L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Diagnostic Digital (DIGIDIAG)


Action : Nanobiotechnologies


N° de convention : 10-NANB-0002

Informations générales

  • Référence projet : 10-NANB-0002
  • RST : Andrew GRIFFITHS
  • Etablissement Coordinateur : Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielle
  • Région du projet : Île-de-France
  • Discipline : 5 - Bio Med
  • Aide allouée : 7 300 000 €
  • Date de début du projet : 01/06/2012
  • Date de fin du projet : 28/02/2018
  • Mots clés : microfluidic; droplet-based microfluidics; digitial diagnostics; lab-on-a-chip; microfabrication

Résumé du projet

Le projet DigiDiag, démarré le 1er juin 2012, a pour objectifs le développement de systèmes microfluidiques pour des applications en clinique. Des diagnostics robustes à moindre coût et des développements thérapeutiques pour la médecine personnalisée permettront une prise en charge optimale du patient. Le projet progresse de manière constante avec de premières importantes valorisations et transferts technologiques ainsi que des résultats prometteurs dans le domaine de la microfluidique pour l’essor de diagnostics digitaux de pointes. A 15 mois avant la fin du projet, le taux d’avancement du projet est de 78 %.Les travaux des partenaires du consortium ont permis, entre autres, de développer et valider de nouvelles techniques de microfabrication permettant d’adapter le design au besoin (ex. tri d’espèces submicroniques) ; de démontrer la preuve de concept de la miniaturisation de la microfluidique à base de gouttelettes à l’échelle du femtolitre ; de confirmer que la PCR digitale est un outil prometteur d’analyse de séquences rares au sein d’échantillons de patients permettant des analyses non réalisables par les méthodes conventionnelles.Le consortium a publié 10 articles dans des revues internationales en 2016 illustrant l’impact de la technologie microfluidique pour des applications cliniques. Les partenaires ont valorisé leurs résultats à travers le dépôt de 7 brevets et la création de 3 start-ups depuis le début du projet.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)