L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Les agrosciences mobilisées pour le numérique (AGREENCAMP)


Action : Initiative d'excellence en formation numérique


N° de convention : 15-IDFN-0001

Informations générales

  • Référence projet : 15-IDFN-0001
  • RST : Philippe PREVOST
  • Etablissement Coordinateur : AGREENIUM
  • Région du projet : Île-de-France
  • Discipline : Divers
  • Aide allouée : 890 000 €
  • Date de début du projet : 01/01/2016
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : https://agreenium.fr/u
  • Mots clés : Agrobiosciences ; tranformation numérique ; modules de formation ; lien recherche-formation

Résumé du projet

Le projet AgreenCamp a démarré le 4 février 2016 sous forme d’un séminaire de lancement à Paris. Il visait à la fois à créer le collectif des pilotes de modules de formation à produire, à mettre en évidence les enjeux pédagogiques et organisationnels pour le système de formation-recherche en agrobiosciences et à mettre en place les pratiques partagées de gestion du projet. A partir de ce moment, les 14 pilotes des modules de formation ont démarré leur activité de conception, chacun avec leur équipe d’auteurs et d’ingénierie prévue dans le projet, et avec un phasage différent selon l’organisation plus ou moins complexe du collectif du module et les contraintes de certains porteurs de projet. En fin 2016, l’état d’avancement est satisfaisant, avec deux modules presque terminés dans la conception et 8 modules qui ont bien avancé dans la production des ressources numériques. Seuls 4 modules n’ont pas avancé comme prévu. Les trois modules de santé animale ont été décalés dans leur démarrage par le choix collectif de retarder le recrutement de l’ingénieur pédagogique commun aux trois modules pour raison de congé maternité du pilote de la thématique. Et le module « Associations végétales », pour lequel un sérious game est financé par le projet AgreenCamp, n’est pas prêt pour initier le lancement de la conception du jeu sérieux avec l’entreprise KTM Advance. Ce retard n’est cependant pas un réel problème car un rattrapage va être assuré sur l’année 2017. Le partenariat avec l’entreprise KTM est très satisfaisant, le chef de projet contribuant même à la réflexion collective sur le développement de l’enseignement numérique dans notre dispositif formation-recherche en agrobiosciences. Par ailleurs, l’engagement de chercheurs en sciences de l’éducation à nos côtés a pu démarrer dans de bonnes conditions, avec le démarrage des travaux d’observation de la conception de deux des trois modules de formation choisis pour cette première étape. Les autres tâches de recherche prévues, à savoir l’analyse du modèle économique et l’analyse des apprentissages, devraient pouvoir être lancées sans problème à partir de la fin 2017 jusqu’en 2019 grâce aux outils mis en place en 2016. Pour le modèle économique, un outil d’enregistrement de tous les temps de travail va permettre de connaître le coût réel en temps de la conception de modules de formation inter-établissements et les pilotes de modules enregistrent ou font enregistrer consciencieusement cette donnée essentielle. Et pour les données d’apprentissage, la mise en place de l’écosystème d’apprentissage de l’université numérique en agrobiosciences (agreen U) va permettre de collecter les informations nécessaires aux chercheurs. Enfin, le projet, qui vise la mobilisation des agrosciences pour l’enseignement numérique, joue parfaitement le rôle qu’on avait imaginé dans la construction du projet. Ainsi, dès le mois de mai 2016, plusieurs pilotes de modules de formation ont souhaité se retrouver pour partager une réflexion sur l’innovation pédagogique, ce qui nous a amené à organiser un séminaire sur « Innovations pédagogiques et enseignement numérique » le 6 octobre 2016 qui a regroupé des chercheurs, des enseignants et des ingénieurs pédagogiques de tous les établissements partenaires d’AgreenCamp (80 personnes).

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)