L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Antenne gravitationnelle basée sur l'interférométrie atomique (MIGA)


Action : Equipements d'excellence


N° de convention : 11-EQPX-0028

Informations générales

  • Référence projet : 11-EQPX-0028
  • RST : Philippe BOUYER
  • Etablissement Coordinateur : Institut d'Optique Graduate School
  • Région du projet : Nouvelle Aquitaine
  • Discipline : 2 - SMI
  • Aide allouée : 9 002 260 €
  • Date de début du projet : 01/10/2012
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : www.matterwave-antenna.org
  • Mots clés : Ondes gravitationnelles, géophysique, interférométrie atomique, lasers, cavité optique

Résumé du projet

Le projet MIGA concerne la construction d’un nouvel équipement pour étudier le tenseur des déformations de l'espace-temps et de la gravitation. Ce concept d’antenne gravitationnelle s'appuie sur l'interférométrie à ondes de matière, où un ensemble d'atomes froids en chute libre accumule un déphasage suite à l'application de lames séparatrices et de miroirs utilisant des impulsions laser: le transfert d'impulsion entre les lasers et les atomes conduit à une séparation physique puis une recombinaison des ondes atomiques, et conduit à une configuration d'interféromètre atomique à peu près analogue à un interféromètre de Mach-Zehnder en optique. Dans le projet MIGA, la manipulation des atomes est réalisée en configuration de Bragg par le champ optique résonant à l’intérieure d’une cavité. La conception des sources atomiques de MIGA a été finalisée, 3 sont actuellement construites. Un prototype complet d’interféromètre atomique est en cours de test à l’aide d’une cavité d’interrogation courte de 1 m qui permettra de valider les principaux concepts de MIGA. Le système laser de refroidissement de la source a également été complètement validé et a permis de démontrer l’obtention de sources refroidies au niveau de quelques micros Kelvins, puis lancées dans l'interferometre atomique. D’importants progrès ont également été effectués vers la réalisation du démonstrateur de MIGA: les deux systèmes lasers de refroidissement sont prêts et les sources d’atomes sont en cours de montage. La conception de l’enceinte à vide est également achevée. Le co-financement important qui a été obtenu pour la réalisation des travaux d’infrastructure reliés à l’installation de MIGA au LSBB permettra la réalisation d’une antenne d’une plus grande longueur de base, avec deux bras orthoganaux de 200 m environ. Les concepts de MIGA ont aussi été approfondis. Les premières mesures géophysiques ont été realisé avec les instruments de monitoring.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)