etc. Les références théoriques de telles tentatives restent à préciser, de même que leurs effets concrets supposeraient d’être décrits. Le fait est qu’on trouve aujourd’hui, de manière éclatée mais néanmoins récurrente dans un certain nombre de services publics nationaux, au Danemark, en Angleterre, en Finlande, au Canada, aux Etats Unis ou en France, des tentatives inédites de réflexion et d’action. Les formes concrètes que prennent ces actions paraissent multiples et ne ressemblent à rien de ce qu’on a coutume de croiser dans les bureaucraties publiques établies : forums de discussion, conception de média de communication (blog, film documentaire, exploration photographique, etc.), « prototypage rapide » de nouveaux services, visites sur le terrain avec photographe ou caméraman «embarqué », projets collectifs associant designers, architectes, chercheurs et créatifs, expositions publiques selon des procédés artistes, etc. Bref, ces formes d’innovation publique ne manquent pas d’intriguer. S’agit-il d’une forme alternative des mouvements de réforme que connaissent, depuis une trentaine d’années, les services publics ? Comment comprendre leur revendication à se réclamer d’approches dites design ? A t-on affaire à d’authentiques innovations organisationnelles, source d’inventions et d’action inédite ? Ou, au contraire, ne s’agit-il pas finalement de tentatives sympathiques mais néanmoins inoffensives ? A moins qu’elles n’en prolongent, en vérité, des projets inchangés de rationalisation aux habillages astucieux, certes, mais pour mieux s’imposer. Sans préjuger des raisons qui ont conduit à leur émergence, et sans considération a priori ni de leur contenu ni de leur efficacité, ce sont ces FIP (Formes d’Innovation Publique) que ce projet se propose d’explorer, en s’attachant notamment aux questions suivantes : Quelle en est la genèse ? Peut-on spécifier le(s) modèle(s) qui en rassemble(nt) les traits essentiels ? Peut-on évaluer leur efficacité et, plus généralement, leurs effets ? Ces FIP constituent-elles des alternatives crédibles aux doctrines qui portent les actions de « modernisation publique » en cours ? Telles sont les problématiques que ce projet se propose d’explorer. Sur la base d’une investigation menée auprès d’une diversité de FIP, et d’un partenariat de recherche noué avec La 27e Région, qui constitue en France un acteur central du phénomène qu’on cherche à comprendre, ce programme mènera à bien trois objectifs : (a) cartographier les Formes d’innovation publique (FIP) en cours de développement en France et dans différents pays ; (b) caractériser le (les) modèle(s) des Formes d’innovation publique (FIP) et leurs effets ; (c) analyser les conditions organisationnelles et institutionnelles de déploiement de ce(ces) modèle(s) d’innovation publique. Les résultats attendus de cette recherche sont à la fois théoriques, - les processus d’innovation ayant proportionnellement beaucoup plus été explorés dans l’entreprise que dans les administrations, il importe d’en spécifier les formes et les conditions de développement dans ces univers particuliers -, et pratiques – les responsables administratifs sont actuellement en attente de méthodes susceptibles de « réenchanter » la « modernisation publique » et de mieux répondre à la fois aux attentes des diverses catégories d’usagers, et à celles des fonctionnaires.

 

Programme ANR : Sociétés innovantes (INOV) 2013

Référence projet : ANR-13-SOIN-0003

Coordinateur du projet :
Madame Frederique PALLEZ (ARMINES Centre de Gestion Scientifique de Mines Paristech)
frederique.pallez@nullmines-paristech.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.