L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Plateforme d'enseignement virtuel de la chirurgie (EVEREST)


Action : Initiative d'excellence en formation numérique


N° de convention : 15-IDFN-0011

Informations générales

  • Référence projet : 15-IDFN-0011
  • RST : Silvana PERRETTA
  • Etablissement Coordinateur : FCS IHU Mix-Surg
  • Région du projet : Grand Est
  • Discipline : Divers
  • Aide allouée : 1 190 000 €
  • Date de début du projet : 01/04/2016
  • Date de fin du projet : 31/03/2019
  • Mots clés : MOOC; SPOC; Surgical innovation; Surgical endoscopy; Image-guided therapy; Simulation

Résumé du projet

Faits marquants 2016 : -      Plateforme d’e-learning : Choix de la solution technique : développement d’une solution sur mesure Open Source de type CMS-Drupal, permettant d’avoir 1) un produit en perpétuelle amélioration et 2) différents modules développés pour des besoins très particuliers en lien avec les objectifs du projet.  -      Création des Masters : Pour répondre aux exigences de l’accréditation 2018-2022 des universités pour leur offre de formation, proposition d’une mention commune « Surgical science and innovation technology” comportant  trois parcours : 1) Surgical endoscopy, 2) Image guided therapy ; 3) BESTT innovation (Business, Engineering and Surgical Technologies Transfer) Lettre d’intention soumise à l’Université de Strasbourg. Offre de formation à rédiger pour Juin 2017 et validation par le ministère à l’automne 2017 Identification des enseignants pour chacun des parcours  -      Parcours Surgical endoscopy Poursuite du DU d’endoscopie chirurgicale dans l’attente du passage au Master à la rentrée 2018 ‘Endorsement’ par l’EAES (European Association for Endoscopic Surgery) du DU d’endoscopie chirurgicale Intégration de l’EAES et de l’ESDE (European Society for Diseases of the Esophagus) comme partenaires pour l’organisation de cours d’endoscopie flexible Développement du simulateur d’endoscopie : Etude de faisabilité ex-vivo, in-vivo avec systèmes de tracking Xsens (opérateur) et Aurora (endoscope) Mise au point de la méthode de tracking   Validation de la méthode ‘machine learning’ et  ‘dynamic time warping ‘ pour la reconnaissance des mouvements lors des manoeuvres endoscopiques Rédaction du protocole clinique « Etude du mouvement de l’opérateur et de l’endoscope au cours de l’endoscopie digestive » - 1er patient en 2017 Premier prototype de simulateur “low cost” d’endoscopie flexible qui repose sur une composante matérielle (développée en collaboration avec l’Université de Twente, Pays Bas) et une composante logicielle simulant le mouvement de l’endoscope flexible. Simulation temps-réel de l’endoscope paramétrée à partir d’expériences réelles, dans un espace de travail libre. Etapes suivantes : prise en compte de l’environnement de l’endoscope afin de contraindre ses mouvements et travail sur la partie matérielle, mesure du mouvement de l’endoscope et contrôle en flexion.  Participation à la validation d’un simulateur de mesures des compétences en endoscopie flexible : financement SAGES (Society of American Gastrointestinal and Endoscopic Surgeons). Implication en tant qu’inventeur dans le brevet portant sur ce simulateur  -      Parcours Image guided therapy   Soumission d’une maquette de DU d’échographie chirurgicale digestive : constitue une des briques du parcours Organisation d’un cours de chirurgie percutanée guidée par l’image (réalisation mars 2017). Cours pilote pour le Master : test de l’intérêt de la formation, identification des experts, validation des ateliers pratiques et du transfert de compétences. Effet de levier pour le Master.  -      Parcours BESTT innovation   Poursuite du cours BEST à Strasbourg et essaimage en Asie (BEST IRCAD Taïwan) Signature d’un Memorandum of understanding avec l’U. de Twente - mars 2016  -      Communications : Premiers résultats sur l’étude des mouvements endoscopiques soumis en 2016 pour SAGES 2017 Présentation du projet EVEREST lors des conférences nationales et internationales 

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)