L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Maladie d'Alzheimer et Maladies Apparentées (MALZ) 2010
Projet CRESCENDO

Reserve cognitive et Endophénotypes cliniques

Le concept de réserve cognitive (RC) a été développé pour comprendre et analyser les différences observées entre l’existence de lésions liées au vieillissement normal ou pathologique (maladie d’Alzheimer) et la variabilité de leur expression clinique. Toutefois, les bases neurales sous-jacentes de la CR restent mal connues.

La RC pourrait atténuer les effets des modifications neurales liées au vieillissement via l’expression différentielle de réseaux neuronaux, tels qu’ils peuvent être identifiés en imagerie fonctionnelle (fMRI). C’est sur ces bases scientifiques que le projet CRESCENDO (Cognitive REServe and Clinical ENDO phenotype) a été élaboré. L’objectif du projet est d’identifier les déterminants de l’hétérogénéité du vieillissement cognitif en évaluant le rôle de la RC dans ces processus de compensation avec une approche combinant biomarqueurs d’iimagerie cérébrale, évaluation neuropsychologique, prise en compte des proxies de la réserve cognitive et des biomarqueurs plasmatiques (charge amyloïde et profil lipidique)

Le projet CRESCENDO est une extension dans le temps de la cohorte épidémiologique ESPRIT, initiée en 1999 et qui a pour objectif l’étude des facteurs de risque cliniques, biologiques, génétiques et environnementaux des troubles cognitifs et psychologiques liés au vieillissement (subventionnée par l'ANR LongVie). Le projet CRESCENDO prévoit un nouveau suivi à 12 ans, incluant les 600 plus jeunes participants de la cohorte ESPRIT.

Le premier objectif est l’étude des réseaux neuronaux mis en œuvre dans la RC en réalisant une tâche d’activation -les lettres de Sternberg- en condition IRM, qui est particulièrement adaptée à l'identification de patterns d'activation en fonction de l’expression des niveaux de RC du sujet âgé. Cet objectif permettra l’identification de biomarqueurs d’imagerie fonctionnelle de la RC. De plus, pour examiner si la RC pourrait expliquer les discordances observées entre les déterminants du vieillissement cérébral, les marqueurs du vieillissement cérébral pathologique (marqueurs d’imagerie structurelle) et leur expression clinique (déclin cognitif), nous prévoyons un examen détaillé d’imagerie structurelle incluant des mesures d'atrophies cérébrales régionales ou globales, de lésions de la substance blanche, de micro-saignements…
Le second objectif est d’étudier l’impact de la charge amyloïde plasmatique sur la relation RC-déclin cognitif, et de déterminer si l’évolution du profil lipidique contribue à modifier la RC en prenant en compte différents facteurs comme les facteurs génétiques (APOE). La constitution d’une bio-banque à l’inclusion et au suivi à 10 ans va nous permettre de répondre à cet objectif par une approche dynamique.

Ce projet va permettre de mieux comprendre les mécanismes de résilience du vieillissement cérébral pathologique. En l’absence de stratégie thérapeutique définie, l’identification des facteurs permettant de renforcer la RC pourrait constituer une piste d’intervention efficace.

Ce projet bénéficie de l'expertise dans le champ de la RC de nos collaborateurs de la Columbia Universirty NYC, USA (-Y.Stern, R.Mayeux A.Brickman- Cognitive Neuroscience Division, Sergievsky Center et Taub Institute), qui nous donne l’opportunité unique d'aborder le concept de RC avec une approche originale tout en permettant la comparaison des résultats entre deux cohortes menées en population générale : WHICAP et ESPRIT.
Ce projet sera conduit tant par des partenaires académiques qu'industriels : Inserm U888 unité de recherche spécialisée dans la recherche épidémiologique et clinique du vieillissement cérébral ; Intrasense qui aborde l'imagerie médicale de façon innovante, et SysDiag groupe de recherche mixte académique (CNRS) et industriel (BIORAD) expert dans le champ des marqueurs biologiques. Chaque partenaire bénéficiera d'un accès privilégié et local aussi bien d'équipements IRM de Recherche au sein du CHU que de plateformes de supercalculateurs.

Partenaires

SYSDIAG CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE LANGUEDOC-ROUSSILLON

Inserm INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - ADR LANGUEDOC-ROUSSILLON - ADR 8

Intrasense INTRASENSE

Aide de l'ANR 654 999 euros
Début et durée du projet scientifique - 36 mois

 

Programme ANR : Maladie d'Alzheimer et Maladies Apparentées (MALZ) 2010

Référence projet : ANR-10-MALZ-0007

Coordinateur du projet :
Madame Karen RITCHIE (INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - ADR LANGUEDOC-ROUSSILLON - ADR 8)
karen.ritchie@nullinserm.fr

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.