L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

Nous suivre

  • URBANTURB Analyse du couplage dynamique entre la canopée urbaine et la couche limite atmosphérique

    Turbulence dans et au-dessus de la canopée urbaine : analyse et modélisation
    Comprendre et modéliser la dynamique des écoulements à l'interface entre la canopée urbaine et la basse atmosphère représente encore un défi scientifique afin d'anticiper la gestion de la ville et les problèmes environnementaux et de santé publique associés, dans la perspective de l'augmentation de la population urbaine. Le projet URBANTURB vise à identifier les mécanismes d'interactions entre la basse-atmosphère et la canopée urbaine et à en développer de nouvelles stratégies de modélisation.

    Répondre aux questions de la gestion d'énergie, de la qualité de l'air ou du confort de l'habitant pour faire face à la densification des villes.
    Plus de 50% de la population mondiale réside aujourd'hui dans des régions urbaines et cette proportion va continuer à augmenter dans les prochaines décennies (World Urbanization Prospects, The 2011 Revision Highlights, United Nations, NY –http://esa.un.org/unup/Documentation/highlights.htm). Afin d'assurer une qualité de vie satisfaisante dans les zones urbaines (qualité de l'air, confort du piéton, ou gestion des énergies de manière durable), il est crucial d'être capable de mettre en oeuvre des stratégies efficaces de conception et de gestion de la ville. De plus, les régions urbaines sont des environnements très complexes de par leur forte hétérogénéité spatiale et la complexité et la diversité des processus physiques qui y ont lieu. Ainsi, la compréhension du micro-climat urbain et le développement d'outils de prévision pour l'aide à la gestion des villes, tout en prenant en compte le changement climatique global, nécessitent le développement de modèles et de méthodologies conçues spécifiquement pour prendre en compte le caractère multi-échelles et multi-processus des environnements urbains. Capables de rendre compte de l'évolution à la fois dans le temps et l'espace des écoulements atmosphériques sur une large gamme d'échelles, les stratégies de modélisation basées sur le concept des simulations des grandes échelles (LES) sont prometteuses. Cependant, elles reposent sur l'utilisation de modèles pour rendre compte des phénomènes turbulents non simulés et de la présence du milieu urbain dont la prise en compte est hors de portée des capacités de calculs actuelles. Pour cette raison, la représentation du milieu urbain repose souvent sur des modèles simplifiés. Il apparaît donc que la compréhension des processus physiques clefs qui pilotent les échanges entre la canopée urbaine et la basse atmosphère est un verrou aux progrès nécessaires pour répondre au challenges environnementaux et sociétaux auxquels nous faisons face aujourd'hui.



  • MolCellCog Une nouvelle approche intégrée des mécanismes et de la dynamique de la mémoire épisodique : des genes aux neurones et aux propriétes de réseaux.

    A la recherche des mécanismes de la mémoire des épisodes de vie
    Les mécanismes de formes complexes de mémoire comme la mémoire épisodique sont mal connus. Le projet MolCellCog propose une approche pluridisciplinaire chez l’animal afin d’identifier les circuits cérébraux, les codes neuronaux et les mécanismes cellulaires et moléculaires de plasticité qui permettent la formation et le rappel de la mémoire épisodique.

    Comment le cerveau forme et conserve des souvenirs épisodiques
    Se souvenir des événements personnels de la vie, parfois dans les moindres détails, contribue à notre construction en tant qu’individu et conditionne notre relation aux autres. Cette capacité de notre cerveau à stocker des souvenirs et à les revivre en les restituant de façon relativement fidèle est connue chez l’homme sous le nom de « mémoire épisodique », la mémoire de ce qui s’est passé, où, quand ou à quelle occasion cela s’est passé. Alors que les recherches chez l’animal ont permis ces dernières années des avancées majeures dans la compréhension de mécanismes de plasticité du cerveau qui sous-tendent le stockage de formes simples de mémoire, les mécanismes de la mémoire épisodique restent peu connus du fait de la difficulté de tester cette forme complexe de mémoire chez l’animal sans langage. L’objectif principal du projet MolCellCog était de développer chez l’animal une tâche de mémoire épisodique proche de celle utilisée chez l’Homme et d’en identifier les mécanismes neuronaux. L’enjeu est une meilleure compréhension intégrée des circuits cérébraux, des codes neuronaux et des mécanismes de plasticité aux niveaux cellulaires et moléculaires qui permettent la formation et le rappel à long terme de la mémoire épisodique. La compréhension de ces mécanismes est une étape clé dans la recherche des altérations du fonctionnement cérébral qui conduisent aux défaillances de mémoire qui peuvent survenir avec l’âge ou lors de maladies neurodégénératives, neurologiques ou psychiatriques.



  • KinBioFRET Biosenseurs FRET pour la dynamique spatio-temporelle d’activités kinase par FLIM rapide et anisotropie de fluorescence sous microscope

    Développement de biosenseurs FRET pour la dynamique spatio-temporelle d’activités kinase
    Nous proposons de développer de nouveau biosenseurs FRET pour mesurer l’activité de deux kinases mitotiques essentielles, MELK et Aurora A, dans le cadre de la régulation spatio-temporelle de ces kinases au cours de la division cellulaire sur organismes modèles vivants génétiquement manipulables.

    Une approche multidisciplinaire pour le suivi d’activités kinase sur échantillon vivant
    Le projet KinBioFRET repose sur une combinaison originale de partenaires multidisciplinaires : une équipe de développement technologique et méthodologique directement concerné par le développement des méthodologies associées aux biosenseurs FRET et trois partenaires biologistes directement intéressés par la dynamique des activités kinase dans différents champs de la biologie.
    Un des objectifs méthodologiques est de pouvoir suivre en même temps deux (ou plus) biosenseurs FRET en utilisant l’approche homoFRET. Nous l’effectuerons en mesurant simultanément dans l’embryon de Xénope l’activité de MELK et un senseur de tension Vinculin par une approche de biosenseurs homoFRET multicolores.
    Nous allons également développer de nouveau biosenseurs FRET pour étudier la régulation spatio-temporelle de la kinase mitotique Aurora A dans la Drosophile. En plus d’une sonde mesurant le changement de FRET entre deux protéines fluorescentes en N-ter et C-ter d’Aurora, nous proposons de développer un biosenseur FRET d’Aurora A constitué d’un domaine de liaison à la phosphorylation reconnaissant une séquence peptidique substrat d’Aurora A avec aux deux extrémités une protéine fluorescente. Ce dernier biosenseur FRET contiendra différentes séquences de localisation subcellulaire aux centrosomes, aux centromères ou à la membrane plasmique.



  • POPLOG Logiques numériques en milieu populaire

    POPLOG : logiques numériques en milieu populaire
    Ce projet part d’un constat : on sait peu de choses sur la spécificité du rapport au numérique dans les milieux populaires. Il y a de nombreux travaux sur les usages du numérique, mais ils s’intéressent prioritairement aux usages innovants des jeunes ou des urbains diplômés. Il y a de nombreux travaux sur les classes populaires, mais ils n’ont pas interrogé les transformations que peuvent induire la numérisation de la culture et le développement de la communication électronique.

    Etudier des logiques sociales d'appropriation du numérique en partant des valeurs caractéristiques des classes populaires
    Ce projet s’est fixé en priorité un objectif empirique d’étude des logiques sociales d’appropriation d’internet par des populations faiblement diplômées vivant en dehors des grandes agglomérations urbaines.
    Il s’articule autour de trois grands axes de recherche : communication et sociabilités, savoir et connaissance, culture et hobbys
    Il propose de partir de certaines valeurs caractéristiques des classes populaires pour analyser l’insertion du numérique dans la vie quotidienne des individus enquêtés : la dévalorisation de la communication écrite et la valorisation du face à face, la réticence aux pratiques personnelles au profit des pratiques collectives, la priorité des logiques familiales et conjugales dans l’économie relationnelle, l’étanchéité des frontières entre univers professionnel et univers privé, la valorisation des savoirs éthico-pratiques, l’organisation de sociabilités locales durables autour de certaines activités de loisir.



  • MEMOSTRESS Stabilité et potentiel adaptatif des variations épigénétiques induites par les stress

    Stabilité et potentiel adaptatif des variations épigénétiques induites par les stress
    Les changements d’état de la chromatine jouent un rôle clé dans la régulation de l’activité du génome des eucaryotes et sont parfois transmis au travers des générations indépendamment de toute mutation de l'ADN. MEMOSTRESS vise à déterminer l'impact de stress environnementaux sur l'apparition et la stabilité de ces « épimutations » chez la plante de référence Arabidopsis ainsi qu’à développer des modèles d'adaptabilité dynamique intégrant cette composante encore inexplorée de l’hérédité.

    Stabilité et potentiel adaptatif des variations épigénétiques induites par des stress environnementaux
    Jusqu’à récemment, les mutations de la séquence de l’ADN étaient considérées comme la seule source possible de variation phénotypique héritable. Ainsi donc, la sélection ne pouvait être envisagée qu’entre individus présentant des génotypes distincts. Cependant, cette vision de la génétique est depuis peu mise à mal par l’observation que les changements d’états de la chromatine, dont nous savons dorénavant qu’ils jouent un rôle primordial dans la régulation de l’expression génique chez les eucaryotes, peuvent être « verouillés » puis transmis sur plusieurs générations sans que la séquence du génome soit changée d’aucune façon. Cet héritage, dit épigénétique, est particulièrement bien documenté chez les plantes et semble impliquer le plus souvent un gain ou une perte de la méthylation des cytosines des éléments transposables et d’autres séquences répétées. Néanmoins, il n’existe à ce jour que peu d’études systématiques visant à déterminer expérimentalement la prévalence, la stabilité et les conséquences phénotypiques des variations épigénétiques induites par l’environnement et à tester leur impact tant en écologie que pour l’évolution, qui pourrait différer de celui des mutations, étant potentiellement plus fréquentes mais aussi moins stables. Nous proposons ici une telle étude, en combinant de manière unique un ensemble de ressources et d’expertise en épigénomique, phénotypage et modélisation.



  • EYE-STEM Activité des cellules souches rétiniennes dans la croissance et la réparation du tissu neural

    Les cellules souches de la rétine : comment ça marche?
    Contrairement aux mammifères, les amphibiens ont une rétine à croissance continue grâce à la présence de cellules souches actives. En outre, de telles cellules permettent à ces espèces de régénérer leur rétine après lésion. Comprendre les mécanismes moléculaires qui sous-tendent ces processus chez la grenouille pourrait permettre de mettre au point des protocoles pour stimuler les cellules souches de la rétine humaine dans le cadre de traitements des rétinites pigmentaires ou de la DMLA.

    Contrôle moléculaire des propriétés des cellules souches rétiniennes
    Tandis que les cellules souches rétiniennes des amphibiens sont actives pendant toute la vie de l’animal, elles sont quiescentes chez l’Homme. Quels sont les acteurs moléculaires qui contrôlent ces différents comportements des cellules souches ?
    Dans un premier temps, notre objectif est de mettre en lumière les mécanismes moléculaires qui sous-tendent la prolifération des cellules souches de la rétine d’une grenouille, le xénope, en conditions physiologiques. Nous recherchons en particulier les voies de signalisation qui activent ces cellules pour permettre une croissance continue de la rétine des amphibiens.
    Dans un deuxième temps, notre objectif est d’étudier ces mécanismes moléculaires en conditions de régénération, afin de comprendre comment les cellules souches sont mobilisées après lésion neuronale pour réparer le tissu rétinien chez la grenouille.



  • SAPINS Processus d'altération secondaire dans le système solaire

    Processus d'altération secondaire dans le système solaire
    Les chondrites sont les témoins uniques de la naissance du système solaire et nous renseignent sur les conditions astrophysiques de formation du Soleil. Cependant, ces objets ont été affectés par des processus d'altération secondaire qui ont entraîné des changements importants de leurs caractéristiques primaires dont les mécanismes, les conditions physico-chimiques et la durée de ces processus d'altération secondaire sont encore aujourd'hui mal compris.

    Evolution physico-chimique des astéroïdes
    Deux groupes de chondrites (CM & CV) seront utilisés comme fil conducteur tout au long de ce projet car ils représentent les deux types d'altération principaux qui se sont déroulés lors de l'évolution géologique des asteroids : hydrothermalisme à basse température et métamorphisme assisté par des fluides. Au sein de ces chondrites, les carbonates, les olivines ainsi que les associations tochilinite-cronstedtite et fayalite-magnetite-sulfures seront utilisés comme sondes thermochimiques pour répondre aux questions fondamentales concernant les processus d'altération. Quelles sont les compositions des fluides qui ont affecté les chondrites? Dans quelles conditions physico-chimiques ces processus d'altération ont-ils eu lieu? Quelle a été la durée de ces processus d'altération? Enfin, de manière générale, quels est le rôle fondamental joué par les processus d'altération secondaire dans l'établissement des caractéristiques chondrites?



  • IMAPARK Contributions étiologique et physiopathologique de l'impulsivité et de l'anhédonie aux troubles du contrôle des impulsions dans la maladie de Parkinson.

    Contributions étiologique et physiopathologique de l'impulsivité et de l'anhédonie aux troubles du contrôle des impulsions dans la maladie de Parkinson
    Etude de l'importance de certains traits de personnalité (impulsivité, dépression, anhédonie) et de dysfonctions neurobiologiques sur le développement des troubles des impulsions chez les patients parkinsoniens.

    Est-ce qu'un trait impulsif ou l'anhédonie favorise le developpement de troubles des pulsions chez les patients parkinsoniens ?
    L'objectif était de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques qui sous-tendent le développement de comportements impulsifs et compulsifs (effets iatrogènes non moteurs des médications dopaminergiques) dans la maladie de Parkinson en essayant de répondre aux questions suivantes en utilisant des approches multidisciplinaires et translationnelles :
    T1. Déterminer chez le rat si un trait impulsif représente un facteur de risque pour développer une maladie de parkinson (i.e., risque augmenté de dégénérescence des neurones dopaminergiques de la substance noire.
    T2. Déterminer si les médications dopaminergiques conduisent au développement de comportements impulsifs et compulsifs chez le rat, en relation avec une lésion dopaminergique de la voie nigrostriée et un trait impulsif.
    T3. Comprendre au niveau synaptique et cellulaire certains mécanismes neurobiologiques qui sous-tendent les comportements impulsifs et compulsifs dans un modèle parkinsonien chez le rat.
    T4. Identifier chez des patients parkinsoniens la nature des traits impulsifs, leurs relations dimensionnelles avec les comportements compulsifs in PD patients, et déterminer dans une étude de fratrie si ces traits contribuent au développement d’une maladie de Parkinson précoce et/ou aux développements des comportements impulsifs et compulsifs.



  • ARCHITECT Approche des mécanismes de la transduction du signal à travers l'étude des changements de conformation des récepteurs

    Compréhension du fonctionnement des récepteurs hormonaux dans le but développer des médicaments plus efficaces et sans effets secondaires
    Il est important de comprendre les bases structurales de la fonction des récepteurs membranaires et de relier leurs changements conformationnels à une réponse cellulaire adaptée. En particulier, pour développer des médicaments plus efficaces et sans effet secondaire, il est primordial de déterminer comment leurs ligands (hormones et neurotransmetteurs) les activent ou les inhibent et quels sont les signaux cellulaires engagés.

    Suivi des changements de conformation des récepteurs membranaires au cours de leur interaction avec leurs activateurs/inhibiteurs
    Les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) constituent la plus grande famille de protéines membranaires, participent à la régulation de la majorité des fonctions physiologiques et représentent une cible thérapeutique de premier ordre. Comprendre leur fonctionnement à un niveau moléculaire au cours de leur liaison avec leurs ligands (hormones et neurotransmetteurs) est primordial dans le but de développer de façon rationnelle de nouveaux médicaments plus efficaces et sans effets secondaires. De plus leurs interactions avec d’autres protéines cellulaires influencent leur pharmacologie et leurs propriétés fonctionnelles. Cette plasticité fonctionnelle peut être attribuée à leur flexibilité structurale et à l’habilité de leurs ligands à induire des états conformationnels spécifiques.
    Nous étudions la dynamique et les changements de conformation des récepteurs de la vasopressine et de l’ocytocine, représentatifs des RCPG, sous l’effet de différentes classes de ligands pharmacologiques (activateurs, inhibiteurs, ligands biaisés (caractérisés par une sélectivité fonctionnelle) en utilisant des approches de fluorescence. Nous voulons également comprendre l’organisation structurale de ces récepteurs lorsqu’ils sont associés sous forme de dimères ou lorsqu’ils interagissent avec leurs partenaires cellulaires, en particulier protéines G et arrestines. Enfin, nous tentons d’établir des corrélations entre l’état conformationnel d’un récepteur induit par un ligand sélectif et l’activation d’une réponse biologique spécifique.



  • MaLI Phase hépatique du paludisme: mécanismes moléculaires impliqués dans l’invasion des cellules par les sporozoïtes de Plasmodium.

    Paludisme: mécanismes d'infection du foie
    Étude des mécanismes d'entrée des sporozoïtes de Plasmodium dans les hépatocytes

    Enjeux et objectifs du projet
    Plasmodium, le parasite responsable du paludisme, est transmis à l’occasion d’une piqûre par un moustique femelle de genre Anopheles, qui injecte des formes appelées sporozoïtes dans la peau de l’hôte. Les sporozoïtes gagnent rapidement le foie et infectent les hépatocytes en formant une vacuole parasitophore, où le parasite se multiplie pour libérer des milliers de mérozoïtes dans le sang. Les mérozoïtes infectent les globules rouges et sont responsables de la symptomatologie et des complications du paludisme.
    Les molécules parasitaires impliquées dans l’entrée des sporozoïtes représentent des cibles vaccinales idéales, pour bloquer l’infection et prévenir la pathologie associée au paludisme. Dans ce cadre, une meilleure compréhension des mécanismes d’infection est primordiale.
    Les molécules impliquées dans les interactions entre sporozoïtes et hépatocytes restent à l’heure actuelle inconnues. Ce projet vise à caractériser les mécanismes d’entrée des sporozoïtes. Un premier objectif est d’identifier, par des approches protéomiques et génétiques, les molécules parasitaires participant aux interactions avec la cellule hôte et à l’entrée des sporozoïtes.
    Un deuxième objectif est de développer une approche d’imagerie pour visualiser l’interaction des sporozoïtes avec leur cellule cible au moment de l’invasion, en utilisant des parasites transgéniques exprimant des marqueurs fluorescents.
    Au total, ce projet pourrait permettre une meilleure compréhension des mécanismes d’entrée de Plasmodium dans les cellules du foie, et l’identification de nouvelles cibles pour le développement d’un vaccin visant à bloquer précocement l’infection.



  • EvoPheno Évolution de la relation génotype-phénotype chez la levure

    Étude de la relation entre la diversité génétique et la multiplicité des caractères observables chez différents individus
    La diversité génétique entre individus est à l’origine d’une grande partie de la variation des caractères observables. Les nouveaux développements technologiques comme le séquençage et le phénotypage à haut débit permettent désormais une exploration plus pointue de cet état de fait.

    Exploration de la relation entre les génotypes et les phénotypes
    L'identification des variations génétiques entre isolats d'une même espèce est une étape indispensable afin de comprendre les différences de phénotypes observées au sein d'une population mais également les processus impliqués dans leur évolution moléculaire. Dans cette optique, de nombreuses études se sont focalisées sur l’exploration de la diversité génétique au sein d’une même espèce. C’est ce que nous avons fait pour l’espèce Saccharomyces cerevisiae. Cette étude a permis de poser les fondements d’études d’association phénotype - génotype.
    Le projet de recherche proposé s’oriente tout naturellement vers une caractérisation phénotypique afin d’en déterminer les origines génétiques. Sur la base d’une large collection de souches et d’un exceptionnel jeu de données, notre objectif ultime est d’explorer les règles qui gouvernent la relation génotype - phénotype et qui sont encore inconnues à ce jour. Pour ce faire, nous envisageons d’utiliser une stratégie combinant un génotypage et un phénotypage à haut débit. L’objectif sera d’établir une corrélation entre les phénotypes et les génotypes déterminés. Cet objectif étant très ambitieux, nous nous focalisons dans un premier temps sur deux phénotypes d’intérêt : l’isolement reproductif et la résistance multiple de S. cerevisiae à certains anti-fongiques (kétoconazole, rhodamine 6G, cycloheximide par exemple) pour étendre l’étude à une multitude de phénotypes par la suite.



Rechercher un projet ANR