L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

JCJC - SHS 1 - Sociétés, Espaces, Organisations et Marchés (JCJC SHS 1) 2013
Projet CLEAN

Analyse de la qualité des emplois dans les activités de nettoyage

Les métiers liés directement au nettoyage (agents d’entretiens, agents de services, employés de maison, aides à domiciles, nettoyeurs, employés d’étage) ont cru de manière rapide depuis dix ans et constituent des secteurs à fort potentiel de recrutement. Ils représentent à l'heure actuelle plus de 7% des salariés en France. L'externalisation de ces activités par les entreprises dans les années 90 a isolé cette main-d’œuvre spécifique. Parallèlement, la constitution d'une branche « entreprises de la propreté » puis la structuration (encore inaboutie) d'un secteur des « services à la personne » ont partiellement modifié les relations de services qui se nouent autour de la fonction nettoyage et la nature des métiers concernés. Souvent considérés comme non qualifiés, ces emplois offrent en France des conditions de travail et d’emploi de mauvaise, voire de très mauvaise qualité (faibles rémunérations, temps partiels subis, précarité, pénibilités tant physiques que temporelles ou psychologiques, ...).

Ce projet de recherche vise à mieux cerner les déterminants de la qualité de ces emplois en revenant sur les enjeux sociaux (qualité de service, calculs de la productivité et des prix, relations sociales induites, etc.) que leur existence révèle. L'hypothèse de départ est qu'ils constituent un segment particulier du marché du travail dont on ne peut pas comprendre le fonctionnement sans analyser les rapports sociaux qui se nouent autour du service de nettoyage, notamment en termes d'inégalités de genre et de revenu. Pour cela, le projet vise à appréhender l'organisation de ce service dans sa globalité en étudiant conjointement la qualité de l'emploi et la qualité du service rendu.

Ces deux éléments sont dépendants des deux principales relations qui conditionnent la production : relation de service entre le salarié et le bénéficiaire et relation d'emploi entre l'employeur et le salarié. Or pour produire un même service (entretien de locaux), une grande diversité d'organisations productives peut s'observer selon le lieu de l'intervention (domiciles, locaux professionnels, lieu d'accueil public, etc.), le statut de l'employeur (entreprises privées, particuliers, fonction publique, associations) ou encore l'identité du bénéficiaire (ménages actifs, personnes dépendantes, entreprises, collectivités, etc.).

La recherche s'articulera autour de trois tâches complémentaires. La première vise à dresser un bilan quantitatif des métiers du nettoyage en évaluant d'abord le nombre, l'évolution et les principales caractéristiques de ces emplois, puis en s'intéressant aux particularités du tissu productif (type et nombre d'entreprises ou d'associations). La seconde porte sur l'organisation de la production et l'analyse des conditions de travail : quelles sont les rémunérations pratiquées ? Comment les salariés articulent-ils les temps familiaux et professionnels ? Quels sont les comportements des salariés (turn-over, absentéisme, engagement) ? Enfin, la question de la qualité des emplois doit être mise en relation avec la façon dont le prix du service est construit (structuration des marchés, mode de fixation des prix, calculs de la productivité et conventions de qualité).

D'un point de vue méthodologique cette recherche s'appuiera, d'une part, sur des analyses statistiques et économétriques sur la base de plusieurs enquêtes nationales et, d'autre part, sur des enquêtes originales quantitatives (questionnaire auprès des salariés) et qualitatives (entretiens auprès des responsables syndicaux et patronaux, monographies d'entreprises) sur quatre métiers principaux : employé de maison, aide à domicile, salarié des entreprises de la propreté et agent de service.

Au final, cette recherche doit permettre de mieux comprendre un segment essentiel (tant du fait de son poids quantitatif que des enjeux sociaux qu’il recèle) du marché du travail en soulignant les interactions entre qualité des emplois et qualité des services.

Partenaires

Clersé UMR 8019 Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques

Aide de l'ANR 140 000 euros
Début et durée du projet scientifique octobre 2013 - 42 mois

 

Programme ANR : JCJC - SHS 1 - Sociétés, Espaces, Organisations et Marchés (JCJC SHS 1) 2013

Référence projet : ANR-13-JSH1-0001

Coordinateur du projet :
Monsieur François-Xavier DEVETTER (Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques)
devetter@nulltelecom-lille1.eu

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.