L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Infrastructure nationale pour la modélisation des maladies infectieuses humaines (IDMIT)


Action : Infrastructures


N° de convention : 11-INBS-0008

Informations générales

  • Référence projet : 11-INBS-0008
  • RST : Roger LE GRAND
  • Etablissement Coordinateur : CEA Fontenay-aux-Roses
  • Région du projet : Île-de-France
  • Discipline : 5 - Bio Med
  • Aide allouée : 27 006 200 €
  • Date de début du projet : 01/07/2012
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : www.idmitcenter.fr
  • Mots clés : maladies infectieuses humaines, recherche pré-clinique, imagerie in-vivo

Résumé du projet

Le CEA, l’Institut Pasteur, l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), l’Agence nationale de Recherche sur le SIDA et les Hépatites Virales (ANRS), l’Université Paris Sud 11 (PSUD) et la société Bertin Pharma sont les fondateurs de cette infrastructure de recherche pour la modélisation des maladies infectieuses et des thérapies innovantes (IDMIT) sur le site du CEA de Fontenay-aux-Roses. Cette infrastructure est dédiée aux programmes de recherche préclinique sur les vaccins et les traitements anti-microbiens à usage humain. Les partenaires, tous leaders internationaux dans le domaine de recherche, apportent à ce projet leurs expertises complémentaires pour créer une infrastructure unique en Europe, dotée de plates-formes technologiques innovantes pour l’étude des pathologies infectieuses à l'aide de modèles animaux, notamment des primates non humains (PNH). L’objectif principal du consortium est de fournir à la communauté scientifique nationale et internationale une infrastructure hautement compétitive accélérant le transfert de l’innovation de la recherche vers la clinique. IDMIT comportera, à son ouverture à l’automne 2017, 6714m2 de surfaces utiles, intégrant des laboratoires de recherche, des plates-formes technologiques (cytométrie, imagerie in vivo) en confinement de classes 2 et 3, et des animaleries dédiées à l’infection expérimentale des PNH par des pathogènes de classe 2 et 3, incluant des agents respiratoires. L’année 2016 a été principalement consacrée à la construction du bâtiment, à l’acquisition de l’équipement de tomographie par émission de positons, à la mise en place de la norme ISO9001 et à l’organisation du symposium international.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)