L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Observations de l'océan global pour l'étude et la prévision de l'océan et du climat: préparation de la nouvelle décennie d'Argo (NAOS)


Action : Equipements d'excellence


N° de convention : 10-EQPX-0040

Informations générales

  • Référence projet : 10-EQPX-0040
  • RST : Pierre-Yves LE TRAON
  • Etablissement Coordinateur : IFREMER
  • Région du projet : Bretagne
  • Discipline : 3 - STUE
  • Aide allouée : 7 994 240 €
  • Date de début du projet : 22/02/2011
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : http://www.naos -equipex.fr
  • Mots clés : flotteurs profilants; océan; climat; biogéochimie; Arctique; Méditerranée; Atlantique Nord

Résumé du projet

L'objectif de NAOS est de consolider la participation française au réseau international Argo de flotteurs profilants et d'anticiper les évolutions du réseau pour la prochaine décennie. Le projet a 2 objectifs principaux : 1. Renforcer la contribution française à la mission de base Argo (mesure de température et salinité de la surface à 2000 m de profondeur). 2. Développer  la prochaine  génération de flotteurs Argo. Ces flotteurs seront plus performants, capables d’embarquer des capteurs biogéochimiques, d’atteindre de plus grandes profondeurs (4000m) et d’observer les régions polaires. Avancement travaux Tranche 1: Les développements et tests à la mer pour les prototypes des flotteurs Argo français sont terminés. Ces résultats de R&D ont été transférés à notre partenaire industriel (NKE) à travers des contrats de licence. Toutes les séries industrielles des flotteurs Argo de nouvelle et actuelle génération ont été commandées et les livraisons ont été validées. Les activités de Tranche 1 sont à présent terminées. Avancement  travaux Tranche 2: Les expériences scientifiques se déroulent de façon très satisfaisante.  La contribution française à Argo s'est significativement améliorée grâce au déploiement de plus de 100 flotteurs Argo standards.  Le traitement temps réel et temps différé des flotteurs NAOS est en place et toutes les données sont mises à disposition de la communauté scientifique. L'exploitation scientifique des flotteurs biogéochimiques en Méditerranée a démarré en 2012. Des observations sans précédent ont été collectées grâce à un excellent retour de données. Des résultats remarquables sur l'étude des cycles biogéochimiques en Méditerranée ont été obtenus. Les expériences dans l'Arctique (flotteurs avec capteurs biogéochimiques) et dans l'Atlantique Nord (flotteurs profonds avec capteurs d'oxygène) ont commencé en 2015 et montrent déjà des résultats prometteurs.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)