L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Belmont Forum and G8 International Opportunities Fund (IOF) (IOF)
Edition 2013


FuturAgua


Amélioration de l'adaptation et de résistance à la sécheresse dans des systèmes socio-écologiques tropicaux sec: Le Guanacaste, Exemple du Costa Rica

FuturAgua: augmenter la résilience à la sécheresse dans les tropiques sèches. Exemple du Guanacaste au Costa Rica.
En zone aride, améliorer la sécurité de la disponibilité en eau douce requiert des connaissances conceptuelles et des méthodes d'analyse en hydro-climatologie, ainsi qu’une compréhension fine de la manière dont les acteurs et les institutions utilisent l’information incertaine. Des progrès dans ces domaines permettent de mieux comprendre la résilience à la sécheresse, d'améliorer la valeur de l'information incertaine et de stimuler des réponses sociales adéquates par les organes de gouvernance.

Objectif de la recherche collaborative
L'objectif principal de FuturAgua est de faciliter les adaptations à la sècheresse et au changement climatique (CC) des socio-éco-systèmes au nord-ouest du Costa Rica. Plus précisément, ce projet cible la province du Guanacaste pour développer et renouveler les recherches en biophysique et socio économie. Ces travaux qui génèrent des informations théoriques et pratiques pertinentes, visent à appuyer les prises de décision pour mieux gérer les sécheresses. Ces recherches sont le fruit d’efforts conjoints d'équipes de recherche internationales et transdisciplinaires, en partenariat avec un comité consultatif local en charge de l'utilisation d'information régionale.
Un deuxième objectif est de diffuser nos résultats ainsi que les informations scientifiques issues du projet sur la gestion des eaux. Ces diffusions s’effectuent aux échelles internationales, nationales et régionales. Ainsi, nous produisons des articles dans des revues à comité de lecture et participons à des conférences internationales spécialisées sur ces thèmes. A l'échelle nationale et locale, nous partageons nos résultats via un site Web et par la diffusion de bulletins de communication. Nous intervenons dans des médias régionaux et organisons des réunions pour partager nos résultats avec les acteurs.

La conception du projet
La qualité scientifique du projet s’appuie sur des perspectives d’intégration des connaissances qui oriente l’ensemble des recherches. L’organisation des groupes de travail (WP) vise à renforcer cette intégration tant sur les objectifs et les méthodes que sur la composition des équipes de recherche et leurs articulations. FuturAgua réunit des experts internationalement reconnus en climatologie et météorologie, mais aussi en gestion de l’eau et modélisation hydrologique souterraine. Mais la partie sociale n’est pas en reste avec des recherches en gouvernance de l’eau et sur les processus de décision collective en milieu rural. Des psychologues en lien avec des modélisateurs réfléchissent sur les processus d’apprentissage et sur les prises de décision. FuturAgua regroupe quatre WPs : (A) caractérisation des conditions actuelles, (B) impacts du changement climatique sur les ressources et les sociétés, (C) méthodes participatives pour l’aide à la décision et implication des acteurs sur le développement de nouvelles pratiques, (D) La gestion de projet, communication et sensibilisation.

Résultats

L'UBC a déployé plusieurs stations de mesure météorologique (Eddy covariance) et de surveillance des niveaux d’eau pour préciser la variabilité et les tendances hydrologiques. En étudiant les impacts de l'irrigation dans le Guanacaste, ils identifient les facteurs externes et les impacts de la sécheresse sur les services écosystémiques (SE). Ils ont mené plusieurs entretiens auprès des agriculteurs (pour comprendre les raisons de leur participation à des programmes de PSE) et des agents du tourisme (pour identifier leurs opinions à propos de la compensation pour les SE).
Le CATIE a terminé une première phase d'étude de la gouvernance en sécheresse. Un rapport sur ce sujet sera bientôt disponible. Il souligne les défis que les institutions doivent aborder afin d'éviter de futurs écueils. A partir d’une analyse historique des conflits sur l’eau dans le Guanacaste, il tire des leçons pour mieux aborder ces questions dans divers secteurs.
Le CIRAD a précisé les différents usages de l'eau agricole, ainsi que les décisions des agriculteurs et leurs façons d'utiliser les prévisions météorologiques. Une étude menée dans deux bassins hydrographiques de la zone caractérise les systèmes de production. Un modèle bioéconomique sur l'évaluation des stratégies d'adaptation à la sécheresse a été conçu. Il fournit une référence que les acteurs s’approprient pour comprendre l'ensemble des conclusions de FuturAgua. La plateforme de modélisation CORMAS a été améliorée pour permettre des simulations hybrides avec les acteurs et pour faciliter la modélisation collaborative.
La CMU a achevé une première phase de ses recherches sur les modèles mentaux des principaux acteurs du développement et sur le rôle des prévisions. Leur étude a montré d'importantes lacunes en termes de valeur que les différents secteurs, utilisateurs de l'eau, donnent aux prévisions, et de la capacité réelle d'utiliser l'information pour améliorer leur résilience à la sécheresse.

Perspectives

-UBC: La pluviométrie annuelle dans le Guanacaste suit une distribution gaussienne double avec deux pics de précipitations. La variabilité interannuelle des précipitations est fortement corrélée à l'ENSO.
-CATIE: Les alertes émises par la Commission nationale du Costa Rica sont souvent trop tardives. Le Guanacaste a besoin de soutien pour renforcer la résistance à la sécheresse.
-CIRAD: L'évaluation des stratégies d'adaptation à l'aide du modèle bioéconomique suggère que l'irrigation est profitable pour la production agricole. Toutefois, à part le district Arenal-Tempisque, l'irrigation est peu commune dans le Guanacaste malgré la présence de sources d'eau. Les agriculteurs considèrent les prévisions comme une source d'information importante pour leurs décisions. Cependant, le modèle bioéconomique indique que cet outil peut produire à la fois des augmentations de revenus mais aussi des pertes quand les prévisions sont erronées.
-CMU: Les principales lacunes identifiées sur l’aide à la décision portent sur la capacité réelle d'utiliser l'information pour améliorer les prévisions de sécheresses. A l’inverse des petits agriculteurs et des ASADAS (associations de cogestion de l'eau), les secteurs économiquement développés tels que les grandes entreprises agricoles et hydroélectriques montrent de meilleures capacités à utiliser les informations prévisionnelles.

La prochaine période sera consacrée à la finalisation des tâches en cours (travail sur le terrain et d'analyse, développement d’outils et de logiciels), à la publication des résultats dans des revues scientifiques et à poursuivre les ateliers avec les acteurs locaux. Des efforts particuliers seront dédiés aux tâches suivantes : (a) caractérisation des croyances des acteurs au sujet de la résilience; (b) la mise à disposition d'une base commune facilitant la compréhension et l’appropriation par les utilisateurs de l'implication des résultats de recherche.

Productions scientifiques et brevets

McDaniels, T. et al. 2014. Enhancing adaptation and resilience to drought in dry tropical socio-ecological systems: The Guanacaste, Costa Rica example. Poster. AGU 2014. San Francisco, US, 1 p. http://futuragua.ca/ubc/wp-content/uploads/McDaniels-FuturAgua-AGU-16122014.pdf
Larghi, M. et al. 2015. Evaluation ex ante de différents outils d’adaptation du secteur agricole au Guanacaste, Costa Rica. Poster. CSA Global Science Conference 2015. Montpellier, France, 1p. http://futuragua.ca/ubc/wp-content/uploads/Largui-2015-Poster-Montpellier-Fr-08072015.pdf
Bommel P, Becu N, Le Page C, Bousquet,F, 2015. Cormas, an Agent-Based simulation platform for coupling human desicion with computerized dynamics, ISAGA Pierre. 46th ISAGA conference, Kyoto, Japan, 17-21/7/2015.
Larghi, M. 2014. Adaptation à la variabilité climatique: Evaluation de différents outils d’adaptation du secteur agricole au Guanacaste, Costa Rica. Thesis M.Sc. Ecole Nationale Superieure D’ Agronomie Et Des Iindustries Alimentaires. 67 p. http://futuragua.ca/ubc/wp-content/uploads/Thesis-Mathilde-Larghi-Fr-08072015.pdf
Wong-Parodi, G. et al. 2014. Management of freshwater resources given stakeholders’ perceptions. Poster. AGU 2014. San Francisco, US, 1 p. http://futuragua.ca/ubc/wp-content/uploads/Wong-Parodi-poster-AGU-16122014.pdf
Grossmann, I. 2014. Eliciting climate experts’ knowledge to address model uncertainties in regional climate projections: A case study of Guanacaste, Northwest Costa Rica (GC13F-0728). Poster. AGU 2014. San Francisco, US, 1 p. http://futuragua.ca/ubc/wp-content/uploads/Grossmann-poster-AGU-16122014.pdf

Partenaires







CIRAD Gestion des ressources renouvelables et environnement











Aide de l'ANR 448 745 euros
Début et durée du projet scientifique décembre 2013 - 36 mois

Résumé de soumission

 

Programme ANR : Belmont Forum and G8 International Opportunities Fund (IOF) (IOF) 2013

Référence projet : ANR-13-JCLI-0001

Coordinateur du projet :
Monsieur Grégoire LECLERC (Gestion des ressources renouvelables et environnement)

Site internet du projet : http://www.futuragua.ca

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.