L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

JCJC - SVSE 1 - Physiologie, physiopathologie, santé publique (JCJC SVSE 1) 2012
Projet LIPIDOPAIN

Implication des métabolites des acide gars polyinsaturés et des récepteurs canaux "TRP" dans l'hypersensibilité viscérale

Le syndrome du colon irritable (SCI) est l’un des désordres digestifs les plus communs. Il est caractérisé par des douleurs ou de l’inconfort abdominal associé à des altérations des fonctions digestives. L’augmentation des connaissances vis-à-vis de cette pathologie et des moyens thérapeutiques représente un important challenge pour améliorer la qualité de vie des patients. Nos précédentes études sur la douleur viscérale nous ont amené à nous intéresser à la régulation du TRPV4 par des médiateurs impliqués dans la sensibilité viscérale comme l’histamine, la sérotonine et les protéases. TRPV4 est un récepteur canal perméable aux cations faisant partie de la superfamille des TRP (Transient Receptor Potential). Les TRP sont composés de 6 domaines transmembranaires avec une boucle perméable aux cations. Le fait que TRPV4 soit indispensable à la mise en place de l’hypersensibilité induite par l’histamine, la sérotonine et PAR2 (Protease-Activated Receptor 2) suggère fortement que le TRPV4 soit un des médiateurs principal de l’hypersensibilité associée au SCI. Nos résultats précédents suggèrent que TRPV4 ou les médiateurs impliqués dans sa régulation pourraient constituer de nouvelles cibles thérapeutiques pour le traitement des douleurs abdominales. TRPV4 n’est pas le seul TRP pouvant être régulé par PAR2. Les effets de l’activation de TRPA1 peuvent également être potentialisés par PAR2 suggérant un rôle pour ce récepteur canal dans l’hypersensibilité viscérale. Cinq TRPs (TRPV1, TRPV3, TRPV4, TRPA1 and TRPM8) pouvant être modulés par des métabolites de l’acide arachidonique sont exprimés sur les neurones sensitifs. Dans le plasma des patients soufrant du SCI, la concentration en acide arachidonique est augmentée. L’activation d’autres TRPs que TRPV4 et TRPA1 est donc possible pour expliquer les symptômes douloureux associés au SCI.
L’objectif général de notre étude est de caractériser la voie lipide-TRP pouvant induire les symptômes douloureux associé au SCI. Nous étudierons l’implication pathologique de TRPV4 et la libération de ses agonistes et antagonistes lipidiques potentiels en conditions physiologique et pathologique. Nous étudierons également la libération et les propriétés pharmacologiques des ces lipides sur TRPV1, TRPV3, TRPA1 et TRPM8. Par ce projet nous espérons démontrer le potentiel thérapeutique des TRP et des métabolites lipidiques dans la douleur associée au SCI. Nous espérons également mettre en évidence l'importance de ces composés lipidiques et d'utiliser leur quantification comme marqueur biologique du SCI.

Partenaires

INSERM UMR 1043 Institut national de la santé et de la recherche médicale

Aide de l'ANR 315 070 euros
Début et durée du projet scientifique octobre 2012 - 36 mois

 

Programme ANR : JCJC - SVSE 1 - Physiologie, physiopathologie, santé publique (JCJC SVSE 1) 2012

Référence projet : ANR-12-JSV1-0001

Coordinateur du projet :
Monsieur Nicolas Cenac (Institut national de la santé et de la recherche médicale )
nicolas.cenac@nullinserm.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.