L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Blanc - SVSE 1 - Physiologie, physiopathologie, santé publique (Blanc SVSE 1) 2011
Projet PIEZO

Piezo 1 et mécanotransduction artérielle

Les vaisseaux sanguins subissent, détectent et répondent aux stimuli hémodynamiques. Par exemple, les artères de résistance (de faible diamètre) se contractent en réponse à une augmentation de pression intraluminale. Ce mécanisme physiologique, appelé réponse myogénique, permet d’assurer un flux constant de sang en dépit des variations de la pression artérielle. Dans le rein et le cerveau, il est suggéré que le tonus myogénique puisse jouer un rôle protecteur contre les effets délétères de l’hypertension artérielle. Le tonus myogénique est intrinsèque aux cellules musculaires lisses vasculaires (VSMCs) et indépendant de l’endothélium ou du système nerveux. Cette réponse est associée à l’ouverture de canaux ioniques sensibles à l’étirement membranaire (SAC) présents dans les myocytes artériels.
La mécanotransduction intervient également dans des situations physiopathologiques, telle que l’hypertension. Une augmentation chronique de pression artérielle conduit à un réarrangement structural adaptatif des artères de résistance. Ce remodelage tissulaire eutrophique provoque une réduction de leur diamètre et, en conséquence, une augmentation de la résistance périphérique. Ce remodelage artériel associé à l’hypertension constitue un facteur de risque cardio-vasculaire important.
Les mécanismes impliqués dans la détection des variations de pression par les myocytes artériels sont encore mal compris. Des données récentes obtenues par le laboratoire d’Ardem Patapoutian (Coste et al., 2010, Science, 330, 55-60) montrent que deux nouvelles protéines, Piezo 1 (Fam38A) et Piezo 2 (Fam 38B), sont des composantes essentielles des canaux ioniques mécano-sensibles.
Dans ce projet, nous présentons des données préliminaires suggérant que Piezo 1 correspond au canal ionique SAC activé par l’étirement membranaire dans les myocytes artériels. Nos objectifs sont de préciser le rôle de Piezo 1 dans la mécanotransduction artérielle et les pathologies associées, dont l’hypertension et la resténose. Nous utiliserons deux modèles murins d’inactivation génique de Piezo 1 : l’un constitutif et l’autre inductible et spécifique du muscle lisse. Finalement, nous aborderons la signalisation moléculaire en aval de l’activation de Piezo 1 dans les artères de résistance.
Nos résultats conduiront à une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans la détection de la pression par les artères de résistance et permettront de définir le potentiel de Piezo 1 comme cible pharmacologique pour le traitement des pathologies vasculaires.

Partenaires

UMR CNRS 6097 - DEMOLOMBE CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE COTE D'AZUR

UMR CNRS 6097 - Equipe HONORE CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE COTE D'AZUR

Aide de l'ANR 441 718 euros
Début et durée du projet scientifique juillet 2011 - 36 mois

 

Programme ANR : Blanc - SVSE 1 - Physiologie, physiopathologie, santé publique (Blanc SVSE 1) 2011

Référence projet : ANR-11-BSV1-0002

Coordinateur du projet :
Monsieur Eric Honoré (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE COTE D'AZUR)
honore@nullipmc.cnrs.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.