L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


IRM et TEP couplées en imagerie pré-clinique (IMAPPI)


Action : Equipements d'excellence


N° de convention : 10-EQPX-0005

Informations générales

  • Référence projet : 10-EQPX-0005
  • RST : Alexandre COCHET
  • Etablissement Coordinateur : FCS Bourgogne Franche Comté
  • Région du projet : Bourgogne-Franche-Comté
  • Discipline : 5 - Bio Med
  • Aide allouée : 7 291 940 €
  • Date de début du projet : 22/02/2011
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Mots clés : Imagerie multimodale;IRM-Imagerie par Résonance Magnétique;TEP-Tomographie par Emission de Positons;Sondes moléculaires;Traitement d'images

Résumé du projet

L'objectif du projet IMAPPI est le développement d'une technologie d’imagerie médicale qui couple les techniques d'IRM et de tomographie par émission de positons (TEP). Ce projet s’inscrit dans la continuité du développement à Dijon d’un centre de pharmaco-imagerie soutenu par tous les acteurs publics et privés. Le projet vise à développer sur 3 phases un prototype intégrant complètement l'IRM et la TEP pour des applications précliniques, des sondes moléculaires destinées à l'imagerie moléculaire et des modèles biologiques adaptés aux investigations couplant TEP et IRM. Le projet a débuté le 22 février 2011 et l’accord de consortium a été signé le 14 septembre 2012. Concernant la Tranche 1 Les premiers équipements ont été installés en 2012 par Bioscan Inc. Le deuxième prototype comprenant une TEP à APD et une IRM 3 teslas de MR Solutions accolés a été monté en 2014 par Northridge Tri-Modality Imaging Inc. (Trifoil Imaging) et a fourni ses premières images. En réponse à des difficultés techniques, MR Solutions s’est substitué à Trifoil Imaging et une nouvelle TEP (SiPM) a été mise en place fin 2015. Les développements, en bonne voie d’avancement pour 2017, concernent maintenant la préparation de l’intégration d’une TEP à l’intérieur même d’un aimant de champ variable (3-7 teslas) Concernant la Tranche 2  Depuis 2013, des images ont été acquises, des travaux de chimie sur les sondes multimodales et sur le marquage par le cuivre 64, des travaux sur le recalage des images ont été réalisés notamment sur des modèles expérimentaux de tumeurs  Les retombées du projet ont concerné l’installation de la société BMIF à Dijon en 2012. Le projet a également contribué à conforter le site de Dijon en pharmaco-imagerie conjointement avec la mise en fonctionnement du cyclotron de la société Cyclopharma et le lancement, à l’initiative de l’université, d’un projet de pharmaco-imagerie sous forme d’un groupement d’intérêt scientifique (GIS).

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)