L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Blanc - SVSE 3 - Microbiologie, immunologie, infectiologie (Blanc SVSE 3) 2012
Projet MAIT

Lymphocytes T invariants associés aux muqueuses: ontogénie, ligand et fonctions

Les lymphocytes T invariants associés aux muqueuses (MAIT) présentent deux caractéristiques conservées chez les mammifères: un TCR semi-invariant (une chaîne TCRa invariante associée à un nombre limité de chaînes TCRß) et une restriction par la molécule du CMH 1 non classique, MR1 (90% d'homologie entre la souris et l'homme pour les domaines a1 et a2). Les cellules MAIT sont abondantes dans le sang humain (1-8% des lymphocytes T), l'intestin et le foie (20-40%), et ont un phénotype effecteur et un tropisme tissulaire. Les cellules MAIT sont activées par des cellules infectées par des bactéries de façon MR1-dépendante chez l'homme et la souris. Elles migrent vers les sites infectieux et sont protectrices dans des modèles d'infection expérimentale chez l'animal. Les MAIT humaines sécrètent de l'IFN-? et de l'IL-17. La conservation entre espèces et la spécificité antigénique suggèrent que les cellules MAIT ont un rôle important dans l'immunité. Dans ce projet, nous aborderons trois questions concernant les cellules MAIT: développement en y incluant la définition génomique, ligand et fonctions.

Le premier objectif de ce projet est de mieux caractériser le mode particulier de développement des cellules MAIT, qui est certainement responsable des caractéristiques originales de ces cellules. Nous déterminerons quelles sont les cellules hématopoïétiques qui sélectionnent les cellules MAIT dans le thymus et définirons les mécanismes de leur expansion périphérique. Nous déterminerons le programme de différenciation spécifiques exprimés par les cellules MAIT à travers une analyse transcriptomique et épigénétique. Sur la base de cette analyse, les cellules MAIT seront génétiquement marquées ou bien des gènes susceptibles d'être important dans leur physiologie seront inactivés afin de déterminer leur rôle.

Le deuxième objectif est d'identifier le ligand microbien présenté par MR1 aux cellules MAIT. Des approches biochimiques et génétiques seront utilisées. Des données préliminaires solides ont déjà été obtenues. La disponibilité du ligand permettra des études fonctionnelles ex vivo et in vivo des MAIT de manière beaucoup plus facile. L'effet de l'association du ligand microbien à des antigènes nominaux sera étudié.

Le troisième objectif est l'analyse des fonctions des cellules MAIT chez la souris et l'homme et au cours de maladie inflammatoire de l'intestin. Les activités fonctionnelles des cellules MAIT seront étudiées in vitro et in vivo afin de déterminer comment les cellules MAIT exercent leurs activité anti-microbienne ou ont des fonctions immuno-modulatrices. Nous examinerons comment la sécrétion d'IFN-g/IL17 et l'activité cytotoxique des cellules MAIT est modulée par le contexte de la stimulation antigénique (lymphokines / chimiokines, types de cellules présentatrices d'antigènes, bactéries invasives ou non invasives). Nous utiliserons des outils originaux développés dans le laboratoire (en particulier une nouvelle souche de souris qui a un nombre élevé de cellules MAIT polyclonales) ainsi qu'un modèle de souris où une maladie inflammatoire de l'intestin est induite par des cellules MAIT monoclonales dans le but de réaliser des études mécanistiques.

Ainsi, les connaissances sur les cellules MAIT pourraient avoir d'importantes conséquences sur le plan diagnostic, pronostic et thérapeutique, en particulier dans les maladies inflammatoires intestinales.

Partenaires

IC Institut Curie

Aide de l'ANR 479 232 euros
Début et durée du projet scientifique décembre 2012 - 36 mois

 

Programme ANR : Blanc - SVSE 3 - Microbiologie, immunologie, infectiologie (Blanc SVSE 3) 2012

Référence projet : ANR-12-BSV3-0006

Coordinateur du projet :
Monsieur Olivier Lantz (Institut Curie)
olivier.lantz@nullcurie.net

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.