L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

La création : processus, acteurs, objets, contextes (Creation) 2010
Projet CREALU

CRÉation et ALUminium – de la découverte d’un matériau industriel à sa constitution en objet patrimonial : invention, innovation, marchés (XIX-XXIe s.)

Un matériau industriel est au centre de notre enquête : l’aluminium, découvert et isolé au milieu du XIXe siècle. Si ce métal né de la science s’est imposé (il est le plus utilisé des métaux après l’acier), c’est grâce à ses caractéristiques physico-chimiques et son apparence, qui ont suscité l’intérêt des scientifiques et des ingénieurs, mais aussi car il a excité l’imagination de ses utilisateurs et des créateurs qui en ont fait un matériau de – et pour – la création contemporaine. Notre projet est d’éclairer, par une approche pluridisciplinaire, les processus et les acteurs de cette « création » multiforme, de mieux comprendre les dynamiques à l’œuvre et les interactions entre science et technique, économie, culture et territoires.
Le renouvellement en cours des approches en SHS de phénomènes touchant à la création au sens large ouvre des perspectives inédites à l’histoire de l’économie, des sciences et des techniques, de l’art, comme à la sociologie. Or, l’aluminium peut être vu comme un « laboratoire de la création ». Son apparition relativement récente, sa diffusion large et rapide offrent un champ d’étude privilégié de processus créatifs divers et corrélés : la découverte et l’invention d’un matériau nouveau, les modalités de sa proto-industrialisation, la création d’un secteur industriel allant de la mine de bauxite aux produits de consommation courante, des usages et des marchés, sa réception et les formes différenciées de son appropriation par les sociétés.
Il s’agit d’éclairer les facteurs, les acteurs, les objets de ces processus créatifs, d’en interpréter les évolutions et les corrélations. Aux sources classiques de l’historien, à l’enquête de terrain du sociologue, le projet apporte un complément précieux : deux collections d’objets uniques au monde offriront un terrain d’enquête privilégié. L’une, la Collection Jean Plateau-IHA, permet, avec ses 25 000 objets en aluminium, une appréhension de la culture ordinaire liée au matériau : usages, techniques et représentations. L’autre, consacrée aux automobiles conçues par Jean-Albert Grégoire des années 1920 aux années 1960, ingénieur visionnaire sur les questions de matériaux et d’énergie, vient d’être déposée au Musée national de l’automobile-Collection Schlumpf de Mulhouse. L’enjeu de cette patrimonialisation qui fait de l’aluminium un objet de musée, et dont les modalités sont à étudier, est d’autant plus actuel que l’on assiste à la disparition probable de cette industrie en France et plus généralement en Europe.
Le programme scientifique du projet est structuré autour de quatre axes.
1) Les modalités et acteurs de la création d’un matériau et d’une industrie : de l’aluminium chimique aux nanotechnologies, interactions science / technique / économie, XIX-XXIe siècles.
2) L’invention des usages et des marchés : R&D, innovation, demande sociale et diffusion (transports, architecture, design, emballage, vie quotidienne…)
3) L’imaginaire de l’aluminium, ses réalisations et ses acteurs : comment inventeurs, ingénieurs, artisans et artistes ont rêvé et créé le matériau ?
4) La constitution du matériau en objet patrimonial : préservation et mise en valeur du patrimoine culturel de l’aluminium, matériel et immatériel - enjeux, méthodes, outils. La gestion de ce patrimoine, la recherche comme la valorisation des résultats de ce programme s’appuient fortement sur le développement d’outils innovants : bases de données et plateformes multimédia accessibles par Internet.
Ce programme exige une approche pluridisciplinaire dans sa dimension de recherche et dans l’élaboration des outils de valorisation. C’est le sens de la coopération choisie entre histoire et sociologie, mais aussi du dialogue permanent construit par l’IHA (Institut pour l’Histoire de l’Aluminium) avec techniciens et professionnels de l’aluminium. CREALU cherchera à s’élargir aux artistes comme aux spécialistes d’histoire de l’art, aux spécialistes de sciences de gestion spécialistes de l’innovation.

Partenaires

CERTOP CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE MIDI-PYRENEES

CRM UNIVERSITE DE PARIS IV

EHESS - CRH ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES

Divers privé

TELEMME AIX-MARSEILLE UNIVERSITE

Aide de l'ANR 329 953 euros
Début et durée du projet scientifique - 48 mois

 

Programme ANR : La création : processus, acteurs, objets, contextes (Creation) 2010

Référence projet : ANR-10-CREA-0011

Coordinateur du projet :
Monsieur FRIDENSON Patrick (ECOLE DES HAUTES ETUDES EN SCIENCES SOCIALES)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.