L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Blanc – Accords bilatéraux 2013 - SVSE 1 - Physiologie, physiopathologie, santé publique (Blanc – Accords bilatéraux 2013 - SVSE 1) 2013
Projet CardioBDP

Mécanismes de cardioprotection par les polyphenols de baies rouges

Les maladies cardiovasculaires (MCV) affectent le cœur et les vaisseaux. Il a été établi que les maladies cardiovasculaires constituaient un problème majeur de santé, car à l'échelle mondiale, environ 30% des décès sont liés aux MCV et leur incidence ne cesse d’augmenter proportionnellement au vieillissement de la population. Récemment, un lien entre MCV, le métabolisme, les mitochondries et le régime alimentaire a été mis en évidence. Ce lien pourrait impliquer un dialogue entre les fonctions mitochondriales comme la bioénergétique, la biogenèse ou la transition de perméabilité, l'autophagie et la mort cellulaire et serait régulé au niveau cellulaire par diverses classes de senseurs tels que des protéines ainsi que des seconds messagers tels que l'oxyde nitrique (NO) ou les nucléotides cycliques. Ainsi, les mitochondries apparaissent comme des acteurs essentiels dans la protection induite par le régime alimentaire bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour comprendre comment ces organites contrôlent le métabolisme cellulaire, l'état d'équilibre d'oxydo-réduction et la mort cellulaire dans le cœur.
Deux partenaires académiques français et portugais souhaitent conjuguer leur expertise multidisciplinaire dans les domaines de la Nutrition, Biologie Cellulaire, Biochimie, et Physiopathologie Cardiaque pour identifier de nouveaux agents cardioprotecteurs dans des préparations originales de mûres contenant, en autres, des dérivés de polyphénols (BDP). Les mécanismes cellulaires et subcellulaires de protection des BDP seront caractérisés in vitro en utilisant des cultures de cellules primaires, lignées cellulaires et les mitochondries isolées et in vivo en utilisant des modèles précliniques de maladies cardiovasculaires.
Ce projet portera sur trois grands domaines de recherche avec les objectifs suivants (1) l'étude des effets cytoprotecteurs de BDP sur la préservation des fonctions mitochondriales, la stimulation de l'autophagie et l’inhibition de la mort cellulaire de cardiomyocytes primaires et de lignées cellulaires, (2) le rôle des phosphorylations et des nucléotides cycliques (AMPc et GMPc) sur la régulation des fonctions mitochondriales par les BDP, et (3) l'évaluation du potentiel cardioprotecteur des BDP dans deux modèles murins validés d'hypertension et de cardiotoxicité induite par les catécholamines.
Ce projet apportera de nouvelles connaissances scientifiques facilement transférables à la clinique concernant l'efficacité biologique des polyphénols de mûres dans la cardioprotection et permettra d’envisager l’apport de fruits rouges frais comme produit nutraceutique, ayant des effets bénéfiques pour la santé du consommateur. Enfin, en plus de contribuer à l'excellence scientifique et de permettre des progrès significatifs de l'état de l'art des voies de signalisation cytoprotectrices, nous prévoyons de breveter des préparations innovantes et leur utilisation potentielle en cardioprotection, notamment dans le contexte actuel de vieillissement de la population en Europe.
L’ultime retombée de CardioBDP sera le développement d'une nouvelle stratégie axée sur les polyphénols pour lutter à long terme contre les maladies cardiovasculaires. Notre hypothèse d’un mode d'action par lequel les polyphénols de baies peuvent être cardioprotecteurs et indirectement anti-oxydants via un dialogue entre fonctions mitochondriales, autophagie et la mort cellulaire est particulièrement originale. Une stratégie thérapeutique basée sur un produit nutraceutique qui contribue à augmenter le nombre d'années de vie en bonne santé en retardant les problèmes de santé cardiovasculaire à faible coût aura un impact social et économique majeur. En effet, le vieillissement de la population européenne avec une incidence accrue des MCV constitue une question très importante et et notre projet est donc dans la même ligne que l'objectif de la communauté européenne de favoriser le «vieillissement actif et en bonne santé".

Partenaires

IBET Instituto Biologia Experimental e Tecnologica

PSUD - INSERM U 769 Université Paris-Sud-Physiopathologie Cardiaque

Aide de l'ANR 189 983 euros
Début et durée du projet scientifique février 2014 - 36 mois

 

Programme ANR : Blanc – Accords bilatéraux 2013 - SVSE 1 - Physiologie, physiopathologie, santé publique (Blanc – Accords bilatéraux 2013 - SVSE 1) 2013

Référence projet : ANR-13-ISV1-0001

Coordinateur du projet :
Madame Catherine Brenner Jan (Université Paris-Sud-Physiopathologie Cardiaque)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.