L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Institut Villebon – Georges Charpak (IVICA)


Action : Initiatives d'excellence en formations innovantes


N° de convention : 11-IDFI-0026

Informations générales

  • Référence projet : 11-IDFI-0026
  • RST : Bénédicte HUMBERT
  • Etablissement Coordinateur : FCS Campus Paris Saclay
  • Région du projet : Île-de-France
  • Discipline : Divers
  • Aide allouée : 2 500 000 €
  • Date de début du projet : 01/07/2013
  • Date de fin du projet : 31/07/2019
  • Site web du projet : www.villebon-charpak.fr
  • Mots clés : diversité; ouverture; créativité; pédagogie active; interdisciplinarité; partenariat grandes écoles/universités/entreprises

Résumé du projet

Après 4 années d’existence, l’Institut Villebon – Georges Charpak (IVICA) a vu le cercle de ses membres fondateurs s’élargir en 2017. Ils sont désormais au nombre de 7, l’Université Paris-Sud, l‘Université Paris Descartes, les écoles d’ingénieurs de ParisTech représentées par l’Institut d’Optique Graduate School, la Comue Université Paris-Saclay, la Fondation ParisTech, rejoints en début d’année par l’Université d’Evry Val d’Essonne et l’ENS Paris-Saclay. Conformément à l’objectif fixé initialement, l’Institut Villebon – Georges Charpak porte une licence en sciences et technologies ouverte à des bacheliers scientifiques et technologiques, aux profils très variés (origine sociale, géographique, situation de handicap) et aux résultats scolaires fragiles pour une très grande majorité d’entre eux.   Durant l’année universitaire 2016-2017, l’institut a accueilli 105 étudiants répartis sur les 3 années de licence : 75% de boursiers, 35% de bacheliers technologiques, 46% de jeunes filles, 12% de jeunes porteurs d’un handicap. Concernant les étudiants en 3ème année de licence, 74% ont obtenu leur licence,  tous en 3 ans. 90% vont poursuivre leurs études en école d’ingénieurs (AgroParisTech, Arts et Métiers, CESI-Exia, EPITA, ESIEE, IMT Lille-Douai ou Atlantique, ISAE-Supaero, ISUPFERE, Mines ParisTech, Polytech) ou en master (MIAGE, sciences de l’ingénieur). Comme l’année précédente, les résultats sont donc encourageants. Les facteurs de réussite qui ont été identifiés sont multiples ; ils se complètent et s’enrichissent mutuellement. On peut citer par exemple : Les enseignements spécifiquement dédiés à l’“Apprendre à Apprendre”. La réactivation permanente des connaissances tout au long des trois années de formation pour améliorer leur ancrage. Les pratiques pédagogiques inclusives qui permettent de prendre en compte les différences des étudiants : approche par savoir-faire, sujets d’examens adaptés aux étudiants porteurs de troubles dys, TD différenciés. L’apprentissage par projets qui favorise le développement de compétences transversales. La construction du projet professionnel avec la participation active des entreprises partenaires.   Un important travail de recensement des pratiques pédagogiques les plus efficaces a été initié au premier semestre 2017 et commence à être diffusé sur le site web de l’institut. Deux articles ont été présentés dans le colloque QPES (Questions pédagogiques de l’enseignement supérieur), un dans le colloque EPU (Enseigner la Physique à l’Université). L’essaimage de plusieurs pratiques pédagogiques testées à l’institut est prévu l’année prochaine à l’Université Paris-Sud et l’Université Paris Descartes. Avec cet essaimage, 2017-2018 marquera donc un tournant dans la vie de l’Institut Villebon – Georges Charpak qui devient ainsi un lieu central pour la réflexion, les tests et les prototypages d’activités pédagogiques à destination de publics fragiles sur le plan scolaire.  

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)