L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Dispositif de recherche interdisciplinaire sur les Interactions Hommes-Milieux (DRIIHM / IRDHEI)


Action : Laboratoires d'excellence


N° de convention : 11-LABX-0010

Informations générales

  • Référence projet : 11-LABX-0010
  • RST : Robert CHENORKIAN
  • Etablissement Coordinateur : CNRS Michel Ange
  • Région du projet : Île-de-France
  • Discipline : 6 - SHS
  • Aide allouée : 6 504 880 €
  • Date de début du projet : 01/03/2012
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : http://www.driihm.fr/
  • Mots clés : Etude des socio-écosystèmes anthropisés ; interactions hommes-miileux ; systèmes complexes, Interdisciplinarité ; Observation et rétro observation; sciences de l'environnement

Résumé du projet

Le Labex DRIIHM a poursuivi son développement en passant de 8 OHM lors de sa création à 12 OHM en 2016, qui se déploient tant au national qu’à l’ultra-marin et à l’international. L’intérêt des Sites d’Étude en Écologie Globale – Milieux Anthropisés (SEEGMA), annoncé précédemment, s’est trouvé pleinement confirmé. Celui de Mangegarri est en cours de développement mais montre déjà toute son opportunité aussi sur des sujets sensibles comme celui des pollutions liées à l’alumine. Celui de Bernadouze, aujourd’hui en maturité, permet d’identifier ce lieu comme un hot spot de biodiversité et un terrain d’expérimentation de la démarche d’Écologie Globale finalisée à un très haut niveau. En 2016 ce sont 112 projets de recherche et 3 post-doctorants qui auront été soutenus, 53 Masters qui auront été accueillis dans les OHM. Des outils de transversalité ont été développés. Ce sont les A-ROHM (ateliers du réseau des OHM), un des outils majeurs du Labex DRIIHM pour la mutualisation des compétences et des moyens humains sur thématiques transversales ou des méthodologies communes. Trois ont été réalisés sur les thématiques Recherche Action Participative, Santé, Contaminations métalliques. Ce sont aussi les groupes de travail du DRIIHM, dispositifs à mi-chemin entre les réseaux-métiers et les RTP du CNRS conçus autour d’une fonction ou d’un thème spécifique de grande importance. Ils constituent un outil essentiel de mutualisation des compétences et de dynamisation de la réflexion par la mixité pour l’innovation. Deux ont développé leur activité en 2016 : IDS (infrastructure de données spatiale) et EDD (éducation au développement durable). Par ailleurs, ont été réalisées 124 productions scientifiques, organisés treize séminaires (séminaires de restitution des OHM et séminaire annuel du DRIIHM), réalisés deux films (Tessékéré et Haut-Vicdessos, sortie début 2017) et engagées de nombreuses participations à des émissions radiophoniques, des articles de vulgarisation etc.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)