L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Système d'observation de la glace, de l'atmopshère et de l'océan en Arctique (IAOOS)


Action : Equipements d'excellence


N° de convention : 10-EQPX-0032

Informations générales

  • Référence projet : 10-EQPX-0032
  • RST : Christine PROVOST
  • Etablissement Coordinateur : Université de Paris VI (Pierre et Marie Curie)
  • Région du projet : Bretagne
  • Discipline : 3 - STUE
  • Aide allouée : 5 294 820 €
  • Date de début du projet : 22/02/2011
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : www.iaoos-equipex.upmc.fr et www.iaoos-ipev.com
  • Mots clés : arctique; climat; météorologie; océan; glace de mer; neige; atmosphère; profils verticaux; lidar; plateformes dérivantes autonomes; télédétection

Résumé du projet

Le projet IAOOS vise la mise en place d'un réseau de plates-formes instrumentées dérivantes autonomes pour la mesure de paramètres critiques de l’océan, l’atmosphère et la glace de mer en arctique, zone clé du changement climatique. Ce réseau a été activé en 2015, il est maintenu par l’intermédiaire de déploiements annuels réguliers dans le cadre de coopérations internationales. Nous visons une participation importante au programme international YOPP (Year Of Polar Prediction,http://www.polarprediction.net/yopp/) de l’Organisation Mondiale de la Météorologie (https://www.wmo.int/ ) et en particulier à la campagne internationale MOSAiC (http://www.mosaicobservatory.org) en 2019-2020. Le projet IAOOS intégrant des risques liés à l’innovation, nous avons procédé, dans la phase 1, à une première phase de réduction de risque concernant le prototypage, l’intégration, et fiabilisation des sous-systèmes innovants, aboutissant à la réalisation de plateformes prototypes testées avec succès sur la banquise arctique. Des tests d’été ont été réalisés en premier lieu en 2014, puis d’hiver ont eu lieu lors de l’expérience N-ICE 2015 (janvier-mars 2015) au Nord du Svalbard, en collaboration avec l’Institut Polaire norvégien. La phase 2 opérationnelle a démarré avec le déploiement de six plates-formes complètes pendant l’été 2015 à partir de navires brise-glace allemand Polarstern et coréen Araon. IAOOS a permis d’acquérir des données inédites depuis 2012 sur l’évolution du milieu arctique à petite et moyenne échelle et documentant des processus mal appréhendés par les modèles. Nous avons ainsi observé comment les interactions entre l’océan et la glace pouvaient éroder la glace même en plein hiver, comment la neige pouvait aussi bien contrôler la reformation de glace (glace de neige) que la formation des lacs de fonte, et  comment les nuages bas pouvaient induire des forçages radiatifs accrus à la surface. Les résultats obtenus ont été présentés en Europe, aux Etats Unis et publiés.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)