L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Biotechnologies et bioressources pour la valorisation des écosystèmes marins planctoniques (OCEANOMICS)


Action : Biotech - Bioressources


N° de convention : 11-BTBR-0008

Informations générales

  • Référence projet : 11-BTBR-0008
  • RST : Colomban DE VARGAS
  • Etablissement Coordinateur : CNRS Bretagne Pays de Loire (Rennes)
  • Région du projet : Bretagne
  • Discipline : 4 - Agro Eco
  • Aide allouée : 7 000 000 €
  • Date de début du projet : 01/09/2012
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : www.oceanomics.eu
  • Mots clés : Océans; Plancton; Biodiversité; Biotechnologies bleues; Phénotypage haut-débit; Séquençage haut débit; Biomolécules marines; Biomonitoring; Eco-systémique; Micro-algues

Résumé du projet

Le projet OCEANOMICS vise à promouvoir l’exploitation rationnelle et durable du plancton océanique, et à révéler son potentiel biotechnologique, en s’appuyant sur les échantillons de l’expédition Tara-Oceans. Pour cela, le projet s’articule autour de différents Work-Packages (WP) interdépendants. Trois d’entre eux (WPs 2, 3 et 4) visent à produire et analyser respectivement des données environnementales, morphologiques et génétiques. Le WP1 vise la gestion sécurisée, à long terme, des échantillons biologiques utilisés ainsi que le développement d’un entrepôt informatique intégré qui assure le stockage, la mise en lien, l’accès et le suivi de l’utilisation des données précédemment citées. Basé sur ces travaux, le WP5 apportera une vision holistique des communautés planctoniques à l’échelle planétaire grâce à des analyses bioinformatiques et statistiques intégratives. Les travaux initiés auparavant ont été poursuivis en 2016. Après la publication d’un numéro spécial de Science en 2015, 12 articles liés à ce WP ont été publiés, dont deux études de très fort impact dans la revue Nature sur le rôle du plancton marin dans l’export du carbone et sur l’impact écologique des virus surabondants dans l’océan. Un effort considérable a été investi dans la préparation de quatre manuscrits supplémentaires (soumis à Nature en fin 2016) qui poussent très en profondeur les interprétations écogénomiques du jeu de données Tara Oceans dont la communauté commence à percevoir l’étendue et le potentiel hors du commun. Par ailleurs, l’année 2016 a été marquée par une montée en puissance du WP7 avec la mise en culture de différentes souches planctoniques par nos partenaires industriels, marquant ainsi un tournant du projet vers une recherche plus appliquée. Enfin, le projet OCEANOMICS a servi de cas d’étude auprès de différentes tutelles se penchant sur les questions relatives au protocole de Nagoya, ceci en s’appuyant sur les travaux conclu par le WP6 en 2015.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)