L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Tangible heritage (PATRIMA)


Action : Laboratoires d'excellence


N° de convention : 10-LABX-0094

Informations générales

  • Référence projet : 10-LABX-0094
  • RST : Etienne ANHEIM
  • Etablissement Coordinateur : Université de Cergy Pontoise
  • Région du projet : Île-de-France
  • Discipline : 6 - SHS
  • Aide allouée : 7 000 000 €
  • Date de début du projet : 13/04/2011
  • Date de fin du projet : 12/12/2019
  • Site web du projet : www.sciences-patrimoine.org
  • Mots clés : Patrimoine; Transmission; Humanités; Chimie; Biologie; médiation culturelle; analyses non destructives; patrimonialisation; sciences du

Résumé du projet

Le LabEx Patrima constitue un pôle de recherche et de formation dans le domaine des sciences du patrimoine. Regroupant des spécialistes des sciences humaines et sociales, des sciences de l’information et des sciences physico?chimiques et du vivant, il réunit laboratoires de recherche et institutions culturelles autour de projets fédérateurs. La recherche se structure en trois axes : recherche fondamentale (connaissance des patrimoines matériels) ; recherche appliquée (conservation-restauration) ; amélioration de la transmission des connaissances sur les patrimoines. Les universités porteuses du projet viennent abonder le financement apporté par le CGI, de même que les institutions partenaires et d’autres acteurs par le biais du mécénat. L’EquipEx Patrimex, plateforme d’analyses multi-site dédiée au patrimoine, fonctionne en étroite synergie avec Patrima. Les deux projets sont placés sous l’égide de la Fondation des sciences du patrimoine (FSP), créée en 2013. Les appels à projets permettent de financer des bourses de master, des thèses et des post?doctorats et de co-financer des événements scientifiques et des publications. L’accent est mis sur la formation doctorale, dans le but de constituer un vivier de chercheurs sensibilisés à l’approche interdisciplinaire et à la confrontation entre recherche et pratiques professionnelles du patrimoine, qui sont au cœur du projet de Patrima. 52 thèses ont été initiées ; 17 ont été soutenues. Des activités sont mises en place chaque année pour les doctorants. La FSP continue à étendre le champ de ses compétences en intégrant de nouveaux partenaires, tels le musée du quai Branly en 2016 et le Musée national d’art moderne - Centre Georges Pompidou en 2017. Le rayonnement international s’approfondit, grâce à un appel à projets spécifique (mobilités entrantes et sortantes) et à la mise en place de partenariats d’envergure, par exemple avec les institutions patrimoniales de la province du Shaanxi (Chine).   

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)