L'Agence nationale de la recherche Des projets pour la science

Translate this page in english

JCJC - SHS 1 - Sociétés, Espaces, Organisations et Marchés (JCJC SHS 1) 2013
Projet SAGE

Sécurité Alimentaire: la Globalisation d'un problème public

La crise alimentaire de 2007-2008, marquée par des « émeutes de la faim » dans plus de quarante pays, a suscité de profondes transformations dans le traitement de la sécurité alimentaire mondiale. Aux réformes de la gouvernance des agences onusiennes, accusées de ne pas avoir su anticiper ni gérer la crise, sont venus s’ajouter des changements dans la définition même du problème de la sécurité alimentaire, ce dernier intégrant désormais les questions de pauvreté, de santé et de nutrition, au-delà des seuls enjeux de production et d’organisation des marchés agricoles, qui constituaient jusqu’alors le cadrage historique du problème. Le projet SAGE se propose d’analyser ces transformations comme un processus de globalisation d’un problème public au sens de la conjonction de trois phénomènes : la mondialisation, la gouvernance par des instances hétérogènes et la transversalité du problème. Ce projet a pour objectif de contribuer à la sociologie des problèmes publics, en fournissant des outils pour analyser les causes et les conséquences de leur globalisation. Pour restituer la diversité des prises de position autour de la sécurité alimentaire, une enquête collective multi-située (France, Argentine, Brésil, Burkina-Faso, Inde, Italie) permettra de saisir à travers la confrontation d’enquêtes localisées et thématiques, mais aussi de données ethnographiques et de textes publics, ce qui fait tension entre les différents points de vue des acteurs.
Cette enquête collective articule trois approches théoriques, de sociologie des mobilisations, de sociologie de l’action publique, et de sociologie des controverses scientifiques et techniques, et se construit autour de trois axes de recherche. Le premier porte sur la connaissance et la mesure de la sécurité alimentaire. Il s’agit d’abord d’étudier l’histoire de ce concept, la mise en concurrence des modèles agronomiques candidats à la solution du problème de la faim dans le monde, et la fabrique de scenarii du futur à travers les prospectives sur les évolutions de la population mondiale à l’horizon 2050. Le second axe porte sur les transformations actuelles des institutions en charge du problème de la sécurité alimentaire, qu’elles soient publiques ou privées et les éventuelles tensions entre elles. Nous interrogerons la portée des réformes en cours des organisations internationales multilatérales (la FAO en particulier), concernant la production des savoirs et de l’expertise d’une part, et la participation des ONG et de la société civile à ces organisations d’autre part. Dans la mesure où les politiques de sécurité alimentaire évoluent de plus en plus vers des mécanismes privés de couverture des risques alimentaires, nous étudierons aussi la dynamique actuelle des marchés de denrées alimentaires et des marchés fonciers, à travers les processus d’internationalisation et de financiarisation des échanges. Le troisième axe se focalise sur les mobilisations sociales autour de la sécurité alimentaire. Son ambition est d’aboutir à une connaissance fine des logiques de révoltes de populations touchées par la faim, mais aussi de décrire la construction de causes transnationales autour de la faim – leur émergence et leur déploiement dans les institutions officielles – telles que la revendication de « souveraineté alimentaire ».
Mesurer la portée du re-cadrage actuel de la sécurité alimentaire devrait enfin permettre plus largement de contribuer à la construction d’un espace comparatif sur les politiques des problèmes publics globaux (réchauffement climatique, santé humaine et animale, etc.).

Partenaires

INRA Risques, Travail, Marchés, Etat (RiTME)

Aide de l'ANR 191 923 euros
Début et durée du projet scientifique janvier 2014 - 36 mois

 

Programme ANR : JCJC - SHS 1 - Sociétés, Espaces, Organisations et Marchés (JCJC SHS 1) 2013

Référence projet : ANR-13-JSH1-0008

Coordinateur du projet :
Monsieur Antoine BERNARD DE RAYMOND (Risques, Travail, Marchés, Etat (RiTME))

 

Revenir à la page précédente

 

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.