L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Contenus numériques et interactions (CONTINT)
Edition 2013


ANTIMOINE


Anthropologie des territoires – Lecture du patrimoine

Anthropologie des territoires - lecture du patrimoine
La contribution du projet ANTIMOINE concerne les «Humanités numériques« puisqu'il cherche à étudier des outils innovants destinés à créer des connaissances relatives au patrimoine et à diffuser ces connaissances. La conception de tels outils repose sur une approche transdisciplinaire réunissant trois domaines : la linguistique, la science des données et la réalité virtuelle.

Enjeux et objectifs
Le projet ANTIMOINE propose une vision novatrice des outils nécessaires à la constitution de savoirs relatifs aux activités humaines situées (anthropologie des territoires) , savoirs élaborés à partir d'objets du patrimoine et de leur interprétation (lecture). Le patrimoine forme un système complexe dans le sens où la compréhension d'un élément nécessite celle de nombreux autres éléments. Lire un patrimoine et répondre au questionnement d'un utilisateur ne peut donc se faire qu'en construisant un contexte de lecture constitué d'objets en rapport avec ce questionnement et liés les uns aux autres. Cette construction se traduit par le parcours d'une base de données patrimoniale (au cours duquel le questionnement, souvent flou, se précise peu à peu).

Actuellement les systèmes d'informations patrimoniaux fonctionnent essentiellement à partir de mots-clés avec une prise en compte très limitée d'une sémantique pré-définie. Par ailleurs leurs bases de données ne sont pas enrichies automatiquement ni même semi-automatiquement.

La rupture proposée par le projet ANTIMOINE par rapport à l'état de l'art est double : il propose d'une part de faire coopérer la linguistique, la science des données et la réalité virtuelle pour structurer la base de données patrimoniale et créer de nouvelles relations entre ces données. Il entend d'autre part participer à la création de nouveaux modèles formels du patrimoine afin de contrôler efficacement ces structurations et créations. Cette dernière ambition repose en particulier sur la possibilité donnée aux utilisateurs d'interagir avec ces données et ces modèles.

La thèse défendue par le projet ANTIMOINE est que cela ne peut se faire que par l'introduction du sens dans les systèmes d'information patrimoniaux. Celui-ci rendant plus aisée la lecture du patrimoine.
L'originalité d'ANTIMOINE est de chercher à faire coopérer trois niveaux sémantiques distincts à travers l'analyse de textes, de données et des actions des utilisateurs.

Approches et méthode
ANTIMOINE s'attaque à trois verrous académiques et un verrou technologique :

- Verrou linguistique

- Verrou fouille de données

- Verrou réalité virtuelle

- Verrou technologique

Pour lever ces verrous nous proposons d'adopter une approche transdisciplinaire reposant sur les solutions (théories ou méthodes) suivantes :

- la sémantique des possibles argumentatifs (linguistique) pour l'introduction du sens par l'analyse des textes
- l'analyse des motifs fréquents (fouille de données) pour l'introduction du sens par l'analyse des données
- l'énaction (réalité virtuelle) pour l'introduction du sens par l'analyse des actions des utilisateurs en se basant sur les boucles sensori-motrices utilisateurs / système d'information.

Le système proposé repose sur quatres modèles :

- un modèle ontologique (conceptualisation du patrimoine)
- un modèle de données (la base de donnéees annotées par une ontologie)
- un modèle de fouille de données une représentation par motifs fréquents de la base de données)
- un modèle de présentation (une représentation 3d animéee de la base de données)

Un des points centraux du projet concernera l'étude de boucles de régulation (illustrées par la figure ci-dessus) nécessaires au contrôle de la production de données ainsi qu'à leur présentation : une boucle de production de données destinée à une base de données et une boucle d'interface homme-système.

- la boucle de régulation de production de données
- la boucle de régulation de l'interface homme-système
- la boucle de régulation utilisateur - extraction de motifs fréquents

La thèse défendue par ANTIMOINE (l'introduction tripartite du sens dans les bases de données) sera évaluée à travers des expérimentations menées à partir d'un prototype développé de façon incrémental et intégré dans le système d'information de l'entreprise partenaire Topic-Topos.

Trois scenarii seront considérés à partir d'une même base de données (musée, éducation et tourisme).






Résultats

Le projet ANTIMOINE a débuté en Mars 2014.

Les travaux actuels concernent essentiellement une présentation des bases propres à chaque partenaire :

- une présentation de la structure de la base de données telle qu'elle existe. cette présentation a permis de mettre en évidence les différentes informations qui caractérisent le patrimoine ainsi que les relations qui lient ces différents éléments. Ces informations sont importantes puisqu'elles conditionnent non seulement la structure des concepts linguistique à produie mais également les algorithmes d'extraction de motifs fréquents.

- une présentation des concepts du cadre linguistique utilisé (la sémantique des possibles argumentatifs), de la méthodologie mise en oeuvre pour obtenir à partir de textes des concepts et des associations entre ces concepts. Un travail a été réalisé afin d'orienter la SPA vers la production de données correspondant au projet.



Perspectives

Plusieurs perspectives sont envisageables (elles seront réévaluée au fur et à mesure du déroulement du projet) :

D'un point de vue scientifique :

- prendre en compte de nouveaux modes d'interaction

- étudier l'interaction entre la fouille de données et l'interface homme-machine

D'un point de vue technique :

- intégrer des briques techniques dans les produits opérationnels de l'entreprise partenaire Topic-Topos

D'un point de vue économique :

- permettre à la société Topic-Topos de proposer, à partir de ces nouvelles briques techniques de nouveaux services reposant sur une recherche d'informations facilitée par l'usage de ces nouvelles interfaces.

- envisager la création d'une spin-off de Topic-Topos spécialisée dans la création de contenus pour des systèmes d'information patrimoniaux développés à partir des acquis du projet ANTIMOINE.

- proposer des outils-auteur pour l'édition de l'ontologie à partir des résultats de fouille de données.

Productions scientifiques et brevets

aucune (étant donnée la date de lancement du projet)

Partenaires

CoDiRe Construction Discursive des Représentations linguistiques et culturelles

Lab-STICC-ENIB Laboratoire des Sciences et Technologies de l'Information de la Communication et de la Connaissance

LINA Laboratoire d'Informatique de Nantes Atlantique

Topic-Topos Topic-Topos

Aide de l'ANR 459 342 euros
Début et durée du projet scientifique mars 2014 - 42 mois

Résumé de soumission

ANTIMOINE aborde l'introduction du sens dans les systèmes d'informations patrimoniaux, grâce à une co-construction entre l'utilisateur et un environnement 3D interactif et adaptatif, favorisant l'activité d'interprétation. L'environnement s'appuie sur un contexte constitué par un ensemble d'objets patrimoniaux liés entre eux par des associations dotées d'une sémantique caractéristique du patrimoine. Il est représenté à l'aide de métaphores graphiques. Le contexte est non défini a priori car obtenu lors du parcours d'une base de données patrimoniale à l'aide de dispositifs immersifs.

D'un point de vue applicatif les domaines concernés sont l'enseignement, le tourisme, l'aménagement du territoire, etc.

Pour atteindre cet objectif ANTIMOINE adopte une approche transdisciplinaire faisant intervenir la linguistique, la fouille de données et la réalité virtuelle.

Si chaque partenaire apporte un verrou qui lui est propre, un cinquième verrou, transversal, émerge : celui de la coopération entre les processus spécifiques à chaque discipline. Coopération permettant d'une part l'introduction du sens d'autre part la réduction de la complexité.

Pour résoudre ces différents verrous nous nous appuyons sur trois théories : la Sémantique des Possibles Argumentatifs (linguistique), l'analyse des motifs fréquents (fouille de données) et l'énaction (réalité virtuelle).

Les travaux seront illustrés et évalués au moyen d'un prototype exploitant une base de données opérationnelle. Ce prototype sera développé de façon incrémentale et permettra la mise en œuvre de trois scenarii : enseignement, tourisme et muséographie.. Avec pour chaque scénario une plate-forme matérielle différente : ordinateur de bureau, tablette tactile, dispositif immersif.

Pour arriver à lever ces verrous ANTIMOINE s'appuie sur un consortium constitué de quatres partenaires : les laboratoires Lab-STICC - ENIB (Réalité Virtuelle), LINA-COD (fouille de données) et CoDIRe ( linguistique) ainsi que la société Topic-Topos (base de données et intégration).

Le travail à réaliser est structuré en cinq tâches :
Tâche 1 : coordination et la valorisation.
Tâche 2 : analyse de la sémantique du patrimoine. Il s'agit de proposer et d'exploiter les outils qui à partir de textes et d'autres données permettent de créer des modèles sémantiques du patrimoine, i.e. Des traits sémantiques (concepts) et des associations entre ces règles.
Tâche 3 : la fouille de données. Il s'agit d'étudier et de développer des outils capables de découvrir des groupes d'objets patrimoniaux et des associations entre ces groupes, non explicités jusque là et exploitables pour amender les modèles sémantiques.
Tâche 4 : interface énactive. Il s'agit de proposer un mode d'interaction naturel et immersif capable de s'auto-organiser de façon à présenter un contexte d'interprétation du patrimoine en adéquation avec le questionnement de l'utilisateur.
Tâche 5 : intégration. Cette tâche a plusieurs objectifs : (1) assurer les échanges de données entre les différents modules ainsi que leur synchronisation, (2) assurer l'intégration des modules logiciels développés par les partenaires et (3) assurer la portabilité du système entre différentes plate-formes matérielles

 

Programme ANR : Contenus numériques et interactions (CONTINT) 2013

Référence projet : ANR-13-CORD-0021

Coordinateur du projet :
Monsieur Eric MAISEL (Laboratoire des Sciences et Technologies de l'Information de la Communication et de la Connaissance)

Site internet du projet : http://projet-antimoine.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.