L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


L'énigme de la masse (ENIGMASS)


Action : Laboratoires d'excellence


N° de convention : 11-LABX-0012

Informations générales

  • Référence projet : 11-LABX-0012
  • RST : Yannis KARYOTAKIS
  • Etablissement Coordinateur : Université de Grenoble (COMUE)
  • Région du projet : Auvergne-Rhône-Alpes
  • Discipline : 2 - SMI
  • Aide allouée : 7 005 340 €
  • Date de début du projet : 01/03/2012
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : http://enigmass.in2p3.fr/
  • Mots clés : Mass;Boson de Higgs; Matiere Noire; Cosmologie

Résumé du projet

Le Labex après 6 ans de financements s’avère être le catalyseur indispensable pour concevoir et réussir des projets communs entre les quatre laboratoires partenaires. Sa politique scientifique est un succès, grâce à l’apport essentiellement en moyens humains comme prévu initialement. La découverte des ondes gravitationnelles, projet soutenu, est le fait le plus marquant en 2016. L’apport du Labex a permis une grande visibilité et reconnaissance des partenaires au sein de très grandes collaborations internationales.Notre groupe s’impose comme la principale force dans la recherche des résonances ??, et de nouvelle physique dans ATLAS au LHC. L’activité initiée sur les détecteurs de traces en silicium, permet l’acquisition de nouvelles compétences très pointues et elle est couronnée par l'adoption par ATLAS de la géométrie initialement proposée par nos laboratoires. Nos laboratoires voient l’expertise acquise, reconnue par la communauté internationale.  Le pôle neutrino s’est considérablement renforcé. Notre groupe est en charge de plusieurs éléments capitaux pour la R&D en cours afin de valider la technologie des TPC à Argon liquide. L’expérience STEREO a démarré son acquisition de données cette année à l’ILL, à la recherche des neutrinos stériles. Par ailleurs, la R&D et la construction des sources de Sélénium pour la recherche de la double désintégration beta ont abouti.AMS et HESS publient des résultats inédits sur les rayons cosmiques et la matière noire. Le Labex a permis la création d’un groupe de cosmologie observationnelle au LAPP.La plateforme de TP de physique nucléaire a été achevée et accueille plus de 500 étudiants. Les écoles ESIPAP et GRASPA accueillent le nombre maximal d’étudiants.  Les moyens du Labex sont attribués, après appel d’offres interne et jurys indépendants, en priorité aux projets impliquant au moins 2 partenaires. La petite taille du Labex permet une réactivité rapide, un fort impact sur les équipes et une gestion très efficace.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)