L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Creation, Art and Patrimony (CAP)


Action : Laboratoires d'excellence


N° de convention : 10-LABX-0082

Informations générales

  • Référence projet : 10-LABX-0082
  • RST : Jean-Philippe GARRIC
  • Etablissement Coordinateur : Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne)
  • Région du projet : Île-de-France
  • Discipline : 6 - SHS
  • Aide allouée : 7 500 000 €
  • Date de début du projet : 13/04/2011
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : http://labexcap.fr/
  • Mots clés : anthropologie culturelle;sociologie de l'art;histoire de l'art;architecture;design;cinéma;esthétique;histoire du patrimoine et des musées

Résumé du projet

Le Labex CAP réunit dans son périmètre francilien des centres de recherches et des scientifiques de plus haut niveau travaillant sur la création artistique et l’héritage culturel sous toutes leurs formes, selon une chronologie et une géographie étendues à l’histoire de l’ensemble des civilisations. Les processus de création et de patrimonialisation sont envisagés comme des facteurs de transformation des sociétés contemporaines, au prisme de la mondialisation, du développement des technologies numériques et ses effets sur l’économie mondiale des pratiques culturelles, de la dialectique « destruction - reconstruction » dans les zones de conflits et de post-conflit. Au fondement de ce projet, nous avons voulu créer une synergie nouvelle entre ces savants et ces centres d’une part et les grands établissements « ressources » dépendant du Ministère de la Culture – musées, bibliothèques, instituts, de l’autre. Grâce à l’alliance forte de tous les partenaires et le soutien de l’Etat, le Labex CAP a su devenir en 4 ans le lieu emblématique de convergences nouvelles, de coopérations inédites mais aussi de transmission originale et de formation expérimentale que ces fondateurs avaient à l’esprit. La structure administrative souple et simplifiée et le fonctionnement démocratique où tous les partenaires ont une voix indépendamment de leur taille et se réunissent de manière quasi-mensuelle, ont facilité des rapprochements que l’on peut dire  désormais « naturels », centrés sur des objets d’études partagés. Le désir de plusieurs institutions – au premier rang desquelles le musée du Louvre - de rejoindre le Labex CAP, paraît un gage certain de la justesse du projet et du travail accompli, et ouvre des nouvelles perspectives de recherche riches de sens pour la période 2016-2020.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)