L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

Modalités de soumission 2014

Missions

Agence française de financement de la recherche sur projets, l’ANR :

  • contribue au développement des sciences et technologies
  • mobilise les équipes au service d’enjeux stratégiques
  • accélère la production et le transfert de connaissances en partenariat
  • favorise les interactions pluridisciplinaires et le décloisonnement
  • facilite l’établissement de collaborations européennes et internationales

@AgenceRecherche

24/06 17:42 - Le projet AlimaSSens cherche des volontaires. Aidez la recherche en #nutrition à avancer ! #alimentation #seniors https://t.co/JjMPsiTi0K

23/06 22:16 - #nuitagroecologie Découvrez notre cahier n°8 Emergence de l’agroécologie et perspectives pour le futur https://t.co/2pjpSditCe

23/06 16:08 - Envie d'en savoir plus sur les Investissements d'Avenir ? @CGI_PIAvenir vous explique tout dans cette vidéo https://t.co/MmxCuSc9dt 2/2

  • MIME Induction Mécanique de Mouvements Morphogénétiques Actifs

    Déclenchement mécanique du tout premier mouvement actif donnant sa forme à l’embryon précoce.
    Le développement embryonnaire consiste en partie en une cascade de changements de forme des tissus. Ces changements de forme actifs sont sous le contrôle de l’expression des gènes du développement. Nous testons qu’ils sont aussi activables par les contraintes mécaniques faibles développées par les changements de formes cellulaires qui leur précèdent.

    Induction mécanique de l’invagination du mésoderme
    Dans l’embryon de Drosophile, le premier mouvement morphogénétique de l’embryogenèse est l’invagination du mésoderme. Cette invagination est induite par la constriction apicale des cellules du mésoderme, qui a pour effet de donner aux cellules une forme conique et d’induire la courbure nécessaire à son invagination. Cette constriction s’effectue en deux phases : l’une stochastique et dépendantes de l’expression de Snail : les cellules subissent environ deux cycles de constriction et relaxation, liés à la coalescence instable du moteur moléculaire Myosine-II (Myo-II) sur les apex. La seconde phase consiste en une constriction stable et coordonnée des apex de toutes les cellules du mésoderme. Elle est dépendante de l’expression de Fog, et est due à la stabilisation apical progressive des domaines de coalescence apicaux de Myo-II.

    Nous avons suggéré que les contraintes mécaniques liées aux mouvements stochastiques actifs de constriction apicale des cellules du mésoderme de l’embryon de drosophile, Snail dépendants, soient à l’origine de l’activation de la voie Fog (par blocage mécaniquement induit de l’endocytose de Fog), menant à l’activation d’une voie Rho ayant pour effet de stabiliser apicalement la Myo-II, et donc d’induire le tout premier mouvement morphogénétique de l’embryon de Drosophile : l’invagination du mésoderme . Cette proposition est appuyée par des expériences d’indentation douce (3-5 microns) du mésoderme d’embryons mutants de snail qui normalement ne montre ni stabilisation apicale de la Myo-II (après fixation et marquage), ni invagination du mésoderme, deux processus qui se sont retrouvés rétablis par l’indent.

    Le projet MIME consiste à tester définitivement cette hypothèse, en mimant les mouvements de constriction stochastiques Snail dépendants des apex dans un mutant de snail, par magnétisation des tissus du mésoderme et application de gradients de champ magnétiques bien choisis.



  • DOMEXP Domestication expérimentale du sanglier (Sus scrofa): approche morpho-fonctionnelle et ontogénétique de la plasticité du squelette appendiculaire en contexte de captivité

    DOMEXP
    Domestication expérimentale du sanglier (Sus scrofa): approche morpho-fonctionnelle et ontogénétique de la plasticité du squelette appendiculaire en contexte de captivité

    Experimentation des effets de la captivité sur le developpement du squelette appendiculaire pour de nouveaux bio-indicateurs archéozoologique des débuts de la domestication animale
    Les marqueurs de la domestication utilisés par les archéozoologues depuis les années 70 sont des réponses morphologiques génétiquement contrôlées tels que la réduction de la taille corporelle et les caractères paedomorphiques (raccourcissement de la face crâniale et malocclusion des rangées dentaires). Tous ces caractères sont, d'après les expérimentations animales, la conséquence d'une sélection anthropogène drastique pour des comportements dociles, à l'origine des changements dans l’activité des neurotransmetteurs et dans la production d'hormones. Par conséquent, ces marqueurs morphologiques documentent un processus de domestication déjà avancé et non à son début.

    Indépendamment des changements génétiques, les réponses morphologiques dites «plastiques« ou «environnementales« face aux nouvelles conditions de vie des animaux sous le contrôle de l'homme ont été très peu étudiés, malgré leur immense potentiel pour produire des réponses phénotypiques au cours de la vie de l'individu sauvage qui aurait grandi en captivité. L'identification et la compréhension des mécanismes à l'origine des changements induits par le contrôle des activités physiques des animaux domestiques en restreignant leur mobilité est donc d'une très grande importance pour mieux documenter les premières étapes de la domestication animale. Seule l’expérimentation animales par des observations longitudinales mobilisant les concepts des approches morpho-fonctionnelles et de ses toutes dernières avancées technologique permettront de franchir une étape cruciale dans l'étude de l'histoire de la domestication animale.
    Le projet DOMEXP propose de rompre ce verrou méthodologique en créant la première ferme expérimentale où les changements de mode de vie imprimés dans les structures internes et externes du squelette seront enregistrées par des observations longitudinales puis analysées par les dernières avancées des analyses bioméchaniques en 3D.



  • DIMOCHA Des tendances contrastées de la mortalité aux futurs enjeux de santé publique

    Des tendances contraste´es de la mortalite´ aux futurs enjeux de sante´ publique (DIMOCHA)
    Pourquoi la santé et la survie progressent-elles rapidement dans certains pays alors qu’elles prennent du retard dans d’autres ? Il s'agit ici de mieux comprendre les divergences historiques de mortalité au sein des pays développés pour identifier les facteurs d’évolution et prévoir les défis sanitaires de demain. Une attention particulière sera donnée aux causes médicales de décès utilisées comme révélatrices des changements dans la longévité et les probabilités de survie.

    Comprendre les divergences d'espérance de vie en dépit d'évolutions mondiales favorables
    Des vagues successives de divergence et/ou convergence ont abouti à l'hétérogénéité actuelle des niveaux et profils de mortalité. Ces différences, très accusées au niveau mondial, existent également au sein des pays développés. Ainsi plusieurs vagues de divergence se sont récemment déployées de façon complexe à travers le monde moderne. Certaines populations doivent affronter des problèmes sanitaires particuliers, propres à chaque étape de la transition sanitaire. Ainsi les pays africains peinent à réduire efficacement la prévalence du VIH/Sida, du paludisme et de la tuberculose, tandis que les pays de l'ex-URSS sont incapables d'entrer dans la révolution cardio-vasculaire et de réduire le poids de la violence et de l'alcoolisme dans la mortalité des jeunes adultes. Certains pays à revenu élevé ont pris du retard dans la réduction de la mortalité aux âges les plus élevés. Ces évolutions préoccupantes et les facteurs qui les gouvernent méritent d'être sérieusement analysées d'une façon systématique. Le projet de recherche proposé vise à mettre en lumière les raisons pour lesquelles les différences de longévité observées entre pays se sont accrues à certains moments et pour certaines régions, alors qu'elles se réduisaient ailleurs et à identifier les freins aux progrès sanitaires dans des pays qui prennent du retard, malgré des performances économiques très positives.
    Une investigation poussée dans ce champ de recherche complexe passe obligatoirement par une analyse des évolutions des causes de décès sur le long terme, grâce à l'utilisation d'outils adéquates, appliqués à la fois à des pays européens et non européens.



  • Gd-Lung Agents de contrastes multimodaux pour la détection des pathologies pulmonaires

    Agents de contraste pour la détection et le traitement des pathologies pulmonaires.
    Développement de petites nanoparticules administrables par les voies aériennes et facilement éliminables. Ces nanoparticules sont détectables par plusieurs types d’imagerie complémentaires (IRM, scintigraphie, Imagerie optique) et sont également utilisables pour augmenter l’efficacité de la radiothérapie.

    Nanoparticules pour la détection et le suivi de traitement de l’asthme et du cancer du poumon
    Le but de ce projet est le développement de nanoparticules ultrafines pouvant servir d’agents de contraste pour une détection précoce et le suivi de traitement des pathologies pulmonaires (la recherche sera axée principalement sur le cancer du poumon et dans un deuxième temps sur l’asthme). Dans le cas particulier du cancer, l’imagerie pourra être accompagnée d’un volet thérapeutique en raison des propriétés radiosensibilisantes des nanoparticules (AGuIX®) utilisées.
    Le cancer du poumon est la première cause de mortalité liée au cancer dans le monde :
    - La survie à 5 ans est inférieure à 15%
    - 1.4 millions de décès surviennent chaque année
    Pour cette pathologie, le but de cette étude est de réussir à développer un agent de contraste permettant de localiser avec précision la tumeur. L’utilisation de l’imagerie pourra ensuite notamment servir à paramétrer le traitement par radiothérapie en présence de nanoparticules.
    L’asthme sévère touche 300 millions de personnes à travers le monde et engendre approximativement 250 000 morts par an.
    Pour le développement de traitements efficaces contre cette pathologie, il est nécessaire de pouvoir visualiser les effets de ces traitements (notamment sur le remodelage bronchique). C’est ce que nous nous proposons de développer dans ce projet.



  • MEDEA Cartographier les débats environnementaux sur l'adaptation

    La cartographie des controverses sur l’adaptation au changement climatique en France
    L’adaptation au changement climatique global et à ses impacts régionaux suscite divers débats à l’interface entre sciences et politiques. Le projet MEDEA propose d’en développer une « cartographie » dans le but d’éclairer les points de vue des acteurs publics et privés concernés, et ainsi favoriser l’émergence d’approches collectives de l’adaptation.

    Fournir aux acteurs concernés un outil pour comprendre les enjeux de l’adaptation
    Touchant à un grand nombre de secteurs, le défi de l’adaptation au changement climatique pose un ensemble de questions disparates qui suscitent des débats à l’interface entre sciences et politiques. Dans ce contexte, la question se pose de savoir quelles connaissances et informations sont nécessaires à la définition des meilleures stratégies d’adaptation. Par ailleurs, la mise en œuvre de l’adaptation implique un consensus autour du concept d’adaptation lui-même et par de nombreux acteurs dont les perceptions et les attentes sont nécessairement diverses. Dès lors, les solutions ne peuvent émerger que d’un profond travail de confrontation des points de vue et de recherche de compromis entre acteurs. MEDEA a pour objet la cartographie des débats sur l’adaptation, avec pour objectif de contribuer à faciliter une meilleure compréhension, par les acteurs politiques et privés, mais aussi par l’ensemble la société civile, des controverses liées à cet enjeu. Dans cette perspective, MEDEA rassemble des climatologues, des chercheurs en sciences sociales et politiques, et des experts en media design avec quatre objectifs principaux : 1/ recueillir un vaste corpus de discours scientifiques et média sur les débats autour de l’adaptation (en particulier en France, mais pas seulement) ; 2/ analyser ces corpus à l’aide des méthodes et outils conceptuels et numériques de la sociologie des sciences et de techniques ou « STS »; 3/ développer une plate-forme on-line interactive visant à présenter de manière originale ces débats complexes ; et 4/ diffuser cette plate-forme auprès des parties prenantes du débat. Ainsi, le projet entend explorer les potentialités d’équiper les acteurs concernés d'outils de cartographie de débats technoscientifiques dans le but de contribuer à la mise en ouvre de l’adaptation.



  • CHROMADAM Régulation de la compaction de la chromatine et de la dynamique des histones en réponse aux dommages de l’ADN dans les cellules de mammifères

    Perturbations de l’organisation du génome en réponse aux lésions de l’ADN
    Nous proposons d’exploiter des techniques d’imagerie de pointe pour analyser la dynamique de l’organisation du génome en chromatine dans des cellules exposées au stress génotoxique. Nous en déterminerons les mécanismes, les facteurs mis en jeu et leur importance fonctionnelle pour la signalisation et la réparation des dommages de l’ADN.

    Dynamique de la chromatine en réponse aux dommages de l’ADN
    L’organisation de l’ADN avec des protéines histones en chromatine dans le noyau cellulaire module la détection et la réparation des lésions de l’ADN.
    Ce projet vise à analyser la dynamique de la chromatine dans des cellules exposées au stress génotoxique en examinant les altérations induites par les dommages de l’ADN à différents niveaux d’organisation de la chromatine. Nous souhaitons en déterminer les facteurs mis en jeu et leur importance fonctionnelle pour la signalisation et la réparation des dommages de l’ADN.
    Cette étude permet de mieux comprendre les mécanismes cellulaires assurant le maintien de l’intégrité du génome et de son organisation en chromatine, qui sont mises à mal au cours du vieillissement et dans les pathologies tumorales. Les facteurs que nous avons identifiés dans ce projet constituent des cibles privilégiées dans la recherche thérapeutique contre le cancer et le vieillissement.



  • présencedesprits Présence d'esprits: Modalités de présentification des entités invisibles dans l'aire himalayenne

    Présence d'esprits. Modalités de présentification des puissances invisibles dans l'Himalaya
    Notre projet s’inscrit dans une recherche fondamentale en anthropologie. Il veut contribuer au renouvellement de l’étude des phénomènes de possession en général (incluant le chamanisme) à partir de 1) l’étude des procédés de présentification des puissances spirituelles incluant leurs différentes formes matérielles (artefacts, langage rituel, manifestations naturelles) et 2) l’étude comparée des variations et des transformations de ces procédés dans les sociétés himalayennes.

    Modélisation des phénomènes chamaniques et de possession à partir du traitement des micro-transformations régionales
    Contrairement à d’autres domaines régionaux, comme l’ethnologie amérindienne par exemple, les études himalayennes n’ont guère de visibilité en tant que telles, comme si, située entre l’Inde et le Tibet, la région n’était pas parvenue à se forger une identité ni à se constituer en source d’inspiration ethnographique dans l'élaboration des débats anthropologiques. Un premier objectif de notre projet est de contribuer à sortir les études himalayennes et plus généralement notre discipline anthropologique de l’éclatement qu’elles traversent dans une période qui a rejeté les grandes théories généralisantes afin de proposer une réflexion collective commune pour surmonter les problèmes d’hyper-spécialisation, tout en profitant des compétences qu’elle génère. Notre projet a pour ambition de parvenir à modéliser les phénomènes chamaniques et de possession à partir du traitement des micro-transformations régionales, une recherche que seul un travail collectif peut mener à bien.
    Les premiers ethnographes dans la région se sont attachés à identifier les spécialistes rituels qu’ils rencontraient et à définir les catégories auxquelles ils pouvaient rattacher leurs descriptions (Hitchcock, J et Jones, R. L. 1976). Dans un second temps, ils ont sociologisé leurs analyses, en inscrivant les phénomènes religieux qu’ils observaient dans l’histoire politique et dans les rapports de forces entre groupes (Lecomte-Tilouine 2009). Cependant, l'approche ne cherchait alors pas à étudier ces phénomènes pour eux-mêmes. Les remises en question récentes de la dichotomie entre sujet et objet inspirées de la philosophie (Latour, B. 1999), les études sur l’agentivité des objets (Gell, A. 1998) ou les réflexions sur la matérialité (Miller, D. 2005) et celles sur les modes de présence des acteurs sociaux (Piette , A. 1999), fournissent les questionnements théoriques et méthodologiques nécessaires à renouveler notre approche des phénomènes de possession.



  • ARC2-ChromSCeD Adaptation de la cellule pour coordonner la ségrégation des chromosomes avec la division cellulaire

    ARC2-ChromSCeD
    Adaptation de la Cellule pour Coordonner la Ségrégation des Chromosomes avec la Division Cellulaire.

    Régulation du cycle cellulaire pour éviter l'aneuploidie
    La mitose est la dernière étape du cycle cellulaire durant laquelle des erreurs de ségrégation de chromosomes deviennent irréversibles. Des défauts de répartition du matériel génétique induisent la production de cellules filles contenant un nombre anormal de chromosomes encore appelées cellules aneuploïdes. L'aneuploïdie peut avoir des conséquences délétaires pour la cellule voire l'organisme entier; c'est une caractéristique des cellules cancéreuses. Des études récentes ont démontré que l'aneuploidie pouvait promouvoir la tumorigénèse ou bien l'inhiber selon les types cellulaires et le contexte génétique. Ainsi, la compréhension des mécanismes que la cellule développe pour empêcher cette aneuploïdie suscite un intérêt majeur.
    Un des mecanismes mitotiques encore peu elucidé est la manière dont la cellule peut coordonner la ségrégation des chromosome avec la contraction de l'anneau au niveau du site de clivage. Cette coordination est essentielle pour la repartition correcte du matériel génétique dans les cellules filles. Pendant l'anaphase, les microtubules émanant de chaque pôle tirent sur les chromatides soeurs via leur kinétochore, qui se trouve au niveau d'une petite région spécialisée du chromosome. Ainsi, pendant la ségrégation des chromatides, le kinétochore arrive en premier au pôle de la cellule et le bras de la chromatide suit mais traîne derrière. En parallèle, l'anneau contractile de cytocinèse se met en place à l'équateur de la cellule pour engendrer la division. Comment les cellules détectent que les chromosomes ne sont plus au niveau de l'équateur (encore appelé site de clivage) avant le début de la cytocinèse? L'absence de cette coordination entre ségrégation des chromosomes et division cellulaire pourrait entraîner la cassure de chromosomes présents au niveau du site de clivage par l'anneau contractile en fin de cytocinèse, et ceci serait détrimental pour l'organisme puisque ces cellules deviendraient aneuploïdes.



  • RTCCSN Modelisation par transfert radiatif des supernovae formees par l'effondrement du cœur d’etoiles massives

    Modélisation par transfert radiatif des supernovae formées par l’effondrement du cœur d’étoiles massives.
    Modelisation de courbes de lumieres et de spectres de supernovae pour placer des contraintes sur les proprietes des explosions d’etoiles massives, l’evolution de leurs progeniteurs. Les ramifications de ce projet incluent le calcul des distances dans l’Univers, la connection aux sursauts Gamma, et les explosions des premieres etoiles.

    Contraindre les proprietes des etoiles massives et de leur explosion grace au rayonnement des supernovae.
    Nous proposons de mener une étude large et ambitieuse sur les spectres et courbes de lumière de supernovae formees par effondrement de coeur avec un code de transfert radiatif 1D, hors-ETL, et dépendant du temps. Nos buts scientifiques reposent sur l'utilisation de la lumière des SNe pour contraindre l'évolution des étoiles massives, le mécanisme d'explosion, et promouvoir leur utilisation pour les calculs de distance dans l'Univers.
    Notre travail sera base sur des modèles d'évolution d'étoiles simples ou binaires, dans des environnements allant des basses aux hautes metallicités, et couvriront une large gamme de masse initiale. Grâce à notre code d'hydrodynamique radiative et au large échantillon de modèles d'évolution stellaire disponible, nous produirons des éjecta de SNe en déposant de l'énergie à la base de l'enveloppe du progeniteur, sous la forme d'énergie thermique ou grâce à un piston.
    Nous calquerons alors ces éjecta sur la grille du code de transfert et calculerons l'évolution des propriétés du gaz et du rayonnement en incluant les effets hors-ETL, les termes qui dépendent du temps dans les équations de l'équilibre statistique, de l'énergie, et du transfert radiatif, ainsi que les effets non thermiques induits par la désintégration radioactive des isotopes instables produits durant l'explosion.
    Nos calculs fourniront une banque de données de spectres et courbes de lumière synthétiques que nous comparerons aux observations, existantes ou en cours d'acquisition. Un atout majeur de ce projet ANR est la cohérence physique atteinte par l'utilisation de modèles d'évolution stellaire et d'explosion, et de calculs détaillés de transfert radiatif pour la production de courbes de lumière et de spectres allant des phases photospherique a nebulaire.
    Cette approche globale permettra une meilleure compréhension de ces objets mystérieux, de l'évolution des étoiles massives, du mécanisme d'explosion par effondrement de coeur, et de la connexion aux sursauts gamma.



  • ECOBIOPRO Description et évolution des écosystèmes microbiens des produits carnés et de la mer par pyroséquençage: influence des cultures bio-protectrices

    L’amélioration de la conservation de la viande et du poisson grâce aux bactéries utiles.
    Mieux conserver les aliments frais périssables est un enjeu pour limiter le gaspillage et les pertes. On peut y contribuer en contrôlant le développement des bactéries indésirables grâce à de bonnes bactéries. Pour cela il faut connaître l’ensemble de l’écosystème des produits.

    Caractérisation de la dynamique des écosystèmes microbiens des produits carnés et de la mer au cours du stockage.
    Les produits carnés et les produits de la mer sont des denrées hautement périssables dont la conservation est critique. Mal conduite elle peut mener à d’importants problèmes d’hygiène conduisant au gaspillage et à de lourdes pertes économiques. La conservation de ces produits résulte d’une stratégie de maîtrise de leur écosystème c’est à dire des flores bactériennes présentes. Pour cela, le recours à des cultures protectrices visant à limiter le développement de bactéries indésirables est envisagé depuis quelques années mais n’a pas réellement abouti, en partie faute de connaissances sur les écosystèmes de ces produits. Le but du projet Ecobiopro est d’étayer scientifiquement le bénéfice que pourraient représenter les cultures protectrices dans le domaine des produits de la mer et des produits carnés. Le projet a pour objectif de caractériser les écosystèmes de 4 produits carnés et de 4 produits de la mer, d’identifier dans ces écosystèmes les espèces qui sont responsables de l’altération et d’évaluer comment l’ajout de cultures protectrices modifie le développement des bactéries d’altération et aussi de l’ensemble de la flore.



  • GLYCOMIME Glycomimes ciblant Pseudomonas aeruginosa: Synthèse, criblage par une technologie de micropuce à ADN et évaluation sur bactéries

    Molécules ciblant les facteurs de virulence de Pseudomonas aeruginosa
    Pseudomonas aeruginosa est la troisième bactérie impliqué dans les maladies nosocomiales et la principale cause de mortalité des patients atteint de la mucoviscidose. Elle se caractérise par sa capacité à développer des résistances aux anti-biotiques. Ce projet vise à découvrir de nouvelles molécules ciblant non pas des fonctions vitales de la bactérie mais ses facteurs de virulences

    Inhiber les facteurs de virulence : une alternative aux anti-biotiques ?
    Pseudomonas aeruginosa (PA) est une bactérie opportuniste gram négative, inoffensive pour les individus en bonne santé, mais dangereuse chez les individus immuno-déprimés. Elle est la troisième cause de maladie nosocomiale après le Staphyllocoque doré et E. coli. Elle est la principale cause de morbidité et de mortalité chez les patients atteints de la mucoviscidose. La colonisation des voies respiratoires aboutit souvent à une pneumonie chronique malgré l’utilisation d’antibiotiques. Il est très difficile de l’éradiquer lors de ces infections chroniques du fait de l’apparition de souches résistantes et de l’avantage sélectif que lui procure la formation du biofilm.
    PA possède tout un arsenal moléculaire de facteur de virulence qui joue un rôle fondamentale dans l’infection. Pour les bactéries, les facteurs de virulence sont des molécules qui sont nécessaires ou qui potentialisent leurs capacités. L’inhibition de ces facteurs par des molécules de synthèse ouvre la voie à des thérapies alternatives à l’utilisation des antibiotiques. Parmi les cibles potentielles, il y a celles impliquées dans l’adhésion de PA aux mucines et aux cellules épithéliales. Cette adhésion implique souvent l’interaction de lectines bactériennes du flagelle (FliD, FliC), des Pili (type IV Pili, Cup B pili) ou solubles (PA-IL, PA-IIL). Même si d’autres groupes de recherche font états de molécules ciblant ces facteurs de virulence (notamment PA-IL et PA-IIL), à ce jour, leur sélectivité et leurs mécanismes d’action in-vitro et in-vivo restent à éclaircir.
    Ce projet vise à synthétiser et à sélectionner des ligands de haute affinités pour les sept lectines de PA et d’évaluer in-vitro et in-vivo leurs efficacités comme agent anti-microbien ainsi que de déterminer leurs sélectivités et leurs mécanismes d’action. Un deuxième aspect du travail à potentiel plus risqué visera à découvrir de nouveaux oligosaccharides et lectines impliqués dans l’adhésion et la colonisation des voies respiratoires.



Rechercher un projet ANR