L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Investissements d'avenirProjets financés


Projet clos

Biologie Synthétique pour la synthèse de molécules chimiques à haute valeur ajoutée à partir de ressources carbonées renouvelables (SYNTHACS)


Action : Biotech - Bioressources


N° de convention : 10-BTBR-0005

Informations générales

Résumé du projet

L’objectif du projet Synthacs est de produire par voie microbienne, un synthon chimique non-naturel, le 2,4 dihydroxybutyrate (DHB), précurseur notamment des analogues hydroxylés de la méthionine. Pour cela, deux voies métaboliques non-naturelles ont été conçues et implémentées dans la bactérie E coli et une production de DHB à partir de glucose a été obtenue. Le premier jalon fixé à 1 g/L de production de ce synthon a été obtenu, en accord avec le plan initial, au terme des 3 premières années du projet. Ayant franchi ce jalon, nous avons avec l’accord de l’ANR poursuivi le projet mais en proposant un recadrage des activités sur le bloc I (Ingénierie enzymatique) et le bloc II (Ingénierie et construction de la souche productrice), au détriment du block III (développement du procédé) car les points bloquants sont apparus dans ces 2 blocs avec notamment une forte limitation liée à une des enzymes de la voie synthétique. Ce recadrage a conduit à améliorer le titre de production et d’atteindre plus de 6 g/L de DHB avec un rendement sur source de carbone de 20 %, ce qui nous approche du  second jalon fixé à 10 g/L et 30 % de rendement sur source carbonée. Ces résultats qui augurent d’un potentiel d’industrialisation a conduit la société Adisseo à envisager une poursuite du projet vers un démonstrateur préindustriel. Toutefois, l’écart entre le développement et l’exploitation industriel est encore trop important pour que la société Adisseo puisse s’engage seule. Nous avons donc suggéré de déposer un dossier dans le cadre de l’AO Industries et Agriculture Eco-efficientes de l’ADEME. Cependant, l’exigence que requièrent le montage d’un tel dossier nous a incité à demander à l’ANR un prolongement (et acceptée) jusqu’au 30 Juin 2017, qui était  cautionné par le partenaire industriel lequel apportait l’assurance d’un financement complémentaire pour maintenir l’équipe composée de post doctorants et d’ingénieurs sur la période de prolongation demandée.

(L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.)