L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Plan d’action et appel générique (informations au 13.07.2017)

Appel générique 2017 : premiers résultats (13/07/17)

@AgenceRecherche

21/07 15:49 - Des travaux soutenus dans le cadre du projet Charon https://t.co/NBi5WjPyKr https://t.co/neAaZ1kcaJ

21/07 15:45 - [AAP] Projets sélectionnés à la 4e édition de l'appel MRSEI https://t.co/B227Lf4m0B #reseaux #amorcage #H2020

19/07 11:41 - A vos agendas ! Et pour tout savoir sur le challenge ROSE https://t.co/SP2vkMMVAm #agriculture #robotique https://t.co/kEvhkfbanR

  • DYSther Dystrophines Dans Le Système Nerveux : De la Neurophysiologie à la Thérapie Moléculaire

    Des outils moléculaires pour la thérapie génique dans le système nerveux central et pour la myopathie
    Les atteintes centrales dans la myopathie impliquent plusieurs produits du gène de la dystrophine s’exprimant dans les neurones et/ou dans la glie. Le développement d’outils moléculaires spécifiques est nécessaire pour étudier les mécanismes physiopathologiques et envisager des traitements ciblant le système nerveux central.

    Comprendre et corriger les altérations neuronales et gliales dans la myopathie
    Les biotechnologies ont ouvert des perspectives majeures pour le traitement de la myopathie de Duchenne, mais peu de travaux ont évalué la capacité de ces traitements à corriger les atteintes centrales de cette maladie, alors qu’elles peuvent conduire à des troubles intellectuels et neuropsychiatriques sévères. Pour cibler les atteintes centrales dans ce syndrome, deux défis majeurs doivent être relevés : (1) Mieux comprendre les mécanismes responsables de l’hétérogénéité des symptômes, qui dépend de la variété des mutations associée à l’altération de plusieurs formes de dystrophine jouant des rôles distincts dans les neurones et/ou les cellules gliales et, (2) Concevoir des outils moléculaires capables de cibler ces types cellulaires spécifiques et/ou de traiter plus largement les différents organes affectés.
    Pour atteindre ces objectifs, nous proposons une analyse pluridisciplinaire, du gène au comportement, des mécanismes physiopathologiques chez des souris génétiquement modifiées présentant une perte spécifique de la forme neuronale ou gliale de dystrophine. Les approches thérapeutiques reposent sur l’administration d’oligonucléotides antisens capables de supprimer la mutation ou de transgènes assurant l’apport exogène de la protéine manquante, véhiculés par des vecteurs spécifiques conçus pour cibler les neurones ou la glie, ou bien couplés à des chimies spécifiques favorisant le passage vers le cerveau suite à une administration dans la circulation générale. L’identification de nouveaux mécanismes neuropathologiques et d’outils moléculaires performants pour la thérapie génique permettra l’émergence de stratégies thérapeutiques innovantes et valorisables, et de nouvelles offres de soin pour de nombreuses maladies génétiques affectant le système nerveux central



  • NanoTSConde Séparation bas-coût de Nanotubes de Carbone Semiconducteurs pour Electronique Souple

    NanoTSConde
    Séparation bas-coût de Nanotubes de Carbone Semiconducteurs pour Electronique Souple

    Des nanotubes semi-conducteurs à bas coût
    Les nanotubes de carbone mono-parois (SWNT) sont synthétisés sous la forme d’un mélange de nanotubes métalliques (m-SWNT) et semi-conducteurs (sc-SWNT), quelle que soit la méthode de synthèse. Pour les applications utilisant les sc-SWNT, la présence des m-SWNT provoque des courts-circuits majeurs. Le tri des SWNT est donc reconnu comme un défi majeur et plusieurs belles réalisations ont été publiées depuis 2000. Cependant, le seul matériau SWNT séparé disponible commercialement l’est à prix élevé et en faible quantité.Un procédé de différentiation chimique breveté par le partenaire IRAMIS en 2009 and 2011 détruit la conductivité des m-SWNT grâce à une fonctionnalisation sélective. Un mélange de SWNT après différentiation peut donc être directement utilisé comme source de sc-SWNTs.
    L’objectif du présent projet est d’optimiser le procédé, de l’étendre à grande échelle et de démontrer son utilité dans des applications en électronique. En effet, les SWNT sont particulièrement intéressants en électronique organique parce qu’ils montrent à la fois une faible tension de seuil et d’opération et une mobilité élevée, suffisante pour un fonctionnement à haute fréquence pour les télécommunications, parce que les films de SWNT sont souples et transparents et enfin parce qu’ils sont compatibles avec les procédés de fabrication de l’électronique imprimable bas coût, basse température et haut débit.
    Deux démonstrations en électronique sont visées dans le projet : un en électronique imprimable sur plastique, l’autre en électronique souple à haute fréquence. La première consiste en la fabrication de séries de transistors à sc-SWNT sur support plastique par spray puis par impression jet d’encre, et se terminera par la conception d’un circuit logique comme démonstrateur. La seconde est dévolue à la préparation de transistors à haute fréquence sur support plastique souple avec le matériau sc-SWNT différentié.



  • DEMOCRITE DEmonstrateur d’un MOteur de Couverture des RIsques sur un TErritoire

    DEMOCRITE : DEmonstrateur d’un MOteur de Couverture des RIsques sur un TErritoire
    DEMOCRITE intègre des outils d’analyse et de couverture de risques sur un territoire. Utilisables en planification froide comme en temps de crise, ils serviront à mettre en adéquation la réponse de secours (en nature, nombre, positionnement… des moyens) avec la couverture des risques retenue, quantifiée et validée par l’autorité. Certains outils seront testés sur un territoire restreint, et l’extension à un territoire de grande ampleur sera étudiée.

    Enjeux et objectifs de DEMOCRITE
    Le principe novateur de DEMOCRITE repose sur le fait de coupler des travaux scientifiques « amont » visant à assurer une cartographie précise des risques et de leur dynamique au retour d’expérience capitalisé à la BSPP (500 000 interventions par an), le tout en lien avec un SIG (Système d’Information Géographique).
    Les modèles simplifiés qui en résulteront auront ainsi une base physique solide et représenteront correctement les phénomènes observés sur le terrain.
    Le démonstrateur doit lever un certain nombre de verrous scientifiques et technologiques pour faire la preuve de l’intérêt de développer un outil opérationnel sur ces bases :
    - Capacité à prendre en compte des risques complexes, dynamiques, à l’aide d’un formalisme mathématique rigoureux (levée de verrous scientifiques).
    - Possibilité de traiter et corréler des données multi-sources, multi-formats pour évaluer les risques courants (levée de verrous sur le traitement de l’information).
    - Compatibilité avec d’autres formats, plateformes et outils, dialogue entre des outils multiples au sein de DEMOCRITE, présentation synthétique des résultats de manière à atteindre les fonctionnalités opérationnelles spécifiées (levée de verrous d’intégration).
    - Aptitude à traiter l’analyse et la couverture des risques dans un cadre légal et règlementaire défini (levée de verrous d’utilisation).
    La partie analyse de risques est abordée dans le projet par le développement d’outils d’aide à la planification « froide » ou « chaude », et les outils possible pour l’optimisation de la couverture de risques seront également listés.



  • NewRaP Nouveaux radicaux stabilisés pour de nouvelles applications

    Nouveaux radicaux stabilisés pour de nouvelles applications
    Le développement de nouveau aimant organique constitue un challenge.
    Notre approche vise à stabiliser des radicaux et induire des interactions magnétiques par leur auto-assemblage lors de la synthèse de matériaux.

    Nouveaux radicaux stabilisés pour de nouvelles applications
    Dans notre société industrialisée, de nombreuses applications sont basées sur des matériaux magnétiques. Ces produits ont une influence sur tous les secteurs de notre économie. Un des défis dans le domaine de la recherche sur les matériaux magnétiques reste la préparation d'aimants organiques. Ils sont plus légers, plus souple et peu consommateur d'énergie pour leur fabrication, que les métaux classiques et aimants en céramique. De plus, la croissance technologique incite au développement de nouveaux matériaux magnétiques actifs présentant de nouvelles combinaisons de propriétés physiques, jusque-là inconnues.
    Contrairement au «magnétisme classique», qui traite des interactions entre les atomes, ce type de magnétisme moléculaire est basé sur les interactions entre molécules. L'idée est d'établir un couplage magnétique inter et / ou intra-moléculaire, afin de développer des matériaux magnétiques (jusqu'à l'aimant moléculaire) avec des propriétés spécifiques aux composés organiques. Dans ce type de matériel, le magnétisme est introduit par des radicaux organiques. Le défi est de trouver de nouveaux radicaux organiques stables qui pourraient conduire à de nouvelles propriétés magnétiques ou couplage des propriétés physiques.



  • LU2 L’apprentissage sous incertitude: dynamique fonctionnelle du traitement de l’information dans les circuits fronto-striataux

    Principes computationnels et neuronaux pour adapter le comportement en condition d'incertitude: vers une définition des systèmes flexibles autonomes.
    Apprendre et agir en situation d'incertitude nécessitent avant tout d'évaluer cette incertitude et les issues de chaque action entreprise. Notre projet a pour objectif de définir les principes computationnels permettant d'adapter le comportement en condition d’incertitude et de préciser les mécanismes neuronaux mis en jeu chez des espèces caractérisées par leurs capacité de flexibilité, les rats et les primates.

    Comprendre l'apprentissage sous incertitude pour le développement de modéles computationnels adaptatifs et mieux analyser les troubles pathologiques du comportements
    Apprendre et agir en situation d'incertitude nécessitent avant tout d'évaluer cette incertitude et les issues de chaque action entreprise. Comprendre ces mécanismes permettrait de fournir des solutions puissantes à tout problème nécessitant la construction d'artéfacts autonomes (robots) capables de gérer l'ambigüité des situations, mais aussi d'apporter des outils analytiques clairs pour mieux évaluer l'effet de pathologies mentales marquées par la production de comportements inadaptés, compulsifs, ou autodestructeurs.
    Les neurosciences montrent que des régions cérébrales déterminées du cortex préfrontal et du striatum, et leurs innervations dopaminergiques, jouent un rôle prépondérant. Selon les hypothèses actuelles les interactions entre ces régions et leur modulation permettent la flexibilité du comportement, et ceci de façon adaptée aux incertitudes générées par l'environnement. Des données préliminaires venant des partenaires de ce projet montrent que le cortex préfrontal médian et certaines parties du striatum représentent différents niveaux d'incertitude sur l'environnement. Ces structures pourraient ainsi intégrer des informations sur les statistiques des conséquences des choix pour optimiser les mécanismes d'apprentissage. Toutefois, la synergie entre les différentes régions, le rôle de la dopamine, et les principes fondamentaux qui régissent ces mécanismes restent inconnus.
    Nous proposons de résoudre ces questions par une étude interdisciplinaire des mécanismes d'apprentissage en incertitude.



  • MORPHOSTAR Contraintes morphologiques et multi-longueurs d’onde sur la croissance parallèle des galaxies et de leurs trous noirs super-massifs

    Contraintes morphologiques et multi-longueurs d’onde sur la croissance parallèle des galaxies et de leurs trous noirs super-massifs
    Avec MORPHOSTAR nous proposons 'un programme original visant à relier simultanément et pour la toute première fois les caractéristiques morphologiques des galaxies a formation stellaire dans l'Univers distant avec trois autres propriétés fondamentales : (i) la masse stellaire qu'elles ont déjà acquise, (ii) leur taux de formation d'etoiles instantane, et (iii) leur activite liee a l'accretion de matiere autour de leur trou noir central.

    Une nouvelle approche pour mieux comprendre les propriétés structurelles des galaxies au pic de l'histoire cosmique de la formation d'étoiles
    Jusqu'a present la morphologie des galaxies distantes a été en grande partie explorée comme une propriété secondaire des sources d'abord sélectionnées en fonction d'autres paramètres comme leur masse stellaire, leur couleur optique ou leur luminosité monochromatique dans l'infrarouge, la radio ou les rayons X. Puisque ces sélections souffrent de leur propre biais, ceci a conduit a de nombreux desaccords sur les mécanismes gouvernant la formation de galaxie. Visant a une compréhension moins biaisee de cette problématique, nous proposons un nouveau programme ambitieux avec deux principaux aspects: (i) nous relierons les propriétés structurelles des galaxies distantes (sondees par leur morphologie) avec simultanement leur masse stellaire, leur taux de foramtion d'etoiles et leur activite nucleaire; (ii) nous réduirons au minimum les effets de sélection en SFR et taux d'activite nucleaire grâce à la combinaison d'un grand nombre d'indicateurs multi-longueurs d'onde et de diagnostics. Un tel effort global n'a jamais été mene jusqu'a present et nous attendons en retour des avancees significatives sur notre comprehension de la formation des galaxies.
    * La morphologie des galaxies sera déterminée non seulement a partir des images publiques d'ACS/HST mais également aux longueurs d'onde optiques au repos grace aux donnees de la camera WFC3. Elles fourniront des informations critiques sur les propriétés structurelles du composant stellaire des galaxies distantes, avec moins de biais prevenant de l'extinction des poussieres.
    * L'activite de formation stellaire sera quantifiee grace aux observations les plus profondes jamais realisees dans l'infrarouge lointain par le satellite Herschel.
    * Une vue moins biaisee sur la presence des noyaux actifs sera obtenue en combinant de nouveaux diagnostics de raies avec des selections en X et en infrarouge moyen.
    * Des comparaisons detaillees seront etablies entre les morphologies observees et les signatures attendues des simulations.



  • SynIQ physiopathologie synaptique des retards mentaux chez les modèles murins

    Rôle joué par les dysfonctions synaptiques dans les désordres intellectuels d’origine génétique
    Des dizaines de mutations de gènes entraînent des désordres intellectuels (ID), dont certains codent pour des protéines présentes à la synapse. L’enjeu est de comprendre le rôle fonctionnel joué par ces protéines afin de pouvoir corriger les effets de leur absence aux niveaux cellulaires, intégrés et enfin comportementaux.

    Comprendre et corriger les déficits intellectuels d’origine génétique
    1 à 2 % de la population souffre de désordres intellectuels allant de retards mentaux légers à des syndromes autistiques profonds. Des mutations de plus de 100 gènes ont été identifiés comme des causes majeures de ces pathologies. Nous développons une stratégie expérimentale basée sur notre connaissance de la physiologie neuronale chez le rongeur afin de comprendre et d’agir sur les déficits neuronaux et synaptiques associés à ces mutations lorsqu’elles sont introduites chez la souris.
    Les mécanismes de base de la cognition et de l’apprentissage sont communs à tous les mammifères. La constitution et la fonction des réseaux neuronaux obéissent globalement aux mêmes lois. Dès lors, l’analyse fine du fonctionnement de réseaux neuronaux chez l’animal sauvage et muté pour l’un de ces gènes doit nous permettre d’identifier les déficits fonctionnels associés à la mutation, et d’en préciser l’origine synaptique ou neuronale. Dès lors, une stratégie correctrice peut être mise en place, ciblant le plus spécifiquement possible le déficit observé. Enfin, des stratégies de restauration moins invasives peuvent être envisagées, faisant appel à des agents pharmacologiques spécifiques et bien tolérés.



  • HARTaGeNe (Human AR Target Genes in Neurons) Gènes cibles du récepteur aux androgènes dans le système nerveux humain : une approche du biais de sexe dans des pathologies neurodéveloppementales

    Hormones masculines et biais de sexe dans l’autisme et la déficience intellectuelle
    L’effet des hormones masculines, et en particulier des androgènes, sur l’expression de certains gènes clés du développement du cerveau peut-il être à l’origine de l’excès de garçons atteints d’autisme et de déficience intellectuelle ?

    Identification de gènes impliqués dans le développement du cerveau et dont l’expression est régulée par les androgènes
    La question originale adressée dans ce projet concerne les biais de sexe majeurs dans la fréquence de maladies neurodéveloppementales telles que l’autisme, le retard mental ou la maladie de Hirschsprung (de 1,4 à 4 fois plus de garçons atteints que de filles), et comment les effets des androgènes peuvent jouer un rôle dans ces biais. Plus généralement, le projet doit apporter un nouvel éclairage sur les mécanismes moléculaires impliqués dans l’établissement d’un dimorphisme sexuel au cours du développement du cerveau humain. Nous proposons d’aborder ce problème en analysant systématiquement l’action des androgènes sur l’expression génique dans des neurones humains, un aspect très peu abordé jusqu’ici. L’idée est d’identifier s’il existe des recoupements entre les gènes cibles (et les voies de signalisation) régulés par les androgènes et les gènes jouant un rôle dans le développement du cerveau, et notamment ceux impliqués dans les maladies neurodéveloppementales à biais de sexe, comme l’autisme, le retard mental, le syndrome Gilles de la Tourette ou la maladie de Hirschsprung. Le projet s’intéressera également à mieux comprendre le rôle du récepteur aux androgènes dans le développement du cerveau humain masculin en analysant son expression durant les deux périodes critiques d’exposition physiologique aux androgènes (2ème trimestre de grossesse et premier trimestre postnatal).



  • COMBITOX COnception d’un instrument pour la Mesure BIologique multiparamètrique en continu de TOXiques

    Conception d’un prototype de mesure en ligne pour la détection biologique de toxiques et de pathogènes sur des réseaux d’eau (potable et usée)
    La surveillance des réseaux d’eau (potable et usée) est au centre de ce projet : notre outil propose la détection par des senseurs biologiques de composés toxiques biodisponibles ainsi que de micro-organismes pouvant impacter la santé humaine via les réseaux d’eau potable, affecter les eaux des élevages d'animaux (aquaculture...), l’environnement ou encore l’écologie des étages biologiques des stations d’épuration.

    Développement d’un automate fonctionnant comme une station d’alerte sur le réseau lorsqu’un seuil de pollution est franchi.
    Le montant des sommes consacrées à la surveillance de l’environnement et à l’effet sur la santé humaine des polluants a évolué très fortement. Les prescripteurs se posent des questions quant au retour sur investissement, à la qualité des données communiquées (parfois après un laps de temps important) par les laboratoires de contrôle, celles-ci n’étant que très parcellaires (détection de coliformes totaux comme traceurs de contaminations fécales par exemple) et nettement insuffisante dans certains cas. Il existe de ce fait une réelle demande de nouvelles méthodes complémentaires aux méthodes analytiques de référence souvent longues, délicates à mettre en œuvre et non adaptées à une utilisation rapide sur le terrain. C’est donc un secteur en pleine expansion qui doit être à la pointe de l’innovation afin de proposer des solutions technologiques répondant aux exigences réglementaires et économiques. Ainsi, il devient indispensable d’élaborer des méthodes innovantes à faible coût, permettant d’obtenir des résultats sur sites, équivalents et/ou complémentaires à ceux donnés par les méthodes normalisées. Ces méthodes pourront permettre un diagnostic sur site pour une aide à la décision permettant aux industriels d’élaborer un choix stratégique de gestion. Dans ce contexte, nous proposons un système intégré et transportable permettant la détection rapide de multiples polluants par des non-spécialistes. Plus précisément, l'approche consiste en une mesure chimioluminescente ou fluorescente d'une interaction biologique ou biochimique générée entre un contaminant et un élément de reconnaissance biologique (ERB). L'objectif est de permettre le contrôle de la présence de ces contaminants «n'importe où, n'importe quand et par n'importe qui«.



Rechercher un projet ANR