L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Nanostructures en Interaction avec leur Environnement (NIE)


Action : Laboratoires d'excellence


N° de convention : 11-LABX-0058

Informations générales

  • Référence projet : 11-LABX-0058
  • RST : Bernard DOUDIN
  • Etablissement Coordinateur : Université de Strasbourg
  • Région du projet : Grand Est
  • Discipline : 2 - SMI
  • Aide allouée : 8 000 210 €
  • Date de début du projet : 01/03/2012
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : http://www.labex-nie.com/en/
  • Mots clés : nanomatériaux; électronique de spin; photonique; interfaces

Résumé du projet

Pour bon nombre d’études et d’applications dans le domaine des nanotechnologies et des sciences de l’information et de la communication, l’interaction nano-objet/environnement est cruciale sur des échelles spatio-temporelles très distinctes (du nanomètre au macroscopique et de la femtoseconde à la microseconde). Notre ambition est de mettre en commun les savoir-faire de physiciens, chimistes et biologistes pour résoudre des problèmes spécifiques concernant l’interface entre nano-objets et l’environnement. Un aspect central concerne les sciences des matériaux (élaborations) combinées à des mesures physiques du magnétisme et de l’optique des nanostructures. Le Labex NIE soutient des projets d’élaborations de nanomatériaux, en combinant les savoir-faire en synthèse et en réalisation de dispositifs. Par exemple, nous soutenons les travaux montrant comment de nouvelles propriétés optoélectroniques résultent de couplages forts entre états moléculaires et cavités optiques. La photonique de spins appliquée à l’étude des propriétés dynamiques de nanostructures utilisées pour les hautes densités d’enregistrement (HAMR par exemple) est une autre illustration de l’importance d’études fondamentales pour des applications industrielles. Les stratégies mises en oeuvre, essentiellement via des appels d’offres et un soutien à l’éducation des masters et doctorants, privilégient les projets collaboratifs. Nous avons également soutenu fortement des conférences internationales comme UMC2013 (Ultrafast Magnetism Conference, création en 2013) ainsi que plusieurs workshops. Depuis 2016, une importance croissante de phénomènes quantiques cohérents dans nos études, et l’extension à l’étude des nouveaux nano-objets, en particulier biologiques, illustrent les ouvertures thématiques vers la physique fondamentale et les sciences de la vie.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)