L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Atelier matières à construire (AMACO)


Action : Initiatives d'excellence en formations innovantes


N° de convention : 11-IDFI-0008

Informations générales

  • Référence projet : 11-IDFI-0008
  • RST : Laetitia FONTAINE
  • Etablissement Coordinateur : GIP Les Grands Ateliers de l'Isle d'Abeau
  • Région du projet : Auvergne-Rhône-Alpes
  • Discipline : Divers
  • Aide allouée : 5 000 000 €
  • Date de début du projet : 01/09/2012
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : www.amaco.org
  • Mots clés : pédagogie expérientielle ; sciences de la matière et des matériaux ; construction et architecture éco-responsables ; créativité et intelligence collective

Résumé du projet

Au cours de l’année 2016-2017, amàco a amorcé le déploiement de son offre de formation pour formateurs, afin de concrétiser son souhait de faire partager au plus grand nombre les contenus et méthodes développés. C’est ainsi 183 formateurs (86 l’année précédente) qui ont été sensibilisés à un mode constructif prenant forme à partir de matières disponibles « sous les pieds ou à portée du main du chantier ». En plus de la formation des enseignants avec qui de nombreux modules ont été mis en place dans 24 établissements partenaires, amàco a dispensé des formations à destination de formateurs uniquement et surtout conçu des programmes de formations qui se dérouleront pendant l’année 2017-2018 (formation de formateurs pour le réseau de l’enseignement de la transition écologique dans les écoles d’architecture, formations professionnelles « Terre Coulée », « l’Art du Pisé » et « Paille Porteuse », entre autres). La formation de professionnels, y compris les formateurs, répond à une demande de partage des connaissances en termes de pédagogie mais aussi en termes techniques. Cette demande fait suite à la co-organisation d’évènements de grande envergure, tels que le TERRA Award (premier prix mondial des architectures contemporaines en terre crue), le congrès mondial TERRA 2016 (rassemblant plus de 600 professionnels, enseignants et étudiants du domaine de l’architecture de terre), le Festival Grains d’Isère, mais aussi à la participation aux biennales d’architecture de Venise et de Lyon, et à la biennale Art et Matière d’Albi, ou encore au colloque QPES et au séminaire du réseau PAPier, dans le domaine de la pédagogie dans l’enseignement supérieur. Par ailleurs, la renommée d’amàco en tant que centre de ressources et support technique dans le développement de nouveaux matériaux de construction issus de matières brutes et peu transformées prend de l’ampleur, en particulier suite à la co-production de l’exposition « Terre de Paris » au Pavillon de l’Arsenal à Paris, participant de l’engouement qui s’amorce autour de la thématique de la construction en terre à partir de déblais de chantiers. Cet aspect technique est renforcé par l’implication d’amàco dans deux chantiers utilisant la terre locale comme ressource de matériau, dans le cas de l’aménagement de la nouvelle ZAC de Biganos ou de la construction de la nouvelle gare TGV de Nîmes Manduel. Cette visibilité de l’activité d’amàco s’est aussi ressentie dans le choix de l’équipe de capitaliser ses acquis et de les valoriser dans des publications, aussi bien dans le domaine de la pédagogie (communications pour des colloques, étude du devenir des apprenants), de l’architecture (co-édition du numéro 12 du Philotope sur la matière) et des matériaux (poursuite de la préparation d’un livre sur la construction en adobes et d’un autre sur les fibres). Ce choix de valorisation sera vraisemblablement poursuivi encore lors de l’année 2017-2018 qui s’amorce.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)