L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Collection de prélèvements biologiques après allogreffes de Cellules Souches Hématopoïétiques (CRYOSTEM)


Action : Cohortes


N° de convention : 10-COHO-0008

Informations générales

  • Référence projet : 10-COHO-0008
  • RST : Régis PEFFAULT DE LATOUR
  • Etablissement Coordinateur : Association Cryostem
  • Région du projet : Auvergne-Rhône-Alpes
  • Discipline : 5 - Bio Med
  • Aide allouée : 5 238 300 €
  • Date de début du projet : 10/02/2011
  • Date de fin du projet : 31/12/2019
  • Site web du projet : cryostem.org
  • Mots clés : Réseau ; Allogreffe ; Cellules Souches Hématopoïétiques (CSH) ; Maladie du greffon contre l'hôte (GvHD) ; Complications ; Unités de Greffe ; CRB ; Echantillons biologiques

Résumé du projet

La cohorte nationale CRYOSTEM a été initiée en 2010 par le Pr Peffault de Latour et le Dr Calmels avec le soutien de la Société Francophone de Greffe de Moelle et de Thérapie Cellulaire (SFGM-TC). Cette cohorte prospective et multicentrique associe aujourd’hui 33 des 36 unités de greffe françaises et 23 Centres de Ressources Biologiques (CRB). L’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) est le seul traitement curatif de nombreuses maladies du sang. La maladie du greffon contre l’hôte (GvHD) en est la complication majeure. Elle reste la première cause de mortalité liée à la greffe. Sa physiopathologie et les complications à long terme sont encore mal connues. Ainsi les objectifs de  CRYOSTEM ont été doubles : 1. Constituer une collection d’échantillons biologiques annotés, homogènes et de qualité, issus de couples receveurs/donneurs pré- et post-allogreffe selon une cinétique bien définie. 2. Mettre à disposition de la communauté scientifique, académique et industrielle, nationale et internationale, ces échantillons pour des études de grande envergure portant sur la GvHD. Fin 2016, plus de 4 400 patients et 1 800 donneurs étaient inclus dans la collection. Plus de 12 000 prélèvements sanguins ont été traités, correspondant à environ 35 500 échantillons différents (cellules en DMSO, plasma et culots leucocytaires) et à près de 150 000 aliquots dérivés cryopréservés. Depuis avril 2015, cette collection est mise à la disposition de la communauté scientifique pour permettre la réalisation de projets scientifiques à grande échelle, axés sur la GvHD. Les deux objectifs ont donc été atteints en moins de 5 années. CRYOSTEM inclut désormais des donneurs non apparentés et a élargi sa thématique à l’étude de l’ensemble des complications de l’allogreffe de CSH fin 2016 afin d’en améliorer les connaissances et d’explorer des domaines tels que l’oncologie, l’hématologie et l’immunologie, dans le but ultime d'améliorer la prise en charge des patients allogreffés.    

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)