L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

(DS0804) 2016
Projet DIAGNOR

DIAGNOSTIQUER LES DIFFERENCES INDIVIDUELLES DANS LA DETECTION DU BIAIS AU COURS DU RAISONNEMENT

Bien que l’espèce humaine ait des capacités cognitives uniques pour raisonner, notre opinion est souvent biaisée par des intuitions erronées. D’un point de vue éducatif et sociétal, un tel biais est un problème majeur et les scientifiques cognitivistes se sont évertués à identifier sa nature. Des études récentes ont suggéré qu’en dépit de leur réponse biaisée, les adultes peuvent détecter que leur réponse est contestable et en contradiction avec les considérations logico-mathématiques. Ces découvertes sur la détection du conflit ou du biais ont servi de support à l’idée que le biais heuristique résulte typiquement d’un échec à dépasser des intuitions inappropriées, plutôt que d’un échec à détecter que ces intuitions sont tout d’abord injustifiées. Cependant, une limite fondamentale de ces précédents travaux est que peu d’attention a été accordée aux possibles différences individuelles. Les recherches se sont focalisées sur le raisonneur biaisé modèle ou moyen dans des analyses au niveau du groupe. Ces analyses nous ont permis de tirer des conclusions sur la nature typique d’une réponse biaisée comme celle donnée par un raisonneur biaisé “moyen”. Cependant, il peut y avoir des sous-groupes d’individus qui sont biaisés pour différentes raisons. En d’autres termes, bien que les analyses de groupe nous informent sur la raison pour laquelle la plupart des personnes est biaisée, elles ne nous permettent pas de diagnostiquer pourquoi un individu spécifique X ou Y est biaisé.

Identifier une telle variance individuelle est important sur le plan théorique mais atteint même des implications appliquées. Etant donnée l’importance d’un bon raisonnement pour tous les aspects de la vie, de l’école au travail, il n’est pas surprenant que les scientifiques de la cognition et de l’éducation aient essayé de développer des interventions pédagogiques pour aider les gens à éviter un jugement biaisé. Cependant, les résultats de ces interventions ont été moins qu’optimum. Une raison repose sur la variance individuelle du « locus » du biais. Si différents individus sont biaisés pour différentes raisons, ils vont évidemment bénéficier d’un type diffèrent d’entraînement. Ainsi, une solution simple pour augmenter l’efficacité des programmes d’intervention est de cibler chaque type de programme pour ces individus spécifiques qui en ont le plus besoin. Ceci nécessite le type d’analyse ou diagnostic au niveau individuel que la recherche fondamentale actuelle échoue à fournir.

Le projet DIAGNOR traitera directement le manque d’analyse au niveau individuel dans les travaux précédents. Nous proposons une exploration en profondeur et systématique de la question des différences individuelles avec une combinaison ambitieuse d’études comportementales, neuroscientifiques et développementales à grande échelle. Nos études projetées des différences individuelles comportementales utiliseront un co-enregistrement simultané de différentes mesures de détection pour contourner la fiabilité limitée de chaque mesure individuelle. De plus, dans nos études neuroscientifiques prévues nous utiliserons l’IRM(f) et l’EEG pour chercher les marqueurs neuraux des différences individuelles dans l’efficacité de la détection du biais. Finalement, toutes les études seront réalisées avec des raisonneurs adultes ainsi que des populations plus jeunes pour nous donner un aperçu des changements développementaux dans le locus des différences individuelles du biais.

Dans sa globalité, ce projet nous permettra de diagnostiquer pour chaque raisonneur individuel le locus précis du biais et nous aidera à aborder l'une des principales problématiques dans le domaine du raisonnement. Cette recherche fondamentale fera progresser notre compréhension de la nature du biais de raisonnement et nous permettra d'optimiser l'efficacité des programmes d’entraînement éducatifs pour aider les raisonneurs à éviter le jugement biaisé.






















Partenaires

UPD - LaPsyDE Laboratoire de Psychologie du développement et de l'éducation de l'enfant

UT1C - CRM Université Toulouse 1 Capitole - Centre de Recherche en Management

Aide de l'ANR 298 936 euros
Début et durée du projet scientifique novembre 2016 - 48 mois

 

Programme ANR : (DS0804) 2016

Référence projet : ANR-16-CE28-0010

Coordinateur du projet :
Monsieur Wim De Neys (Laboratoire de Psychologie du développement et de l'éducation de l'enfant)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.