L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Franco-allemand en sciences humaines et sociales (FRAL)
Edition 2013


TEXTELSEM


Textes, tells et sémantique : modéliser la géographie historique de la Mésopotamie du nord du 2e mill. av. J.-C. grâce à l'analyse intégrée des textes, des données archéologiques et au recours à la sémantique du web et à la géoinformatique

TEXTELSEM
Textes, tells et sémantique : modéliser la géographie historique de la Mésopoptamie du nord du 2e mill. av. J.-C. grâce à l'analyse intégrée des textes, des données archéologiques et au recours au Web sémantique et à la géoinformatique.

Une coopération interdisciplinaire pour une géographie historique de la Mésopotamie du nord
Le projet de coopération franco-allemand s'est intéressé à la géographie historique de la Haute-Mésopotamie et de la région à l'est du Tigre au 2e millénaire avant notre ère. La comparaison systématique de l'utilisation structurelle de l'espace au cours de deux phases historiques différentes ouvre de nouvelles perspectives pour la compréhension de l'histoire de ces régions. Les sources textuelles de la période paléo-babylonienne et de l'époque médio-assyrienne sont non seulement mises en relation entre elles mais aussi avec les découvertes archéologiques de l'âge du bronze moyen et récent. Il nous a paru important de placer les recherches concernant la géographie historique sur des bases fiables afin de pouvoir procéder à l'analyse historique et géographique des données textuelles et archéologiques et de créer des outils pour la recherche. Bon nombre de sites de Mésopotamie restent sans identification historique et de nombreux noms anciens ne peuvent être qu'approximativement placés sur une carte. Les textes documentent des toponymes ainsi que des noms de régions et de cours d'eau qui, mis en lien avec le contenu des documents, forment une sorte de réseau de coordonnées relatif. Les sites ayant fait l'objet de sondages et de fouilles représentent en quelque sorte l'équivalent «absolu«, dans l'espace, de ce réseau relatif. L'identification des réalités structurelles du paysage et des sites archéologiques avec leur nom antique est un enjeu majeur de la recherche dans le domaine de la géographie historique du Proche-Orient ancien.

Des bases de données au service de la géographie historique
Ce projet interdisciplinaire s'est déroulé en deux phases successives (HIGEOMES et TEXTELSEM). Il a développé une nouvelle méthode d'analyse et de visualisation des données dans le domaine de la géographie historique qui combine la recherche fondamentale en archéologie du Proche-Orient et en assyriologie à des recherches de pointe en technologies de l'informatique. Des informations sur les structures de peuplement et le paysage ont été générées à partir des données archéologiques et spatiales. Le réseau extrêmement dense d'informations, explicites comme implicites, concernant les lieux, les paysages et les routes a été extrait des textes. La quantité et la complexité des données philologiques et archéologiques rendaient indispensable le recours à des outils informatiques. L'intégration de différentes bases de données par des méthodes d'ingénierie ontologique à l'aide des technologies du Web sémantique a été réalisée.

Résultats

Dans le cadre de la coopération interdisciplinaire, l'état complet de la documentation et la bibliographie afférente ont été réunis dans des bases de données. Des ontologies ont été développées afin de combiner les bases de données des différents champs disciplinaires et de les rendre accessibles. TEXTELSEM s'est appuyé sur le travail effectué lors de la première phase du projet, HIGEOMES, mais a également poursuivi le développement des méthodes en étendant la recherche. La coopération des partenaires français et allemands avait permis d'allier des compétences complémentaires, de combiner la recherche fondamentale avec le développement de nouvelles méthodes d'analyse et de visualisation.

L'application http://checksem.u-bourgogne.fr/textelsem/TTS.html (créé par l'es partenaires de université de Bourgogne) est achevé. Elle donne accès à l'indexation des bases de donnés philologiques (Paris et Berlin). L'application est transferé dans une ontomogie du web-sémantique (OWL-type web-semantic ontology). Pour un access voir l'onglet http://www.higeomes.org/index.php/fr/applications-web/.

L'application SIG créé par les partenaires allemands (Munich, Mayence) est réalisé également et représente un outil indispensable pour les recherches – de nombreux tells ou sites archéologiques n'étaient pas encore accessibles sur des cartes fiables et peuvent désormais retrouvés via différentes manières ou façons d'écrire voir un numéro d'identification. Voir http://www.higeomes.org/index.php/fr/applications-web/webgis.

Perspectives

Préparation de l'ouvrage
E. Cancik-Kirschbaum, A. Otto und N. Ziegler (éd.) en collaboration avec C. Fink, M. Herles, C. Hess, A.-I. Langlois, J. Lloop, K. Petrow, Matériaux pour l'étude de la toponymie et de la topographie II. La Transtigrine au 2e millénaire av. J.-C / Materialien zu Toponymie und Topographie II. Der Osttigrisraum im 2. Jt. v. Chr. (MTT II), Paris (en préparation phase finale, à paraître en automne 2018. Print, online et sous forme de e-book libre d'accès).
Le site du projet est destiné à être une plateforme de travail:
http://www.higeomes.org/index.php/en/web-applications
L'actualisation des données textuelles est assuré. En dehors du site web cité ci-dessus, les fiches seront accessibles (à partir de juillet 2018) sur le site www.archibab.fr dans l'onglet HIGEOMES.
Le site web ArchiMass sera mis en ligne également (Berlin).

Productions scientifiques et brevets

Les résultats du projet sont enregistrés et publiés dans plusieurs livres collectifs et études individuelles (voir http://www.higeomes.org/index.php/fr/publications). Les deux bases de données textuelles Archibab (à Paris), ArchiMass (à Berlin) et la base de données des sites archéologiques HIGEOMES (à Mainz et Munich) sont/seront accessibles librement. Un outil WEBGIS et une présentation sémantique (application web TEXTELSEM) permettent la projection rapide d'informations systématiques archéologiques et historiques.
Pour plus de détails concernant l'utilisation des outils mentionnés ci-dessus, voir la préface de E. Cancik-Kirschbaum, A. Otto, N. Ziegler (éd.), Matériaux pour la toponymie et la topographie de la Haute Mésopotamie I / 1-3 (Paris, 2016, abrégé MTT I/1-3). Les liens vers les outils informatiques sont disponibles sur le site du projet
http://www.higeomes.org/index.php/fr/applications-web.

Partenaires

Altorientalistik, FU Berlin Institut für Altorientalistik, FU Berlin

Collège de France Proche-Orient, Caucase: langues, archéologie, cultures

Le2i Laboratoire Electronique Informatique et Image

Aide de l'ANR 321 048 euros
Début et durée du projet scientifique avril 2014 - 36 mois

Résumé de soumission

TEXTELSEM est un projet interdisciplinaire combinant la recherche fondamentale en archéologie du Proche-Orient et en assyriologie à des recherches de pointe en technologies de l'informatique. Il entend réaliser une plateforme Web basée sur des techniques inédites d'analyse et de visualisation des données dans le domaine de la géographie historique.
L'information archéologique intègre des données concernant les structures de peuplement et les caractéristiques physiques des territoires. Les textes quant à eux comportent un réseau dense d'informations, explicites et implicites, sur les localités, les paysages et les routes. La quantité et la complexité des données philologiques et archéologiques rendent indispensable le recours à l’intégration de différentes bases de données par des méthodes d’ingénierie ontologique à l’aide des technologies du Web sémantique. La complexité de cette tâche nécessite une coopération directe entre spécialistes des textes, archéologues et informaticiens qui, en France et en Allemagne, possèdent des compétences complémentaires. Il s'agit de mettre en relation des données de natures différentes (références à des toponymes dans des textes, résultats de fouilles et de prospections archéologiques, analyse d'images et travaux en géomatique), de façon à répondre à des questions multicritères. L'outil informatique permet notamment de qualifier des hypothèses de localisation de certains sites de peuplement anciens ou concernant différentes routes empruntées par les caravanes commerciales, les armées ou de simples messagers, dont les parcours respectifs répondaient à des besoins différents, à l’aide de processus intelligents exploitant les connaissances modélisées.
TEXTELSEM s'appuie sur les travaux du projet franco-allemand HIGEOMES, qui ont visé à la fois à élaborer des bases de données spécifiques pour l'enregistrement des données propres à chaque discipline et à dépouiller la bibliographie tout en développant quelques études de cas ; ce nouveau projet voudrait poursuivre de manière systématique ce qui a été jusqu'à présent réalisé de manière exploratoire. TEXTELSEM n'entend pas se limiter, comme le faisait HIGEOMES, à la Haute-Mésopotamie stricto sensu ; il élargit son horizon à l'Est du Tigre. Cette région, qui correspond à l'actuel Kurdistan irakien, est en effet d'une grande importance historique et s'ouvre depuis peu, et pour la première fois depuis des décennies, à la recherche de terrain.
Ce projet innovant repose sur des équipes reconnues chacune dans son domaine, dont la collaboration a déjà donné lieu notamment à trois ouvrages (un publié, un sous presse et un autre en cours d'achèvement). Les outils développés dans le cadre du projet (bases de données et méthodes de visualisation) pourront en outre être transposés et adaptés pour d'autres époques et d'autres régions. Il faut absolument que l'effort déjà entrepris puisse être poursuivi, de façon à donner tous les résultats qu'on est désormais assuré de pouvoir obtenir.

 

Programme ANR : Franco-allemand en sciences humaines et sociales (FRAL) 2013

Référence projet : ANR-13-FRAL-0008

Coordinateur du projet :
Madame Nele ZIEGLER (Proche-Orient, Caucase: langues, archéologie, cultures)
nziegler@nullmsh-paris.fr

Site internet du projet : http://www.higeomes.org/index.php/fr/

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.