L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

ANR & Climat - COP21 Translate this page in english

  • Partager

Création, cultures et patrimoines (DS0804) 2014
Projet LITTéPUB

Littérature publicitaire et publicité littéraire de 1830 à nos jours

Projet disponible en anglais :
http://valorecherche.u-paris10.fr/?page_id=2497 mot de passe : myriam@boucharenc

LITTéPUB est un projet interdisciplinaire s’appuyant sur un socle littéraire fort. Il associe une démarche patrimoniale, interprétative et éditoriale dans la perspective inédite d’une histoire croisée de la littérature et de la publicité en France depuis l’avènement de la réclame, à la fin de la Restauration, jusqu’à la révolution numérique et à la « communication de marques ». Le projet se propose d’étudier ce qu’on appelait la « publicité littéraire » dans les années 1920 :
• la publicité calquée sur les modèles et les genres littéraires et/ou faite par les écrivains eux-mêmes (de manière anonyme ou signée – par les plus grands noms de la littérature : Hugo, Coppée, Richepin, Valéry, Colette, Cocteau, Claudel, Giono…),
• et la promotion publicitaire du livre, des œuvres et de leurs auteurs.
Cette polysémie est significative des rapports de promotion réciproque qui se sont instaurés dès le XIXe siècle entre les marques commerciales et l’auteur comme « image de marque », évolution indissociable de la sacralisation médiatique de l’écrivain amorcée avec l’essor de ce que Sainte-Beuve nommait dédaigneusement la « littérature industrielle ».
Le projet entend également articuler ce pan oublié de l’histoire littéraire et de l’histoire de la publicité à l’émergence concomitante d’une « littérature publicitaire » qui réagit en temps réel à l’avènement de la civilisation marchande et de la société de consommation, aux mécanismes et à la rhétorique de la « propagande » commerciale et médiatique. Les prenant tantôt pour cible polémique (Balzac, Villiers de l'Isle-Adam, Duhamel, Bernanos), tantôt pour modèle de révolution poétique (Cendrars, Fargue, Mac Orlan) ou encore comme objet de mises en fictions romanesques ou théâtrales (Pérec, Beauvoir, Salacrou, Vinaver), la littérature n’a cessé de contribuer au débat suscité par la collusion de la « littérature pure » et de la « littérature pour ». Faite de fascinations et de rejets, d’emprunts et de mises à distance, de compromis esthétiques et d’adhésions stratégiques à une nouvelle forme de mécénat, l’histoire des relations entre littérature et publicité est révélatrice de la rivalité ambiguë qui s’est instaurée, du XIXe siècle jusqu’à nos jours entre l’écriture considérée comme sacerdoce ou comme un simple négoce. Les représentations complexes, au gré desquelles elles se sont définies l’une par rapport à l’autre, n’ont cessé d’évoluer sur le mode d’une complicité conflictuelle dont l’histoire reste à retracer.
LITTéPUB prévoit donc un inventaire du patrimoine fragile et éphémère de ces innombrables textes de « publicité littéraire » afin d’en assurer, pour une part, la sauvegarde numérique, avec le concours de la Bibliothèque Interuniversitaire de Santé, de la bibliothèque Forney, de l’IMEC et de la Bibliothèque Nationale Suisse. La coordination des travaux sera assurée par un site collaboratif, permettant également de rendre publics et visibles les documents sources et les publications de l’équipe. Telle est l’ambition première ce projet qui, à partir de l’exhumation d’un corpus raisonné et significatif, vise à s’interroger sur les supports, les formes, la nature et la diffusion de ces innombrables textes, insolites, inventifs et souvent improbables, afin de mieux comprendre les raisons pour lesquelles ils ont été occultés, tant par l’histoire littéraire que par celle de la publicité. L'équipe interdisciplinaire et internationale de LITTéPUB se compose de spécialistes de la littérature française et francophone (Belge, Suisse), italienne, d’historiens du commerce, de sociologues de la culture et de chercheurs en information et communication. Elle entend restituer à l'histoire culturelle des deux derniers siècles un chapitre fondamental de son histoire, directement en prise avec les ambitions actuelles des humanités numériques et des recherches sur l’intermédialité.

Partenaires

Ville de Paris Bibliothèque Forney

Divers public

Centre d'Etudes Blaise Cendrars (CEBC) Bibliothèque Nationale Suisse (BNS)

Laboratoire public

Laboratoire public

CNRS Laboratoire Communication et Politique (LCP) -UPR 3255

Université de Caen Basse-Normandie Lettres, Arts du spectacle, Langues romanes (LASLAR)-EA 4256

Paris 3 Théorie et Histoire des Arts et des Littératures de la modernité, XIXe-XXIe siècles (THALIM) - UMR 7172

Aide de l'ANR 298 560 euros
Début et durée octobre 2014 - 60 mois

 

Programme ANR : Création, cultures et patrimoines (DS0804) 2014

Référence projet : ANR-14-CE31-0006

Coordinateur du projet :
Myriam Boucharenc (Centre des Sciences de la Littérature française (CSLF) -EA 1586)

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.