L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 16.06.2017)

Appel générique 2017 : évaluation des propositions détaillées

  • La phase d'évaluation des propositions par les experts extérieurs et la phase de droit de réponse aux experts sont closes depuis la fin mai
  • Depuis début juin, les 41 comités d'évaluation scientifiques se réunissent afin de débattre des projets et déterminer collégialement un classement des propositions.
  • Les résultats pour les projets soumis aux instruments PRC / PRCE / JCJC seront connus à partir de mi-juillet
     
  • Consulter le calendrier de l’appel générique
  • Résultats détaillés de la première étape
     
  • Retrouvez l’ensemble des appels ouverts et la prévision des appels spécifiques transnationaux pour 2017.

@AgenceRecherche

27/06 17:53 - AMORAD est soutenu par l'action "Recherche en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection" @CGI_PIAvenirhttps://t.co/whKRLZEkcA

27/06 17:47 - Pour en savoir + sur le projet FRUGAL Les figures rurales de l'urbain généralisé au filtre des mobilités durables… https://t.co/wzOqOl8FNF

27/06 17:27 - [AAP] Projets sélectionnés à l'appel @NORFACE_eranet Dynamiques de l’inégalité à travers le parcours de vie https://t.co/f1ktx5chdZ

  • LU2 L’apprentissage sous incertitude: dynamique fonctionnelle du traitement de l’information dans les circuits fronto-striataux

    Principes computationnels et neuronaux pour adapter le comportement en condition d'incertitude: vers une définition des systèmes flexibles autonomes.
    Apprendre et agir en situation d'incertitude nécessitent avant tout d'évaluer cette incertitude et les issues de chaque action entreprise. Notre projet a pour objectif de définir les principes computationnels permettant d'adapter le comportement en condition d’incertitude et de préciser les mécanismes neuronaux mis en jeu chez des espèces caractérisées par leurs capacité de flexibilité, les rats et les primates.

    Comprendre l'apprentissage sous incertitude pour le développement de modéles computationnels adaptatifs et mieux analyser les troubles pathologiques du comportements
    Apprendre et agir en situation d'incertitude nécessitent avant tout d'évaluer cette incertitude et les issues de chaque action entreprise. Comprendre ces mécanismes permettrait de fournir des solutions puissantes à tout problème nécessitant la construction d'artéfacts autonomes (robots) capables de gérer l'ambigüité des situations, mais aussi d'apporter des outils analytiques clairs pour mieux évaluer l'effet de pathologies mentales marquées par la production de comportements inadaptés, compulsifs, ou autodestructeurs.
    Les neurosciences montrent que des régions cérébrales déterminées du cortex préfrontal et du striatum, et leurs innervations dopaminergiques, jouent un rôle prépondérant. Selon les hypothèses actuelles les interactions entre ces régions et leur modulation permettent la flexibilité du comportement, et ceci de façon adaptée aux incertitudes générées par l'environnement. Des données préliminaires venant des partenaires de ce projet montrent que le cortex préfrontal médian et certaines parties du striatum représentent différents niveaux d'incertitude sur l'environnement. Ces structures pourraient ainsi intégrer des informations sur les statistiques des conséquences des choix pour optimiser les mécanismes d'apprentissage. Toutefois, la synergie entre les différentes régions, le rôle de la dopamine, et les principes fondamentaux qui régissent ces mécanismes restent inconnus.
    Nous proposons de résoudre ces questions par une étude interdisciplinaire des mécanismes d'apprentissage en incertitude.



  • SUPERCAPAC Stacks hybrides SUPERCAPACités – pile à combustible

    Stacks hybrides SUPERCAPACités – pile à combustible
    SUPERCAPAC concerne l'hybridation directe d'une pile à combustible de type PEMFC (pile à combustible à membrane polymère) et de supercapacités, avec pour objectif d'atteindre un haut degré d'intégration : construire un stack incorporant en son sein des supercapacités.
    Ces générateurs hybrides, d’une puissance de quelques dizaines de Watt à quelques kW, pourront convenir à un grand nombre d’applications nomades, stationnaires ou mobiles.

    Améliorer la dynamique et la durée de vie des piles à combustible
    Le stockage électrochimique concerne trois filières principales : les piles à combustible, les batteries, et les supercapacités. L’autonomie des piles à combustible n’est limitée que par la taille du réservoir d’hydrogène. Les batteries assurent à la fois les fonctions de stockage des réactifs (oxydant et réducteur) et de conversion électrochimique tandis que les supercapacités ne stockent que des charges électriques. Les piles à combustible présentent donc une autonomie potentiellement illimitée et une densité énergétique qui tend vers celle des réservoirs de stockage de l’hydrogène : plusieurs milliers de kWh/kg. En revanche, leur densité de puissance reste inférieure à celle des batteries et des supercapacités car elle est limitée par les flux de réactifs qu’il est possible de faire parvenir aux électrodes. A l’opposé, les supercapacités offrent d’excellentes valeurs de puissance spécifique tandis que l’énergie spécifique reste faible.
    Les piles et les supercapacités se distinguent également en termes de durée de vie et de cyclabilité. Les supercapacités peuvent être considérées comme robustes et donc parfaitement matures pour des applications contraignantes du point de vue de la sécurité (aéronautique) et/ou des conditions de fonctionnement (automobile : systèmes start & stop). Grâce à des progrès importants et réguliers, les piles à combustible peuvent atteindre aujourd’hui des durée de vies supérieures à 10000 heures lorsqu’elles sont utilisées en conditions stationnaires mais supportent encore assez mal les fréquents arrêts et démarrages ainsi que d’importantes variations de puissance : dans ce cas, 2000 heures de fonctionnement semblent constituer une limite difficile à dépasser.
    Le projet SUPERCAPAC vise donc à associer le plus intimement possible des cellules de pile à combustible à membrane et des supercapacités afin d'améliorer la densité de puissance, la densité énergétique, et la durabilité des piles de type PEMFC.



  • PTSDMEMO Altérations neurobiologiques systémiques et moléculaires de la mémoire de type post-traumatique

    Bases neurobiologiques de la mémoire traumatique : facteurs de risque et de prévention
    Un stress intense peut induire le développement d’une mémoire de peur normale ou traumatique. En conséquence, l’enjeu de ce projet est d’identifier les facteurs psychoneurobiologiques qui, en situation de stress, favorisent, ou au contraire préviennent, le développement d’une mémoire pathologique de type post-traumatique.

    Identification des marqueurs neurobiologiques de la mémoire traumatique.
    Alors que depuis 50 ans les études neuropsychologiques ont permis de dresser un tableau clinique précis de l’état de stress post-traumatique (ESPT), les bases neurobiologiques de l’ESPT sont, elles, encore largement méconnues. Cette méconnaissance bloque le développement de traitements neurobiologiques innovants de cette pathologie.
    L’une des raisons principales de cette situation est l’absence jusqu’ici de modèles animaux pertinents de mémoire traumatique, l’un des traits cardinaux de l’ESPT. En effet, la plupart des modèles existants ne distinguent pas la mémoire de peur « normale », et donc adaptative telle que nous pouvons tous en former au cours de notre vie, de la mémoire « traumatique », c’est-à-dire pathologique.
    Dans ce contexte, notre équipe a récemment développé un modèle de mémoire de type post-traumatique qui permet précisément de distinguer et donc de comparer mémoire « normale » et mémoire « traumatique » (Kaouane et al., Science, 2012). En utilisant ce modèle, le présent projet se propose donc de résoudre une question clef : lors d’une situation de stress intense quelles altérations cérébrales contribuent, ou au contraire préviennent, le développement d’une mémoire traumatique ? Ce projet multidisciplinaire combinera des analyses au niveau comportemental, systémique, cellulaire et moléculaire afin d’identifier les dysfonctionnements cérébraux clef sous-jacents au développement d’une mémoire traumatique. En distinguant ces altérations des changements neurobiologiques sous-tendant le développement d’une mémoire de peur normale, ce projet permettra d’identifier des cibles cérébrales spécifiques pour le traitement thérapeutique de l’ESPT.



  • CEDAR Contraintes et Evènements Dirigeant l’Automatisation du Raisonnement

    Le projet CEDAR consite en une étude experimentale de représentation de connaissances qui soit une alternative aux méthodes prévalentes à ce jour.
    Les deux défis les plus importants pour le Web Sémantique sont le passage à l'échelle et la distribution. Le passage à l'échelle pour un système de base de connaissance orienté « web » bien conçu le rend capable de traiter des volumes croissants de connaissances sans dégradation inacceptable de performance. La distribution est aussi complexe puisque cela signifie qu'on doit pouvoir traiter efficacement et sans faille des connaissances résidant sur tout le réseau dans des conditions « réelles ».

    Nous sommes convaincus que la solution aux deux défis est offerte par le formalisme de contraintes de graphes à traits à sortes ordonnées
    Les objectifs du projet CEDAR sont : (1) développer, implémenter, et tester une approche par contraintes à la représentation des connaissances et le raisonnement automatique, où toutes les connaissances sont exprimées dans une représentation graphique universelle telle que RDF (ou Linked Data), de la même façon que les données le sont par des tables dans le modèle relationnel ; (2) rendre un tel système de raisonnement par contraintes capable de prendre en compte des contraintes temporelles pour le calcul évènementiel utilisant des sources multiples de connaissances distribuées où l'environnement évolue en temps réel (par ex., des moniteurs adaptifs pour la qualité de service, le maintien de l'évolution de bases de connaissances, la reconciliation des connaissances distribuées, etc.). Atteindre ces objectifs constituera une contribution dans un domaine essentiel, avec des résultats originaux et innovants dont le potentiel est important - la possibilité d'un Web sémantique supportant la montée en charge sur des bases de connaissances distribuées - et cela, grâce à une base formelle différente de la majorité des poursuites similaires, et testée sur des benchmarks réalistes.



  • LSD1 Nouvelles interplays impliquant l'histone demethylase LSD1 in vivo

    Rôle de l’histone déméthylase LSD1 dans le développement et le cancer
    Le but de ce projet est de comprendre le rôle de l’histone déméthylase LSD1 dans la régulation de l’homéostasie de la chromatine durant un développement normal et dans les maladies comme le cancer.

    Trouver de nouvelles fonctions de l’histone déméthylase LSD1 in vivo.
    Les modifications d’histones jouent un rôle déterminant dans le contrôle de l’expression génique et de l’architecture chromatinienne. Parmi ces modifications, la méthylation des histones a longtemps été considérée comme une marque épigénétique stable et irréversible. La découverte récente des histones démethylases a montré que la méthylation était en fait réversible, mettant en lumière le rôle dynamique de cette marque dans la régulation transcriptionelle. LSD1/KDM1 a été la première histone déméthylase identifiée et s’est révélée être un régulateur chromatinien fondamental. Plusieurs études ont montré l’implication de l’histone déméthylase LSD1 dans la genèse de tumeurs et il existe un intérêt croissant pour l’utilisation de LSD1 comme cible thérapeutique. Malgré les progrès importants, le rôle précis de LSD1 au cours du développement et dans la genèse de tumeurs est encore largement méconnu. Notre stratégie est d’utiliser un modèle animal, drosophile, comme point de départ pour identifier les gènes et les voies qui collaborent ou antagonisent l’activité de dLsd1 in vivo, puis de tester leurs conservations chez les mammifères ainsi que leurs potentielles implications dans le cancer. Pour identifier ces nouvelles voies impliquant dLsd1 in vivo, nous avons effectué des cribles RNAi et nous avons trouvé différents activateurs et répresseurs du phénotype perte de fonction de dLsd1. Dans cette proposition, nous suggérons d’étudier comment dLsd1 et les candidats identifiés dans le crible contribuent à la structure de la chromatine et à la transcription des gènes au cours d’un développement normal. Le but est de répondre aux questions suivantes : 1) Comment dLSD1 collabore avec ses intéracteurs pour réguler l'homéostasie de la chromatine et la transcription des gènes? 2) Les interactions fonctionnelles découvertes chez la drosophile sont-elles conservées chez les mammifères ? 3) Peuvent-elles être utilisées pour détruire les cellules cancéreuses ?



  • FUNAPP Nouveaux rôles des appressoria de champignons pathogènes dans leurs interactions avec les plantes: détection des signaux de la plante et transfert d'effecteurs protéiques et de métabolites secondaires fongiques dans les cellules hôtes

    Nouveaux rôles des appressoria de champignons pathogènes dans leurs interactions avec les plantes
    Appressoria fongiques : rôles dans la détection des signaux végétaux et dans le transfert d'effecteurs protéiques et de métabolites secondaires dans les cellules hôtes

    Enjeux et objectifs
    Les champignons phytopathogènes représentent une menace majeure pour la sécurité de l’alimentation mondiale. Par exemple, chaque année, 10 à 30 % des récoltes de riz sont détruites par les nécroses du champignon Magnaporthe oryzae. L’agent de l’anthracnose , Colletotrichum graminicola, cause quant à lui chaque année des dégâts aux cultures de maïs se chiffrant à près d’un milliard uniquement aux Etats-Unis. Colletotrichum et Magnaporthe utilisent des stratégies similaires pour infecter la plante hôte : un organe spécialisé, l’appressorium, est utilisé pour pénétrer les cellules vivantes dans lesquelles un hyphe intracellulaire pourra se développer. L’interaction entre C. higginsianum et la plante modèle Arabidopsis, fournissent un système pour l’étude du pouvoir pathogène du champignon ou de la réponse immune de la plante. Nous avons montré précédemment que le transcriptome des appressoria de C. higginsianum subit de nombreuses reprogrammations en réponse au contact de la plante hôte en comparaison à une induction artificielle in vitro. Ceci suggère que les appressoria fonctionnent comme des organes sensitifs de signaux végétaux permettant ainsi à l’agent pathogène de préparer l’invasion de son hôte. Les appressoria semblent également apparaitre comme des plateformes de synthèse et de sécrétion de métabolites secondaires et d’effecteurs protéiques. Pour explorer le rôle des appressoria dans les premières étapes de l’infection, les objectifs spécifiques sont les suivants : (a) déterminer la séquence des événements cellulaires se déroulant durant la morphogénèse des appressoria et la pénétration des hyphes ; (b) découvrir les signaux perçus par les appressoria conduisant à une reprogrammation du transcriptome ; (c) définir un répertoire d’effecteur et leur contribution dans la virulence du champignon ; (d) lister les métabolites secondaires des appressoria, étudier leurs fonctions et déterminer comment ils sont régulés.



  • VINFLUSUP Synthèse de nouveaux composés fluorovinyliques par fluoration d’alcynes hétérosubstitués en milieu superacide

    Synthèse de composés fluorés en milieu superacide pour la chimie médicinale
    Les fluorooléfines substituées par des hétéroatomes, absentes de la littérature, sont une classe de composés dont la synthèse nécessite d’être explorée. Ce projet visait à développer des méthodes de synthèse permettant d’accéder à des fluorooléfines substituées par des fonctions azotées, oxygénées et soufrées, mimes potentiels d’urées, de carbamates et de thiocarbamates, éléments structuraux pouvant être utilisés dans la recherche de composés bioactifs inhibiteurs d’enzymes.

    - Nouvelles méthodes de synthèse de composés fluorés oléfiniques fonctionnels originaux, mimes potentiels de composés bioactifs
    Fort de ses propriétés singulières, l’atome de fluor est devenu un élément clé en chimie médicinale (25 % des médicaments et 50 % des produits utilisés en agrochimie contiennent du fluor). Une des stratégies émergentes dans ce domaine repose sur la substitution d’une fonction amide par un alcène fluoré, bioisostère stable, utilisé dans la conception d’inhibiteurs d’enzymes. Si la préparation de fluoroalcènes simples est aujourd’hui bien maitrisée, leurs analogues gem-substitués par des hétéroatomes, mimes potentiels de fonctions urées, carbamates ou thiocarbamates, n’ont pour ainsi dire jamais été étudiés, que ce soit au niveau synthétique ou pour leur utilisation en chimie médicinale. Dans ce contexte, l’objectif majeur de ce projet était de développer une nouvelle méthode générale d’hydrofluoration d’alcynes hétérosubstitués en milieu superacide pour la synthèse de composés fluorovinyliques gem-substitués par des hétéroatomes (a-fluoroenamines, a-fluoroénolethers, a-fluorothioénolethers) et de montrer que ces nouveaux systèmes peuvent être considérés comme des bioisostères fluorés d’urées de carbamates et de thiocarbamates à fort potentiel biologique et synthétique.



  • DIMYVIR Identification et Visualisation des Mécanismes Permettant l’Acquisition d’un Phénotype Invasif chez les Mycobactéries Pathogènes à Croissance Rapide

    DIMYVIR
    Identification et Visualisation des Mécanismes Permettant l’Acquisition d’un Phénotype Invasif chez les Mycobactéries Pathogènes
    à Croissance Rapide

    Identification et étude de gènes impliqués dans la transition S/R et la virulence du variant rugeux de Mycobacterium abscessus
    M. abscessus est l’espèce à croissance rapide la plus fréquemment associée aux infections pulmonaires, caractérisée par des formes graves, très inflammatoires, à l’issue d’un processus infectieux lent et chronique. M. abscessus peut exister sous une forme lisse (S) ou rugueuse (R), selon la présence ou l’absence respective de glycopeptidolipides (GPL) associés à la paroi du bacille. Ces GPL participent à la motilité et à la formation des biofilms, deux caractéristiques importantes de la colonisation bactérienne. Une corrélation entre le morphotype R capable de produire des structures morphologiques dites en «corde» et la virulence a été établie. La commutation naturelle d’un phénotype S vers un R permettrait la transition d’un statut colonisant vers une forme invasive et pathogène. Ainsi, DIMYVIR est centré sur le décryptage des mécanismes spécifiques et l’analyse des avantages conférés par cette transition S/R in vivo. Sur base de données transcriptomiques et de RNAseq ou par criblage d’une banque transpositionnelle, l’objectif est de caractériser des gènes dont les mutants sont analysés en insistant tout particulièrement sur i) la composition (glyco)lipidique de leur paroi ; ii) l’analyse de leur virulence respective dans des souris et des embryons de poisson-zèbre infectés et iii) la participation/recrutement des macrophages et neutrophiles et leur rôle dans l’inflammation en réponse à l’infection. DIMYVIR a pour but d’identifier et de décrire de nouveaux déterminants de virulence spécifiques à l’établissement des stades chroniques de M. abscessus et l’identification des verrous moléculaires de la commutation S vers R de comprendre comment une mycobactérie environnementale évolue vers un comportement pathogène dans l’hôte. Il pourra déboucher sur le développement de nouvelles molécules innovantes capables d’interférer avec la commutation S/R, particulièrement justifié dans le contexte de résistance extrême de M. abscessus aux antibiotiques.



  • SIFR Indexation sémantique de ressources biomédicales francophones

    Indexation Sémantique de Ressources biomédicales Francophones (www.lirmm.fr/sifr)
    Le volume de données en biomédecine ne cesse de croître. En dépit d'une large adoption de l'anglais en sciences, une quantité significative de ces données est en français. L'intégration de données biomédicales et l'interopérabilité sémantique sont indispensables pour permettre de nouvelles découvertes scientifiques qui pourraient émerger du rapprochement des différentes données disponibles. Les terminologies et les ontologies jouent ainsi un rôle central dans la résolution de ces questions.

    Défis scientifiques et techniques pour exploiter les ontologies dans la construction de services d'indexation, de fouille, et de recherche de données pour les ressources biomédicales françaises.
    La communauté s’est tournée vers les ontologies pour créer des index sémantiques, destinés à améliorer la recherche et la fouille de données grâce aux connaissances médicales que ces ontologies formalisent. Cependant, outre l'existence de nombreuses ressources en anglais, il y a beaucoup moins d'ontologies en français et il manque crucialement d'outils et de services pour les exploiter. Cette lacune contraste avec le montant considérable de données biomédicales produites en français, particulièrement dans le monde clinique (e.g., dossiers médicaux électroniques).

    Le projet ‘Semantic Indexing of French Biomedical Data Resources’ (SIFR) a pour objectif de résoudre les défis scientifiques et techniques soulevés pour exploiter les ontologies dans la construction de services d'indexation, de fouille, et de recherche de données pour les ressources biomédicales françaises. Notre objectif principal est de permettre à cette communauté de se libérer des questions d’ingénierie des connaissances et les laisser se concentrer sur les défis biologiques et médicaux.

    Le projet SIFR rassemble plusieurs jeunes chercheurs du LIRMM pour réaliser cet objectif. Clement Jonquet, maitre de conférences à l’Université de Montpellier depuis Sept. 2010, coordonnera le projet et capitalisera sur l’expérience dans le domaine acquise durant son postdoc de 3 ans à Stanford. Il est accompagné de 2 jeunes chercheurs (HDR) : Sandra Bringay et Mathieu Roche qui sont experts en fouille de texte/données biomédicales. Des partenaires de grande qualité sont également associés au projet : (i)°Stanford BMIR, un leader mondial en outils et services –anglais– basés sur les ontologies pour aider la construction de systèmes à base de connaissances biomédicales ; (ii)°l’UMR TETIS (AgroParisTech, Irstea, Cirad) spécialisée dans la gestion de l’information spatiale, environnementale et agronomique ; (iii)°l’Institut de Biologie Computationnelle de Montpellier (IBC).



  • ALICIA Apprentissage Adaptatif pour le Crowdsourcing Intelligent et l’Accès à l'Information

    Apprentissage Adaptatif pour le Crowdsourcing Intelligent et l’Accès à l'Information
    Le but de notre projet est d'étudier des modèles et des algorithmes qui reposent sur des techniques d'apprentissage adaptatif pour améliorer l'efficacité, la performance, le passage à l'échelle des applications centrées utilisateurs.

    Dans ce projet, nous nous intéressons à deux familles d'applications centrées sur les utilisateurs : l'accès à l'information et le crowdsourcing intelligent.
    Nous assistons à l'émergence d'une pléthore de systèmes, en particulier sur le Web, auxquels les utilisateurs contribuent, dans lesquels ils accèdent à de l'information et l'évaluent, collaborent et interagissent dans des environnements complexes, soit explicitement soit implicitement. Des exemples proéminents de tels systèmes incluent les réseaux sociaux, les plates-formes de blog, de microblog ou de favoris sociaux, les systèmes d'annotations et de notation, les tâches d'évaluations en crowdsourcing ou la publicité en ligne. Quand les utilisateurs interagissent avec ces systèmes, ils laissent des empreintes qui peuvent être exploitées pour développer des applications utiles. Un aspect en commun à ces applications est le besoin de définir, récupérer, et maintenir des profils d'utilisateurs. Ces profils sont la clef du succès des applications et doivent constamment être affinés pour conserver des applications de qualité. Pour l'accès à l'information, par exemple la recherche et la recommandation, des profils de préférences aident à mieux personnaliser le contenu fourni aux utilisateurs comme résultat d'une requête ou comme recommandation. Quand on considère les utilisateurs comme des consommateurs d'information, les applications peuvent ainsi devoir satisfaire des critères variés quant aux préférences sur la pertinence des résultats de requêtes. Pour le crowdsourcing intelligent, comme l'acquisition de donnés et la complétion de micro-tâches, les profils d'utilisateurs aident à mieux affecter des tâches aux utilisateurs ; quand l'on recherche des utilisateurs experts, les niveaux d'expertise peuvent être très divers et difficiles à comprendre. Dans ces scénarios, les préférences et l'expertise des utilisateurs ne peuvent être connues à l'avance; on peut également rarement s'attendre à ce qu'elles soient déclarées explicitement par les utilisateurs de manière fiable ou à ce qu'elles restent stables sur le long terme.



  • PHOBIOS Biocapteurs photoélectrochimiques à ADN

    Biocapteurs Photoélectrochimiques
    L’objectif de ce projet est la conception de nouvelles surfaces nanostructurées possédant des propriétés photoélectrochimiques par la combinaison de complexes de métaux de transition basées sur de nouveaux ligands multi-fonctionnels et des nanotubes de carbone. Ces surfaces seront également capables d’interagir avec des brins d’ADN pour la conception de capteurs photoélectrochimiques à ADN.

    Vers de nouveaux biocapteurs photoelectrochimiques à ADN
    Ce projet est basé sur la synthèse de nouveaux complexes basés sur la coordination de ligands bipyridine et carbènes N-hétérocycliques sur des centres métalliques possédant des propriétés hautement luminescentes et électrochimiluminescentes tels qu’iridium, osmium et ruthénium. Ces ligands possèderont en outre un bras pouvant opérer une connexion avec les biomolecules et l’électrode ou des nano-objets pouvant être intégrés dans ces dispositifs. La clé de voute de ces assemblages est le complexe de coordination capable d’opérer le lien entre l’électrode et la biomolécule et la transduction de la reconnaissance moléculaire. En outre, l’intégration de nano-objets tels que les nanotubes de carbone ont pour objectif l’augmentation de la surface spécifique et de la concentration de surface des biomolécules et l’augmentation du signal de transduction (photon ou électrons) Le but final est la mise au point, la preuve de concept et la conception d’un démonstrateur d’immunocapteur photosensible du choléra et d’un photocapteur à ADN qui pourront par la suite être étendue à d’autres couples de biomolécules et finalement des réseaux de microélectrodes multi-analytes.



Rechercher un projet ANR